Attentats à Trèbes et Carcassonne : on en sait plus sur Arnaud Beltrame

Attentats à Trèbes et Carcassonne : on en sait plus sur Arnaud Beltrame BELTRAME - Considéré par beaucoup comme le "héros" de l'attaque du Super U de Trèbes, Arnaud Beltrame était avant tout un homme de foi. Des proches du colonel ont livré leur regard sur cet homme, dont les obsèques ont lieu aujourd'hui.

L'essentiel

Honoré par la nation ce mercredi lors d'une cérémonie organisée à l'hôtel des Invalides, Arnaud Beltrame a ému la France après son "geste héroïque", selon les mots de Gérard Collomb, lors de l'attaque du Super U de Trèbes. Le lieutenant-colonel s'était substitué à une otage, alors retenue par Radouane Lakdim, le terroriste auteur des attentats dans l'Aude, et avait un peu plus tard succombé à ses blessures. Depuis, beaucoup de portraits ont été faits sur Arnaud Beltrame mais deux personnes importantes dans la vie de ce gendarme se sont exprimées. Sa femme, Marielle Beltrame, s'est confiée au magazine La Vie. Elle parle d'un "un mari très attentionné, comme toute femme rêverait d'en avoir", et d'un homme dévoué à son métier. Par ailleurs, le Père Jean-Baptiste, qui préparait Arnaud Beltrame au mariage, lui dont la foi envers la religion était inconditionnelle, a écrit une lettre qui a été publiée. "Intellectuellement brillant, il a suivi une préparation au mariage exigeante avec un sérieux qui force mon admiration", écrit-il dans une lettre lue lors d'une messe donnée en l'église Saint-Sulpice de Paris. "Loquace, il était presque bavard... Je devais parfois l'interrompre pour que Marielle puisse s'exprimer... et il le faisait avec un tendre sourire vers elle", apprend-on également dans cette lettre.

En direct

17:05 - Retour sur les obsèques d'Arnaud Beltrame

Les obsèques du colonel qui s'était substitué à une otage lors de l'attaque du Super U de Trèbes ce vendredi ont eu lieu aujourd'hui. Au lendemain de l'hommage national rendu, des centaines de personnes se sont rendues à l'église de Trédion (Morbihan), celle où Arnaud Beltrame devait se marier dans quelques mois. Outre sa famille, ses amis et des dizaines de gendarmes, deux membres du gouvernement étaient présents : Nicole Belloubet, ministre de la Justice, et Gérard Collomb, son homologue à l'Intérieur. "Il ne faut pas avoir honte de ses larmes. Chaque génération grandit avec ses héros. Je pense qu’avec Arnaud, la France en a gagné un formidable", a confié à 20 Minutes Jean-Charles Bosansky, aumônier de la gendarmerie du Morbihan, en marge des obsèques.

16:12 - Hommage aux victimes des attentats dans l'Aude dans les stades de foot

Ce week-end, les quatre victimes des attentats de Trèbes et de Carcassonne vont être honorées par une minute de silence ou d'applaudissements dans tous les stades où se joueront un match de Ligue 1 et de Ligue 2. Ce sera également le cas avant le coup d'envoi de la finale de la coupe de la ligue opposant Monaco et le PSG, samedi à Bordeaux.

15:37 - Arnaud Beltrame, "pas une tête brûlée"

Arnaud Beltrame était en poste en Irak en 2005 et a croisé la route de Bernard Bajolet, l'ambassadeur français dans le pays du Proche-Orient. Ce dernier, interrogé par Europe 1, se souvient d'un homme "très maître de lui, calme, sympathique, ouvert et surtout très engagé". Il remarque très vite chez Arnaud Beltrame un "sens du sacrifice". Mais le lieutenant-colonel, décrit comme un grand professionnel, ne prenait pas pour autant des risques inconsidérés et inutiles. "Ce n'était pas du tout une tête brûlée, c'était quelqu'un qui était toujours en pleine maîtrise de lui-même", confie Bernard Bajolet.

14:49 - En vidéo - L'hommage rendu aux victimes des attentats de Trèbes et Carcassonne

"Au lendemain de l’hommage solennel rendu au colonel Beltrame aux Invalides, je suis à Trèbes pour saluer la mémoire de trois de nos concitoyens lâchement assassinés : Jean-Michel Mazières, Hervé Sosna et Christian Medves", a indiqué Edouard Philippe sur son compte Facebook. Les services de la communication du Premier ministre ont mis en ligne la vidéo intégrale de la cérémonie.

14:42 - Un hommage rendu aux victimes de l'attentat de Trèbes et Carcassonne

Une cérémonie a eu lieu ce matin en présence du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur, en hommage à Jean-Michel Mazières, Christian Medvès, Hervé Sosna et Arnaud Beltrame. Gérard Collomb a publié sur son compte Twitter quelques images de l'hommage rendu aux quatre victimes des attentats.

11:01 - Un hommage à Arnaud Beltrame dans Plus belle la vie

Les hommages à Arnaud Beltrame se multiplient et les auteurs de la série Plus belle la vie ont décidé eux aussi de rendre gloire à ce colonel, héros de l'attaque du Super U de Trèbes. Dans une scène tournée tout récemment et diffusée hier soir, Jean-Paul Boher (interprété par Stéphane Hénon) sort du commissariat et croise Patrick Nebout (incarné par Jérôme Bertin), qui lui demande s'il serait présent à l'hommage national rendu à Arnaud Beltrame. "Bien sûr, il mérite tous les honneurs, c'est le genre de gars qui te donne envie de te lever pour aller bosser. Je ne sais pas si j'aurais été capable de faire la même chose", répond alors Boher. Découvrez la scène en vidéo.

10:51 - Jour d'obsèques pour Arnaud Beltrame

Au lendemain de l'hommage national rendu à Arnaud Beltrame, les obsèques du colonel ont lieu aujourd'hui à Carcassonne. La cérémonie débute dans quelques minutes, à 11 heures, en la cathédrale Saint-Michel où seront présents deux membres du gouvernement : Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, et Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. Les deux ministres ont rencontré le maire de Trèbes un peu plus tôt dans la matinée.

10:37 - Attentat de Trèbes : pourquoi une militante "vegan" est en garde à vue

Après l'ancien candidat de la France Insoumise qui s'était réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame, voilà qu'une militante du mouvement "vegan" a déclaré avoir "zéro compassion" pour le décès de Christian Medves, le boucher du Super U de Trèbes, lui aussi tombé dans l'attaque orchestrée par Radouane Lakdim. "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice", a-t-elle déclaré dans un message Facebook. Vite retiré, ce message lui a quand même valu une interpellation et un placement en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour "apologie du terrorisme" tandis que la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs a porté plainte.

10:27 - Arnaud Beltrame est un "héros, et le mot, pour une fois, n’est pas galvaudé"

Qualifié de "héros" un peu partout dans la presse, Arnaud Beltrame s'était substitué à un otage lors de l'attaque du Super U de Trèbes vendredi dernier. Un mot qui qualifie bel bien ce colonel pour André Comte-Sponville, philosophe français interrogé par Le Monde. "Il fit preuve de courage, d’abnégation, d’esprit de sacrifice, très au-delà de ce que sa fonction exigeait. On a beaucoup dit qu’il était mort en héros, et le mot, pour une fois, n’est pas galvaudé", a-t-il déclaré.

10:22 - La femme d'Arnaud Beltrame parle d'un "mari très attentionné"

Marielle Beltrame, la femme du lieutenant-colonel, s'est exprimé dans le magazine La Vie. Elle y apporte son regard tendre sur son mari, qu'elle qualifie de "très attentionné, comme toute femme rêverait d'en avoir". "Il n'avait de cesse de s'améliorer, d'être le meilleur époux possible et de me rendre heureuse. Il me soutenait et m’emmenait vers le haut, toujours avec beaucoup de respect", se remémore-t-elle, sans oublié la foi indéfectible que le couple avait en commun envers la religion chrétienne. "Pour lui, être gendarme, ça veut dire protéger. Mais on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle. C'est le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien. Pour lui les deux sont liés, on ne peut pas séparer l'un de l'autre", confie Marielle Beltrame.

10:11 - Arnaud Beltrame : le Père Jean-Baptiste parle du colonel

Le Père Jean-Baptiste, proche d'Arnaud Beltrame puisqu'ils préparaient ensemble le mariage religieux du colonel avec sa compagne Marielle, s'est confié sur la personnalité du "héros" de l'attaque de Trèbes. Ce prêtre confirme qu'Arnaud Beltrame est un homme très portée sur la religion en évoquant son "adhésion inconditionnelle et fervente à toute la foi catholique et à sa tradition". Après avoir salué sa "belle carrière militaire", le Père Jean-Baptiste se souvient des conversations qu'ils avaient avec Arnaud Beltrame. "Loquace, il était presque bavard... Je devais parfois l'interrompre pour que Marielle puisse s'exprimer... et il le faisait avec un tendre sourire vers elle. Car ce soldat, ce chuteur opérationnel, ce gendarme d'élite fondait devant celle qu'il aimait et débordait d'attentions délicates, de mots gentils". Puis le religieux a bien évidemment évoqué le geste du lieutenant-colonel lors de l'attaque, lorsque Arnaud Beltrame s'est substitué à une otage. "Je crois qu'il a offert sa vie pour que s'arrête la mort. La croyance du djihadiste lui ordonnait de tuer. La foi chrétienne d'Arnaud l'invitait à sauver, en offrant sa vie s'il le fallait", écrit-il dans sa lettre.

28/03/18 - 08:48 - Jour d'hommage national à Arnaud Beltrame, héros de l'attentat de Trèbes

Ce mercredi 28 mars, la Nation rend hommage à Arnaud Beltrame, ce colonel qui s'était substitué à une femme prise aux mains de Radouane Lakdim lors de la prise d'otages du Super U de Trèbes. Cet "acte héroïque", selon les mots de Gérard Collomb, lui vaut donc cet hommage national qui sera matérialisé par une cérémonie à l'hôtel des Invalides, en présence du président de la République Emmanuel Macron. La cérémonie doit débuter à 11h30.

27/03/18 - 22:16 - La compagne de Radouane Lakdim mise en examen

Présentée à un juge en début de soirée ce mardi 27 mars, Marine P., la compagne de Radouane Lakdim, l'auteur des attentats de Carcassonne et Trèbes qui ont fait quatre morts, a été mise en examen pour association de malfaiteurs terroristes en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes, ont affirmé 20 Minutes et BFM TV. La chaîne d'info continu tient d'une source judiciaire que la jeune femme de 18 ans a été "incarcérée dans l'attente d'un débat sur son placement en détention".

27/03/18 - 19:03 - Le mineur mis en garde à vue après les attentats de Trèbes et Carcassonne libéré

Le jeune homme né en 2000 et placé en garde à vue samedi à la suite des attentats dans l'Aude pour association de malfaiteurs terroriste criminelle a été libéré ce mardi 27 mars. Sa garde à vue a été levée "en l'absence d'élément l'incriminant à ce stade", rapporte BFM TV ce mardi, se faisant l'écho du communiqué du procureur. Le jeune homme est un ami proche de Radouane Lakdim, l'auteur des attentats qui ont fait quatre morts. 

27/03/18 - 15:14 - Les députés rendent hommage à Arnaud Beltrame à l'Assemblée nationale

"Le terrorisme islamiste a de nouveau frappé la France et ôté la vie à 4 de nos concitoyens. C'est dans l'Aude, à Trèbes, que notre pays a été visé, à travers ses habitants et ses forces de l'ordre. [...] Notre responsabilité collective est de défendre notre République face au chantage odieux des fondamentalistes. Notre devoir commun est de défendre nos valeurs. vendredi dernier, notre République avait un visage, celui du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Il a consenti le sacrifice suprême", a déclaré lors d'un court discours le président de l'Assemblée nationale, avant d'appeler les députés à observer une minute de silence pour les quatre victimes de l'attentat.

27/03/18 - 13:08 - Des allées et des squares rebaptisés "Arnaud Beltrame" dans plusieurs villes

Au moins trois villes françaises auront prochainement un lieu qui portera le nom du héros de l'attentat du Super U de Trèbes. Plusieurs maires ont déjà acté cette décision. A Alès, le square pour enfants de la place Gabrile Péri ; à Béziers l'allée principale du Plateau des Poètes ; à Pau, une rue qu'il reste à désigner. De nombreuses demandes ont émergé ces derniers jours dans de nombreuses villes de France, de la part de citoyens ou d'élus, pour qu'une telle décision soit prise par leur municipalité : renommer un endroit de la ville du nom du colonel Arnaud Beltrame.

27/03/18 - 12:12 - Radouane Lakdim devait être entendu par la DGSI pour une "évaluation" prochainement

C'est la grosse information de ce mardi 27 mars : RTL rapporte ce mardi matin que les agents du renseignement avaient convoqué Radouane Lakdim pour un entretien afin d'évaluer la menace qu'il pouvait constituer pour la société. Une convocation lui avait été envoyé. Les délais semblent indiquer qu'il avait bien reçu la lettre. Selon les informations de RTL, le jeune homme été surveillé depuis mars 2013, sans interruption. Il a notamment été suivi par des agents, ses appels téléphoniques ont été tracés, comme son compte Facebook. Les enquêteurs n'auraient jamais décelé de volonté de passer à l'acte.

27/03/18 - 08:30 - La soeur de Redouane Lakdim s'exprime dans un document LCI / TF1

Les journalistes de LCI et de TF1 ont rencontré la soeur et la cousine du terroriste présumé. Les deux femmes indiquent que Radouane Lakdim n'a rien laissé transparaître. Il avait même dit à sa mère en quittant la maison dans la matinée : "A tout à l'heure". "Il n'avait pas changé de comportement. Il ne parlait pas d'arme, il ne parlait pas de faire la guerre. Il était pas du tout attiré par ça. C'est quelqu'un de souriant, de très gentil", a dit la cousine de l'homme abattu par les forces de l'ordre dans le Super U de Trèbes. Selon elle, il n'avait rien d'un soldat de Daesh radicalisé et voulant mener le jihad. "C'était un musulman, certes. Pratiquant certes. Il faisait sa prière, certes. Mais... je sais pas, il avait beaucoup d'amis. Il n'était pas salafiste". La soeur de Radouane Lakdim ajoute : "Il a amené ma petite soeur à l'école, comme d'habitude. On en sait pas plus".

26/03/18 - 21:31 - L'acte héroïque d'Arnaud Beltrame détaillé

Quand les gendarmes ont pénétré dans le Super U, Arnaud Beltrame a entamé une négociation avec le forcené pour se substituer à l'otage que détenait toujours Redouane Lakdim. "Il a posé son arme à terre et à levé les mains en l'air", a précisé François Molins ce lundi 26 mars lors d'une conférence de presse. Quand l'assaut a été donné, Arnaud Beltrame a été touché à plusieurs reprises. Sa mort a été constatée le lendemain, le 24 mars à 5 heures du matin. L'autopsie de son corps a mis en évidence des lésions balistiques non létales à un bras et à un pied et des blessures au visage. Elle a surtout mis en lumière plusieurs lésions à l'arme blanche à la trachée qui lui ont été fatales.

26/03/18 - 19:29 - Les deux gardés à vue quittent Carcassonne

Alors que François Molins vient de terminer sa conférence de presse, les deux gardés à vue ont quitté la gendarmerie de Carcassonne. La compagne du jihadiste, interpellée vendredi soir, et un ami de Radouane Lakdim, arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, sont actuellement conduits dans les locaux de la DGSI, à Levallois-Perret, en région parisienne.

LIRE PLUS

En savoir plus

Arnaud Beltrame : portrait du héros

Arnaud Beltrame est né dans l'Essonne, à Etampes. Son parcours et sa carrière témoignent de son exigence d'excellence : major de promotion de Saint-Cyr Coëtquidan en 1999, il sera aussi major de l'Ecole des officiers de la gendarmerie. En 2003, il intègre le GIGN et est envoyé en mission en Irak, en tant que parachutiste, en 2005. Il en reviendra décorée de la croix de la valeur militaire avec citation à l'ordre de la brigade. Pendant quelques années, il sera commandant de compagnie au sein de la garde Républicaine, affecté à la sécurité de l'Elysée. Il s'était installé en Normandie où il a dirigé les gendarmes du sud-Manche ainsi que la compagnie d'Avranches (Manche) de 2010 à 2014, selon La Manche Libre, qui indique qu'il avait ensuite intégré le ministère de l'Ecologie pour "assurer la liaison entre la gendarmerie et le secrétariat du ministère de l'écologie sur tout ce qui peut se passer en France". Chevalier de la Légion d'Honneur depuis mai 2012, il avait passé récemment le concours de l'école de guerre, établissement de formation des officiers.

Arnaud Beltrame : l'hommage aux Invalides

Le lieutenant-colonel Beltrame, distingué au rang de colonel à titre posthume, a reçu un hommage national ce mercredi 28 mars aux Invalides, à Paris. Le cortège funèbre s'est élancé depuis le Panthéon et a rejoint l'hôtel des Invalides vers 11 heures. Le chef de l'Etat a présidé la cérémonie, en assurant personnellement l'éloge funèbre. "Malgré la tristesse et le sentiment d'injustice, la lueur qu'il a allumée en nous ne s'est pas éteinte, elle s'est au contraire propagée", a notamment dit Emmanuel Macron.

Attentat de Trèbes : rappel des faits

Redouane Lakdim, Français d'origine marocaine de 25 ans, habitant à Carcassonne, a pénétré dans le Super U de Trèbes, dans l'Aude, en fin de matinée, ce vendredi 23 mars 2018. Il a tiré plusieurs coups de feu, abattant d'entrée deux personnes, le boucher du magasin et un client, et a pris en otages plusieurs personnes. Le forcené a crié "Allah Akbar" selon plusieurs témoins cités et le parquet de Carcassonne a rapidement fait savoir que l'homme s'est revendiqué de l'Etat islamique. La plupart des personnes présentes dans le Super u sont parvenues à s'enfuir grâce à l'intervention des gendarmes. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltram, qui dirigeait l'opération, s'est approché mains en l'air du terroriste, qui menaçait sa dernière otage, une hôtesse de caisse. Le gendarme a pris sa place pour obtenir sa libération. Après de longues minutes, les forces du GIGN sont intervenues après avoir entendu des coups de feu. Plus tôt dans la matinée, deux personnes avaient été visées à Carcassonne : le conducteur, grièvement blessé, et le passager, abattu lui aussi, d'un véhicule, volé par le terroriste. Redouane Lakdim s'en est ensuite pris à quatre CRS en civil pris qui terminaient leur footing.