Notre-Dame de Paris : ce que l'enquête doit déterminer

Notre-Dame de Paris : ce que l'enquête doit déterminer NOTRE DAME – Les investigations sont toujours en cours sur l'incendie de Notre-Dame de Paris. La piste accidentelle est toujours privilégiée, mais de plusieurs éléments pointent aussi une série d'erreurs humaines dont la responsabilité exacte reste à préciser.

L'essentiel

  • L’enquête se poursuit pour déterminer les causes de l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une série d’erreurs humaines a été mise en cause, qui n’a pas permis de prévenir et détecter efficacement l’incendie. Plusieurs ont pointé du doigt la personne en charge du PC sécurité sur le site, ou alors la personne envoyé sur le lieu du départ de feu. Des problèmes de communication et la difficulté pour localiser le début de l’incendie auraient retardé l’intervention des secours.
  • Le circuit électrique de six cloches de la cathédrale aurait pu être à l’origine de l’incendie. La police scientifique a commencé des prélèvements au sein de la cathédrale pour éclaircir les circonstances du drame.
  • La reconstruction de Notre-Dame de Paris s’organise. Le gouvernement s’est dit prêt à mettre en place des dérogations pour certaines règles concernant les marchés publics et la protection patrimoniale. Un concours pour les projets de reconstruction devrait aussi être lancé, et suscite ses propres polémiques, entre partisans d’une reconstruction à l’identique et architectes plus contemporains.
  • Suivez les dernières infos sur Notre-Dame de Paris dans notre direct.

Les infos en direct

19:06 - Notre-Dame de Paris désormais vulnérable aux tempêtes ?

FIN DU DIRECT - Dans un article de l'AFP, un expert s'inquiète de la résistance de la cathédrale Notre-Dame de Paris face au vent. "On a mesuré une diminution de 60% de la résistance au vent. La structure a changé", ce qui a perturbé l'équilibre du bâtiment gothique a indiqué Paolo Vannucci, ingénieur au CNRS. Il avait réalisé en 2016 un rapport sur les risques d'incendie à Notre-Dame,. Il a également indiqué qu'avant l'incendie, "la vitesse des vents critiques que pouvait supporter la cathédrale était de 222 km/heure". Désormais, elle "n'est plus que 90 km/heure". Les effets de l'incendie et de l'eau ont fragilisé la cathédrale, qui est désormais recouverte d'une bâche.

18:01 - Notre-Dame : une Britannique de neuf ans fait don de ses économies

La Fondation du patrimoine a enregistré de nombreux dons pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Parmi eux, celui d'une jeune fille britannique de neuf ans lui est parvenu, accompagné d'un message : "Cher peuple de France et de Paris, je m'appelle Caitlyn et j'ai 9 ans, je vis en Angleterre. J'ai entendu parler de l'incendie de Notre-Dame à la radio et je voulais aider. Je sais que ça n'est pas grand chose, mais chaque petit bout compte. En espérant que ça ne prendra pas trop de temps pour reconstruire, merci" a-t-elle écrit, rapporte Paris Match. Un don de quelques pièces d'euros, accompagné, dans la même enveloppé de six billets de 50 livres sterling et d'un autre mot, sans adresse, probablement écrit par un parent ou un proche de la jeune fille. Le journal a recensé près de 847,6 millions d'euros de dons pour la reconstruction de la cathédrale.

17:45 - Le débat sur la reconstruction de Notre-Dame

Dans la presse et sur les réseaux sociaux, les différents projets autour de la reconstruction de Notre-Dame de Paris font débat. Après l'annonce d'un concours pour proposer des projets de reconstruction, et des images de projets architecturaux plus contemporains (verre, toit végétalisé...), beaucoup veulent réaffirmer leur attachement à une reconstruction à l'identique de la cathédrale. Pétitions, tribunes et même un hashtag, #TouchePasANotreDame, sont apparu pour défendre une reproduction de l'architecture gothique et la flèche de Viollet-le-Duc.

17:29 - Notre-Dame recouvert d'une bâche de protection pour les prochains mois

Afin de préserver la structure et ce qui reste de la cathédrale Notre-Dame de Paris, une large bâche a été déployée mardi 23 avril par dessus l'édifice. Un toit couleur plomb, plus permanent, doit être installé avant l'été. Et pour créer l'illusion, le Monde rapporte que cette toiture devrait être recouverte d'une nouvelle bâche avec une photo de l’ancienne toiture. Cette installation serviva à la fois de protection, mais permettra aussi d'habiller la cathédrale avec que la reconstruction de la cathédrale débute.

17:07 - La mise à l'abri des objets d'art de Notre-Dame se poursuit

Après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, de nombreux objets d'art ont été évacués. Parmi eux, des reliques comme la Sainte Couronne, un fragment de la croix du Christ ou un clou de la passion. Mais aussi des peintures comme le triomphe de Job ou la conversion de Saint-Paul. Une partie des oeuvres a été transporté au Louvre pour y être entreposée. Ce jeudi 25 avril, alors que la police poursuit son enquête, l'évacuation de certaines oeuvres a repris. Le Twitter de la cathédrale a publié une image de la statue de Notre Dame, assurant qu'elle a été déplacée en sécurité.

16:39 - Le projet de loi sur la reconstruction de Notre-Dame face aux critiques

Face au projet de loi et d'ordonnances du gouvernement pour reconstruire plus rapidement Notre-Dame de Paris, plusieurs personnalités ont réagi. "En quoi le chantier de Notre-Dame aurait-il besoin de s’affranchir des règles en usage depuis un siècle et demi sur les monuments historiques, et qui ont montré leur efficacité après les deux grands conflits mondiaux, par exemple ?" a par exemple interrogé le professeur d'histoire de l'art Alexandre Gady dans une tribune dans Le Figaro. L'animateur Stéphane Bern a également réagi : "Cela nous inquiète, le risque est de créer des précédents. Il y a beaucoup de précipitation. Les lois d'exception, ça m'angoisse toujours. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation." a-t-il confié. L'ancien ministre Jack Lang, bien qu'enthousiaste, émet aussi une réserve qui "porte sur la liberté qui serait accordée de s'affranchir des règles du marché public".

16:20 - Une loi d'exception pour rebâtir Notre-Dame

Le gouvernement a annoncé mercredi 24 avril son intention de présenter un projet de loi spécial pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. En effet, l'exécutif souhaiterait pouvoir contourner certaines règles concernant les marchés publics, ou les normes sur la conservation du patrimoine, afin entre autres, de rentrer dans le délai de cinq ans annoncé par le président de la République pour rebâtir le monument. Ce projet de loi donnerait plus globalement "la possibilité au gouvernement de prendre par ordonnance les mesures d’aménagement ou de dérogation nécessaires pour faciliter la réalisation des travaux".

15:44 - Notre-Dame : un problème de communication a rendu l'incendie possible ?

Ce jeudi 25 avril, les enquêteurs ont pu rentrer dans la cathédrale Notre-Dame de Paris pour poursuivre leur enquête sur les circonstances de l'incendie. En plus des origines du feu, pour lesquelles la piste de l'installation électrique est examinée. Mais une série d'erreurs humaines est aussi mise en cause par l'hebdomadaire le Canard Enchaîné, notamment sur le signalement de l'incendie. Après une première alerte incendie à 18h20, un employé va faire des vérifications. Aucun feu n'est constaté alors constaté. Cela aurait été lié à un problème de communication entre l'employé du PC Sécurité de la société Elitys et l'agent de sécurité qui s'est rendu sur les lieux. Ce dernier n'aurait pas réussi à localiser le feu. 20 minutes plus tard, ne seconde alarme sonne, qui confirme l'incendie. L'enquête, toujours en cours, permettra probablement d'obtenir plus d'informations sur les évènements.

15:27 - Un "collège de scientifiques" pour reconstruire Notre-Dame ?

Interrogé par franceinfo, Philippe Starck a suggéré un "collège de scientifiques" pour réfléchir à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Selon lui, scientifiques, ingénieurs, mais aussi les philosophes sont les seuls à pouvoir garantir "qu'on soit dans le génial" et "dans l'expression du génie humain" avec la reconstruction de la cathédrale. Il a même suggéré que Cédric Villani soit à la tête de ce groupe d'experts.

14:38 - La Cour des comptes contrôlera la gestion des fonds pour Notre-Dame

La Cour des comptes a annoncé s'engager à surveiller l'utilisation des fonds levés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris après l'incendie du 15 avril qui a détruit une partie du bâtiment. Elle a annoncé qu'elle réalisera "un contrôle de la collecte, de la gestion et de l’emploi des fonds mobilisés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Ce contrôle commencera en 2019 et durera jusqu’à la fin des opérations de reconstruction, avec la production d'un rapport annuel.

13:07 - Notre-Dame des élus du Nord refusent de verser le don promis

Des élus de la commune de Morbecque, dans le Nord ont décidé de s'opposer au versement d'un don pour la restauration de Notre-Dame de Paris. Le maire avait souhaité faire un don  de la part de la commune, le reste des élus s'y sont formellement opposé par un vote lors du conseil municipal de mardi 23 avril, rapporte La Voix du Nord. L'adjoint aux finances et aux fêtes a assuré que "ce don n’avait aucun sens". "ll n’existe pas de déduction fiscale pour les municipalités, donc nous allions distribuer de l’impôt pour l’État, propriétaire de Notre-Dame, alors que nos dotations viennent de l’État… Je comprends l’émotion, mais il faut revenir à la raison", a-t-il expliqué Le groupe d'opposition, présent au conseil municipal, a également appelé  à utiliser l'argent pour aider les communes voisines à rénover leurs propres églises.

12:51 - La mairie s'inquiète du risque de "bunkériser" le quartier de Notre-Dame

BFM Paris note que l'idée de palissades autour de Notre-Dame de Paris a été évoqué dans plusieurs réunions. L'idée inquiète le maire du 4e arrondissement Ariel Weil, qui redoute qu'elles viennent "bunkériser" l'île de la Cité, ses riverains et ses commerçants. Des barrières hautes et proches des bâtiments sont évoquées pour protéger le chantier, la cathédrale et certaines rues adjacentes, et ont été suggérées dans des réunions avec le ministère de la Culture, la préfecture de police, la mairie de Paris et la mairie du 4e arrondissement. Le maire de l'arrondissement redoute l'impact qu'un tel dispositif pourrait avoir sur les riverains, les touristes ou les commerçants.

12:41 - L'orgue de Notre-Dame est "intact"

Les inquiétudes persistaient encore sur l'état du Grand Orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mardi 23 avril, trois spécialistes ont pu réaliser une nouvelle expertise du Grand Orgue et sont optimistes. "Nos constats sont unanimes, l’orgue est intact" a annoncé Pascal Quoirin à la revue Orgues Nouvelles. L'instrument a pu être protégé par la dalle reliant les deux tours, l’instrument n’a été abimé ni par les flammes, ni par la quantité d'eau utilisé pour éteindre l'incendie.

12:23 - D'où provient la fumée jaune de l'incendie de Notre-Dame ?

Sur de nombreuses images de l'incendie de Notre-Dame de Paris, on peut voir une épaisse fumée jaunâtre se dégager de l'incendie. Des volutes qui ont beaucoup fait réagir les internautes, qui y voient la preuve que l'incendie est d'origine humaine, accéléré par des éléments chimiques comme la thermite. Dans Le Monde, plusieurs intervenants ont démenti ces accusation. "La chimie de la combustion est un sujet complexe" a expliqué Armelle Muller, ingénieure diplômée de l’Ecole nationale supérieure de chimie de Mulhouse. "Ce qui est jaunâtre, ce sont souvent les fumées de pyrolyse ou les imbrûlés. Du polyuréthane qui brûle sous-oxygéné, cela donne la même chose" a-t-elle noté. Une autre explication serait celle du plomb, contenu dans la toiture de Notre-Dame. La présence de fumée jaune est donc compatible avec la piste de l'incendie accidentel, privilégié par les enquêteurs.

11:56 - Notre-Dame de Paris : comment la police scientifique va-t-elle procéder ?

Jeudi 25 avril, la police scientifique retourne à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris pour poursuivre son enquête sur les origines de l'incendie. Que peuvent faire les policiers pour obtenir plus d'informations ? "Ils peuvent mener une enquête de voisinage, pour établir quelle a été la couleur ou le type de flammes, ce qui pourrait donner des indices sur l'utilisation ou non de produits accélérateurs, tels des hydrocarbures et de déterminer si l'origine est volontaire ou non", expliquait par exemple à L'Express Soazig Henrio, secrétaire régionale du Snipat (Syndicat national indépendant des personnels de la police nationale). Des images aériennes ou de vidéosurveillance peuvent aussi être utilisé si elles existent. "La couleur sur les pierres ou le bois va pouvoir leur donner des indications sur la température du feu et sur d'éventuelles modifications chimiques visibles, qui pourraient, là encore, être liées à la présence d'hydrocarbures" ajoutait Soazig Henrio. Mais l'enquête sera rendue plus difficile par la grande quantité d'eau projetée pour éteindre l'incendie, qui a pu déplacer ou détruire des indices.

11:40 - Des colonnes sèches insuffisantes pour éteindre l'incendie de Notre-Dame ?

Dernier élément soulevé par la presse et notamment le Canard enchaîné parmi les "dysfonctionnements" qui ont permis aux flammes de ravager Notre-Dame : les colonnes sèches du bâtiment. Ces tuyaux supposés être raccordées à une source d'eau à l'extérieure ne permettaient pas de délivrer plus de 200 à 500 litres par minute. Un débit insuffisant : "Le débit pour éteindre un départ d’incendie mais pas un brasier de grande ampleur" expliquait le Canard enchaîné. Les pompiers ont donc du attendre pour s'armer de lances à incendie plus puissantes.

11:32 - Les ascenceurs du chantier de Notre-Dame hors de cause ?

Dans le cadre des travaux en cours autour de la flèche de Notre-Dame, un échafaudage électrifié avec ascenseurs et éclairage aux néons avait été installé depuis l'an dernier autour du toit, de la flèche et la charpente en bois de la cathédrale. Marc Eskenazi de l'entreprise Le Bras Frères a souligné que les moteurs électriques des ascenseurs de la structure "ne posaient aucun problème", rejetant leur potentiel rôle dans un départ de feu. "De toute façon, ils sont loin de la flèche alors que ce qui est établi c'est que l'incendie a démarré à l'intérieur de l'édifice", a-t-il ajouté.

11:22 - Sept mégots retrouvés à Notre-Dame de Paris

Le Canard enchaîné indiquait mercredi 24 avril que sept mégots de cigarettes ont été retrouvé à Notre-Dame de Paris. La société le Bras frère, qui montait les échafaudages, a reconnu que certains des ouvriers fumaient sur les lieux, y compris sur les échafaudages. Mais pour Marc Eskenazi, porte-parole de la société, "hors de question" que cela soit à l'origine de l'incendie. "Si n'importe qui a déjà essayé d'allumer un feu de cheminée, ce n'est pas en mettant un mégot sur une bûche en chêne qu'il va se passer grand chose" a-t-il justifié.

11:13 - Notre-Dame : Une erreur humaine et un retard des pompiers ?

Si la thèse d'un incendie accidentel est privilégié pour expliquer la destruction de Notre-Dame de Paris, une série d'erreurs humaines aurait malheureusement agravé la situation. Une première alarme a retenti cinq minutes après l’alerte du détecteur de fumée, mais aurait été considéré comme une "fausse alerte" explique le Figaro. Le régisseur et un agent de sécurité n’auraient rien trouvé, à cause selon eux de l'employé du PC sécurité de la société Elitys, qui n’aurait pas correctement indiqué la zone concernée. L’entreprise dément formellement ces accusations. Dans tous les cas, les pompiers n'ont été prévenus que 35 minutes après les premiers signaux du détecteur de fumée.

11:03 - La police scientifique réalise les premiers prélèvements à Notre-Dame

Jeudi 25 avril, dix jours après l'incendie, la police scientifique retourne à Notre-Dame afin de réaliser des prélèvements et poursuivre leur enquête à l'intérieur de la cathédrale. En analysant les débris et les traces de fumées, les enquêteurs espèrent pouvoir remonter à l'origine de sinistre. Ils avaient déjà pu entrer dans l'édifice la semaine dernière mais n'avaient pas pu approfondir leur enquête à cause de la présence de l'eau et de l'instabilité de l'édifice explique BFMTV. Le 25 avril, ce travail devrait commencer avec l'aide des enquêteurs de l'identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture de police. Aucune piste n'est écartée, même si la thèse de l'incendie accidentel facilité par plusieurs dysfonctionnement est privilégiée.

LIRE PLUS

En savoir plus

Don pour Notre-Dame de Paris

La Fondation du Patrimoine a lancé dès le lendemain de l'incendie une "collecte nationale" pour Notre-Dame de Paris. Il est possible de faire un don pour la cathédrale sur cette page. Le gouvernement français renvoie sur trois autres organismes en plus de la Fondation du Patrimoine : la fondation Notre-Dame, la Fondation de France et le Centre des monuments nationaux, via cette page. Toutes ces structures se sont engagées avec l’Etat pour permettre à chacun de contribuer de manière transparente et sécurisée. Tous les dons de particuliers de moins de 1000 euros permettent de bénéficier d'une réduction fiscale de 75%, cette réduction est de 66% pour les montants supérieurs.

Infographie: Les dons affluent de toutes parts | Statista Vous trouverez plus de infographies sur Statista

Flèche et toit de Notre-Dame, des dégâts importants

La "forêt", autrement dit la charpente de bois qui soutenait la toiture, datant du début du XIIIe siècle, a été totalement détruite, comme la flèche de la cathédrale qui s'est effondrée sur elle-même. Une des deux tours a été touchée et le feu a provoqué des dégâts à l'intérieur du monument. La flèche s'est notamment écrasée à l'intérieur, laissant un trou béant dans le plafond de l'édifice. La reconstruction de cette flèche fera l'objet d'un grand concours international d'architecture, il est donc très vraisemblable qu'elle ne soit pas reconstruite à l'identique.

L’inventaire des œuvres des chapelles autour de la nef, qui peuvent avoir été abîmées par la fumée et l’eau, est en cours de réalisation. En revanche, le trésor de la cathédrale, les objets sacrés, étaient en sécurité dans la sacristie et ont pu être récupérés, notamment la couronne d'épines et la tunique de Saint-Louis. Par miracle, le coq de la flèche de Notre-Dame a été retrouvé dans les décombres, abîmé, mais "restaurable". Il contient des reliques inestimables. Le grand orgue de la cathédrale, l'un des bijoux de Notre-Dame a pu être sauvé, mais de sérieux dégâts seraient à constater du fait de la chaleur et de l'eau déversée par les lances à incendie. Il s'agit d'un objet unique et spectaculaire, contenant près de 8000 tuyaux, 5 claviers et 109 jeux. Sa première version date du XVe siècle, même si l'instrument avait atteint sa forme définitive seulement au XVIIIe siècle.

Photos de l'incendie à Notre-Dame, des images impressionnantes

Dès le début de l'incendie à Notre-Dame de Paris, les images du drame ont circulé en masse sur les réseaux sociaux, avant que les agences de presse ne prennent le relais. Toute la soirée, les photos de l'incendie à Notre-Dame de Paris ont montré d'immenses flammes s'échappant du toit de l'édifice, dans un épais nuage de fumée. L'effondrement de la flèche de Notre-Dame sur elle-même a été un autre épisode riche en images dramatiques. Mardi, de nouvelles images ont été dévoilées par l'AFP, des photos prises à l'intérieur de la cathédrale, sur lesquelles on constate l'étendue des dégâts dans la nef. Retrouvez toutes les photos de l'incendie à Notre-Dame de Paris.

L'intérieur de Notre-Dame de Paris

L'AFP a diffusé des images prises à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris dès le lendemain de l'incendie qui a ravagé la toiture. Si l'autel a miraculeusement été préservé, le sinistre a détruit tout un pan du plafond de la grande nef, qui s'est effondré. De nombreux vitraux ont été détruits ou très dégradés, la rosace sud aurait en revanche été préservée.

Notre-Dame de Paris vue par drone

Une image à 360 degrés prise par un drone, après l'incendie de Paris, a été diffusé par le site Gigarama, spécialisé en photos de haute définition, mercredi 17 avril 2019. Le cliché permet de prendre la mesure de l'étendue du feu qui a détruit presque entièrement la toiture de la cathédrale. Il est également possible de faire tourner l'image et de procéder à des zooms importants pour observer l'édifice en détail.

Causes de l'incendie à Notre-Dame

Les causes exactes de l'incendie à Notre-Dame de Paris, ce lundi 15 avril 2019, sont inconnues à ce stade, mais le monument était en travaux de restauration au moment où le feu s'est déclaré. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour déterminer les circonstances du départ de feu, et confiée à la police judiciaire. Selon les premiers éléments de l'investigation, révélés par Le Parisien, les policiers ont identifié que l'incendie avait débuté à la base de la grande flèche, vers 18h50. Ils suspectent une défaillance sur l'installation électrique et un court-circuit, dont les causes restent à établir. Selon le journal, les enquêteurs s'interrogeraient sur l'installation d'un ascenseur sur le chantier, mais l'hypothèse d'un départ de feu sur un point chaud lié à une soudure n'est pas écartée.

Article le plus lu - Elections européennes : les résultats des sondages › Voir les actualités

Notre-Dame de Paris : ce que l'enquête doit déterminer
Notre-Dame de Paris : ce que l'enquête doit déterminer

Sommaire Don pour Notre-Dame de Paris Flèche et toit de Notre-Dame, les dégâts Photos de l'incendie à Notre-Dame Notre-Dame de Paris vue par drone Notre-Dame : à l'intérieur après l'incendie Causes de...