Disparition de la famille Da Silva : ce que l'on sait

Disparition de la famille Da Silva : ce que l'on sait Ils s'appellent Stéphane, Maxime, Melyssa et Nathalie. Qu'est-il arrivé à la famille Da Silva ? Une disparition sur fond de stupéfiants est évoquée... Le point sur l'affaire.

Ce sont les deux filles aînées du père de la famille vivant à Laxou en Meurthe-et-Moselle, âgées de 19 et 23 ans, qui ont averti les autorités de la disparition de leur père, leur belle-mère et leurs demi-frère et demi-soeur. La famille, composée de Stéphane Da Silva (46 ans), Nathalie Petit-Jean (42 ans), Maxime Da Silva (13 ans) et Melyssa Da Silva (6 ans), a disparu mystérieusement et sans donner d'explications depuis le 28 avril dernier, comme le rapporte nos confrères de L'Est Républicain. Ce mercredi 16 mai, la police nationale a lancé un appel à témoins relayé depuis sur les réseaux sociaux. 

L'hypothèse d'une disparition sur fond de stupéfiants

Interrogée par L'Est Républicain, la plus âgée des soeurs confie avoir "amené les petits à la foire, le 24 avril" dernier. Et de préciser : "C'est la dernière fois que je les ai vus". Mais ce jour-là, L., comme l'appelle le quotidien régional, constate "deux gros hématomes" sur le torse de son père. Stéphane Da Silva avait également, toujours selon sa fille, une épaule qui semblait "cassée, mais pas encore soignée".  "Il m'a dit qu'il s'était blessé en jouant au foot avec son fils, mais je n'y crois pas trop…", confie L.. Après cette sortie avec ses frère et soeur, la fille aînée de Stéphane Da Silva n'aura plus de nouvelles de la famille.

Téléphones éteints, L. se rend donc le 2 mai à l'appartement familial. Sur place, c'est la stupeur. Serrure forcée, appartement fouillé, 200 fioles de méthadone, médicament de sevrage ou de substitution prescrit aux toxicomanes, sont retrouvées par la police sur place. "Visiblement, mon père ne prenait pas son traitement", constate L.. Alors, s'agirait-il d'une disparition sur fond de stupéfiants ? Une liste de numéros de téléphone avec "des annotations de pesées de 'blanche ou brune'" retrouvée sur place, alimente notamment cette hypothèse. Quoi qu'il en soit, toute personne ayant des informations est invitée à contacter le commissariat de la police de Nancy au 03 83 17 27 53 ou en contactant simplement le 17.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google