Alexia Daval : après les déclarations de Jonathann, "le mystère s'épaissit"

Alexia Daval : après les déclarations de Jonathann, "le mystère s'épaissit" JONATHANN DAVAL - Après s'être accusé lui-même du meurtre de sa femme, Jonathann Daval a "épaissi le mystère" autour de cette affaire, selon l'avocat de la famille d'Alexia, après avoir changé sa version des faits.

[Mis à jour le 13 juillet 2018 à 12h43] Alors que le 30 janvier dernier, Jonathann Daval avouait être à l'origine de la mort de sa femme, survenue dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017 à Gray (Haute-Saône), on a appris, le 4 juillet dernier, que sa version avait totalement changé. Désormais, il se déclare innocent et accuse désormais son beau-frère du meurtre, qui aurait eu lieu non pas dans la nuit du 27 au 28 octobre, mais plus tôt dans la soirée, alors que Jonathann et Alexia dînent chez les parents de la jeune femme, en compagnie du beau-frère donc, et de sa femme.

De plus, dans sa nouvelle version des faits, Jonathann prétend ne pas avoir assisté à la scène lors de laquelle, selon lui, Alexia serait entrée dans une crise de colère. Son beau-frère aurait tenté de la calmer en l'étranglant, provoquant sa mort. Une version vivement contestée par le principal intéressé, Grégory Gay, qui a démenti formellement et qui envisage des poursuites à l'encontre de Jonathann, selon BFM TV.

Le mystère "s'épaissit" autour de la mort d'Alexia Daval

Ce revirement de situation n'est pas une bonne nouvelle pour l'avancée de l'affaire, a estimé l'avocat de la famille d'Alexia. Selon Jean-Marc Florand, les nouvelles déclarations de Jonathann Daval "ne collent pas aux vérités objectives du dossier", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse. Il considère également que cette nouvelle version n'a fait qu'augmenter le mystère autour de ce drame, qui "s'épaissit", selon lui. "Mon espérance du taux de résolution de ce dossier a nettement diminué", a regretté le pénaliste. Les déclarations récentes du principal suspect de l'affaire n'ont donc pas fait progresser l'enquête puisque par ailleurs, les enquêteurs ne disposeraient pas d'éléments matériels pour rendre crédible son discours.

Affaire Daval : les trois mois de mensonges et les aveux de Jonathann

L'affaire Alexia Daval avait connu un tournant le 30 janvier dernier : le mari de la jeune femme a avoué avoir tué Alexia après l'avoir étranglée. Les circonstances de ce meurtre sont connues. En rentrant d'un dîner chez les parents d'Alexia le 27 octobre dernier, le couple se dispute violemment et Jonathann commet l'irréparable en étranglant sa femme. Il décide alors de déposer le corps dans le coffre de son véhicule professionnel et d'attendre le petit matin pour emmener la dépouille dans un bois près d'Esmoulins, non loin de Gray-la-Ville (Haute-Saône) où le couple réside. Deux jours plus tard, le 30 octobre, le corps d'Alexia est retrouvé.

Ont alors commencé trois mois de mensonge pour Jonathann. Devant ses beaux-parents et la France entière lors de la marche blanche et les obsèques d'Alexia, il donnera l'image d'un veuf éploré, éloigné du moindre soupçon. Mais les enquêteurs poursuivent leur travail dans l'ombre et n'excluent aucune piste. Jusqu'au placement en garde à vue de Jonathann le 29 janvier 2018, ils ont regroupé plusieurs éléments émettant de sérieux doutes sur le jeune informaticien de 34 ans.

Des traces de pneus semblables à celles de son véhicule de fonction ont été constatées à proximité de la dépouille, un morceau de tissu - qui s'avérera provenir d'un drap appartenant au couple - a été retrouvé sur le corps d'Alexia, l'absence de Jonathann sur les caméras de surveillance le jour de la disparition de sa femme alors qu'il avait prétendu avoir arpenté les rues de la ville ce jour-là... Tous ces indices l'ont poussé à finalement avouer devant les enquêteurs et ses avocats qu'il avait tué sa femme ce fameux soir du 27 octobre 2017.

Article le plus lu : Equipe de France : le show et la déception : voir les actualités

Annonces Google