Lactalis : bébés malades, laits retirés, indemnisations... Le bilan de la crise

Lactalis : bébés malades, laits retirés, indemnisations... Le bilan de la crise LAIT CONTAMINE - Lactalis a indiqué que les familles qui ont "subi un préjudice" seraient indemnisées. Mais cela n'effacera pas la gravité des faits : de nombreux enfants sont tombés malades à cause des laits contaminés.

[Mis à jour le 15 janvier 2018 à 11h39] Selon un bilan établi par les autorités, 37 bébés ont contracté la salmonellose en France ces dernières semaines après avoir ingéré du lait en poudre de Lactalis, produit dans l'usine de Craon en Mayenne. 18 nourrissons ont été hospitalisés, mais aujourd'hui, tous les enfants pris en charge "vont bien", a fait savoir Santé publique France. Un bébé a également été atteint par la salmonellose en Espagne.

Le PDG de Lactalis a promis d'indemniser toutes les victimes, mais la réaction de l'entreprise n'est semble-t-il pas à la hauteur de la situation. "L'indemnisation n'était pas la réponse que l'on attendait, on essaie d'acheter notre silence", a fait savoir Quentin Guillemain, le président de l'Association des familles de victimes. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Grivaux, a lui aussi fait part des réserves de l'exécutif : "Indemniser c'est bien mais l'argent n'achète pas tout", a-t-il déclaré.

Lactalis : la fermeté du gouvernement

En fin de semaine dernière, le gouvernement a choisi de durcir le ton et d'imposer une mesure radicale au groupe Lactalis. La société productrice des lots de laits infantiles considérés comme dangereux "reprendra toute boîte de lait infantile produite sur le site de Craon sans considération de date", a fait savoir Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie a rencontré le PDG du groupe, Emmanuel Besnier, avant de prendre la parole devant la presse. "L'urgence, c'est la sécurité sanitaire et la meilleure des garanties pour la sécurité sanitaire, c'est de dire que plus une seule boîte fabriquée sur le site de Craon ne doit être en circulation sur les circuits de consommation". Une mesure en forme de sanction pour Lactalis, qui se double d'injonctions précises de l'Etat sur le groupe : "Le président de Lactalis communiquera publiquement sur les causes de la contamination dès qu'elles seront établies. Lactalis fera ensuite tous les investissements nécessaires sur le site de Craon pour garantir la sécurité sanitaire du site et éviter que ne se reproduise une telle contamination. L'intégralité de ces décisions devra être approuvée par les autorités sanitaires compétentes", a-t-il martelé.

Le rappel à l'ordre de Bercy intervient alors la contamination de laits pour bébé Lactalis par des salmonelles vire au scandale sanitaire. Mercredi dernier, Leclerc, Auchan, Cora, Système U et enfin Carrefour avaient tour à tour admis avoir continué à commercialiser du lait infantile potentiellement dangereux, et ce après l'alerte. Des centaines de boîtes ont ainsi été vendues dans plusieurs dizaines de magasins, "échappant à la vigilance" des équipes ou faisant l'objet de "défaillances", selon la communication un brin penaude des groupes concernés. Bruno Le Maire a également annoncé 2 500 contrôles supplémentaires de la DGCCRF (répression des fraudes) cette semaine dans les points de vente.

Lait contaminé : un scandale sanitaire aux dangers bien réels

Le scandale du lait contaminé à la salmonelle, fabriqué par le géant du secteur Lactalis, en Mayenne aura pris des proportions importantes depuis les toutes premières révélations. Début décembre, douze lots de laits infantiles étaient identifiés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) comme potentiellement à risque, susceptibles d'avoir été contaminés par la salmonelle. Une vingtaine de nourrissons de moins de six mois, dans huit régions différentes, avaient été gravement touchés par des diarrhées allant parfois jusqu'à des saignements. Tous avaient ingéré du lait infantile 1er âge issu de l'usine de Lactalis à Craon et produits entre mi-juillet et fin novembre.

Le danger est réel en cas de contamination du lait par la salmonelle, une bactérie particulièrement dangereuse : "Chez les enfants de moins de trois mois, cela peut aller de la gastro-entérite plus ou moins sévère à des formes de septicémie voire de méningite", a ainsi expliqué le pédiatre Robert Cohen au Parisien. La Direction générale de la santé (DGS) conseille "dans la mesure du possible" de ne pas utiliser les références à risque. "Tous les produits concernés sont substituables par d'autres (voir en fin d'article - NDLR). Si cela est vraiment impossible, il est alors conseillé de faire bouillir le lait pendant deux minutes".

Les laits ciblés interdits à la vente depuis des semaines

Par la suite, 600 lots de produits infantiles avaient été rappelés par Bercy, le ministère de l'Economie et des Finances jugeant les mesures prises par Lactalis insuffisantes pour "maîtriser le risque de contamination". Les autorités ont finalement interdit à tout commerce de vendre ces articles et des centaines d'autres à partir du 21 décembre. Concrètement, ce sont tous les laits fabriqués depuis le 15 février sur le site de Lactalis à Craon, dans le sud du département, qui devaient être retirés de la vente, soit 1345 références au total...

La réaction de Lactalis face à cette contamination a été pointée du doigt. Selon le Canard Enchaîné, le géant de la transformation du lait savait depuis le mois d'août que son usine de Craon était potentiellement contaminée par des salmonelles. Un rapport, réalisé à la suite d'inspections internes et que Lactalis avait décidé de garder confidentiel, relatait l'existence de bactéries de salmonelle dans l'usine dès la fin de l'été. D'autres contrôles, menés cette fois par les services de l'Etat en septembre, n'avaient en revanche rien révélé d'anormal. La raison : selon le préfet de la Mayenne, l'inspection par les services vétérinaires concernait cette fois des ateliers de fabrication et de conditionnement différents, ceux d'où sortaient les céréales pour enfant et non le lait infantile. Une version remise en cause par le Canard. Pour faire la lumière sur les responsabilités, deux associations, dont UFC Que Choisir, et une dizaine de particuliers annoncent vouloir déposer plainte contre Lactalis. Selon France Bleu, ces plaintes seront déposées dans "les jours à venir".

Laits contaminés à la salmonelle : les lots concernés

Dans l'ordre alphabétique, plusieurs lots de ces références sont concernés :

Lait de A à C - AMILK , BABECARE HA, BABYCARE , BABYCARE MF , BIG BAG Céréales Multicéréales, CARREFOUR MDD , CELI AD , CELI ALLERNUTRI PEPTIDE , CELI ALLERNUTRI PEPTIDE FRAR , CELI AR , CELI AR LBG B , CELI CONFORT , CELI CONFORT ES , CELI DEV , CELI DIGEST , CELI DIGEX 0-, CELI DVP , CELI DVP, CELI EXPER , CELI EXPERT , CELI HA , CELI HA NEUTRE , CELI HA ROUMANIE , CELI LF , CELI LF BI , CELI LF NEUTRE , CELI NUTR , CELI NUTRITION , CELI PRE , CELI PREMA , CELI PREMA B, CELI SIN LACTOSA , CELIA AD , CELIA AR LBG , CELIA Develop , CELIA Digest , CELIA Expert , CELIA EXPERT, CELIA LF , CELIA Nutrition , CELIA PRE , CELIA SRO , Céréales CERELINE Diastase , Céréales CERELINE Fruits , Céréales CERELINE Lait Banane , Céréales CERELINE Lait Carotte , Céréales CERELINE Lait Miel , Céréales CERELINE Multicéréales , Céréales CERELINE RIZ  et Céréales CERELINES Fruits.

Lait de D à L - DAMIRA , DAMIRA PRO , EOSTRICARE HA, E, E STOLLE STANDARD, ECELI ALLERNUTRI EHF , EDAMIRA, EPICO, Echantillon PICOT Mes , ENFASTAR , FBB , FL , FREZYLAC AR , FREZYLAC AR Anti-Régurgitations , FREZYLAC AR STICK , FREZYLAC HA formule hydrolysée , FREZYLAC HA , FREZYLAC HA STICK , FREZYLAC OK DIGEST , FREZYLAC OK STICK , FREZYLAC PURE BIO , GLORIA INFANT STAGE , GLORIA STAGE , GROMORE , GROMORE LF , GROMORE LF BI , GROMORE PRE BI, KARIHOME HA, LACTO DAMIRA , Lait entier en poudre instantané / Instant Full Cream milk powder , LPP-PICO PEPTI-JUNIOR , LPP-PICO-N-PEPTI JUNIOR et LPP-PICOT PEPTI JUNIOR.

Lait de M à O - Maltodextridine Poudre d'enrichissement énergétique , MALYATKO , MAMY , MDD MAMY , MILU , MILU AR , MILU EXPERT , MILU HA , MILU LAIT RELAIS , MILU PREMIGEST , MILU RELAIS , MILU STANDARD EXPERT , MILU-N- AR , MILUMEL , MILUMEL AR Anti-Régurgitations , MILUMEL Bio , MILUMEL Croissance , MILUMEL Junior , MILUMEL Lemiel , MILUMEL Lemiel Croissance , MILUMEL Mes , MILUMEL Premigest , MON PETIT INOVITAL , MPI , NEO + SUPER GROWING UP , NEO PLUS EXTRACARE , NEO PLUS EXTRACARE GUP , NEO PLUS GUP , NEO PLUS H+, NEO PLUS H, NEO PLUS LACTOSE FREE , NEO SUPERCARE INFANT , NEO+ SUPER GROWING UP , NEO+ SUPERCARE GROWING UP , NEOANGELAC + SUPERCARE GROWING UP , NEOANGELAC PLUS EXTRACARE INFANT, NEOANGELAC PLUS EXTRACARE INFANT , NOPHENYL , NOPHENYL Enfant , NOPHENYL Nourrisson , NOVIL , NOVIL Enfant , NOVIL Nourrisson, OFMON , OSTRICARE FAMILY MILK , OSTRICARE HA, OSTRICARE PREMIUM INFANT.

Lait P (dont Pico) - PBB , PC , PC LF Lactose Free , PICO ACTION COLIQUES , PICO ACTION TRANSIT , PICO AR , PICO AR, PICO BB GOURMAND , PICO BEBE GOURMAND , PICO BIO , PICO DIGEST , PICO EXP NQ, PICO LAIT HA , PICO LAIT NQ , PICO LYSA , PICO NQ , PICO NQ, PICO PEPTI JUNIOR , PICO PEPTI-JUNIOR , PICO PICOGEST , PICO RIZ , PICO SANS LACTOSE , PICO-N-PEPTI-JUNIOR , PICOT Mes , PICOT AC Action Coliques , PICOT AR Antirégurgitations , PICOT Croissance , PICOT DIGEST , PICOT HA Hypoallergénique , PICOT Mes céréales Biscuit , PICOT Mes céréales Cacao , PICOT Mes céréales Caramel , PICOT Mes céréales Douceur de miel , PICOT Mes céréales Saveur Brioché , PICOT Mes céréales Vanille , PICOT Nutrition Quotidienne , PICOT PEPTI-JUNIOR , PICOT PEPTI-JUNIOR Croissance , PICOT Picogest , PICOT Picolite , PICOT Relais , PRE MILUMEL , PRE PICOT , PRE PICOT BE , PREMIUM CARE , PREMIUM CARE AC , PREMIUM CARE IT , PREMIUM CARE KIDS , PROCARE , PROCARE GROWING UP , PROCARE INFANT BI , PULEVA BEBE , PULEVA BEBE DIGEST.

Lait de Q à S - QUAKER PROBABY INFANT , SANU DAMIRA ARROZ HIDROLIZADO , SANU DIARICAL - , SANU DIGEST , SANU DIGEST ETUI , SANU NATUR , SANU NATUR AR , SANUTRI AR , SANUTRI DAMIRA PRO , SANUTRI DIARICAL , SANUTRI Digest et SANUTRI Natur.

Trouver tous les laits correspondant aux lots retirés :

Alors que les lots de lait potentiellement contaminé avoisinent désormais les 1350 références, un numéro vert est consultable par les parents pour vérifier que leur lait infantile est sans danger : 0800 120 120 (de 9 heures à 20 heures).  France Info a mis en ligne un tableau, ainsi qu'un moteur de recherches pour permettre aux parents de trouver rapidement une référence et vérifier si elle fait partie des lots potentiellement contaminés (consulter ici). Il est par ailleurs conseillé de consulter son pharmacien pour obtenir des informations sur le lait pour bébé.

Laits pour bébé contaminés : quelles alternatives ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié un communiqué de presse pour rendre compte du rappel de ces produits et livrer des conseils aux parents. Le gouvernement a établi une liste de produits de substitution à destination des parents (voir ici le communiqué complet).

  • Alternatives au lait Picot SL : Bébé Expert Diargal, Guigoz AD,  Modilac SL, Novalac Diarinova, Nutriben Sans Lactose, Physiolac Episodes Diarrhéiques.
  • Alternatives au lait Pepti-Junior : Althéra, Galliagène ou Pepticate (changement récent d'appellation),  Novalac Allernova, Nutramigen LGG,  Nutriben APLV,  Prégestimil
  • Alternatives au lait Milumel Bio 1er âge : Modilac Bio 1, Optima 1,  Physiolac Bio 1, Prémibio 1, Priméa 1

Article le plus lu : Coupe du monde : la mise au point des Bleus : voir les actualités

Annonces Google