Google Androïd : allez-vous recevoir 1000 euros grâce à UFC-Que choisir ?

Google Androïd : allez-vous recevoir 1000 euros grâce à UFC-Que choisir ? GOOGLE - Le groupe UFC-Que choisir a lancé mercredi 26 juin une action de groupe contre Google. Accusant la firme d'exploiter les données personnelles des utilisateurs sans leur consentement, il réclame 1000 euros par utilisateur.

Déjà condamné par la CNIL, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés, à verser une amende de 50 millions d'euros, Google est cette-fois ci attaqué par UFC-Que Choisir. L'association de défense des consommateurs a lancé ce mercredi 26 juin une action de groupe devant le Tribunal de Grande Instance de Paris contre le géant américain. En cause, la collecte et l'usage de données personnelles par la firme. Dans une vidéo, UFC-Que choisir accuse notamment Google de stocker depuis des années des informations personnelles sur ses utilisateurs, comme un historique de sa position.

Google mis en cause dans son usage des données personnelles

Avec cette démarche, l'association vise en particulier les appareils Android associés à un compte Google, qui sont le principal moyen de collecte de ses données. Elle demande une indemnisation à hauteur de 1000 euros par utilisateur, qui leur serait directement reversée. "Cette somme correspond à la violation de la vie privée de chaque utilisateur par la transmission à Google d'informations de façon continue" explique UFC-Que choisir. Google ne demanderait pas aux utilisateurs leur consentement pour collecter ces données et pour les utiliser à des fins publicitaires, notamment les données géographiques. En effet, d'après une étude relevée par UFC-Que choisir, un smartphone Android lancerait jusqu'à 340 géolocalisations par jour.

L'association invoque ici une violation du Règlement Général de Protection des Données (RGPD). Ce règlement européen, entré en vigueur il y a un peu plus d'un an le 25 mai 2018, est censé garantir la protection des données personnelles des consommateurs et des utilisateurs des diverses plate-formes numériques. En janvier, Google avait été condamné une première fois pour une violation du RGPD. Les associations None Of Your Business et la Quadrature du Net avaient déposé des plaintes et reprochaient à Google de ne pas disposer d'une base juridique valable pour traiter les données personnelles des utilisateurs, notamment à des fins de publicités ciblées.

Une chance d'être dédommagé de 1000 euros grâce à l'action de groupe ?

L'action de groupe, comme tous les procédés du même style ou plus largement les batailles juridiques contre de grandes entreprises, risque de prendre du temps. 200 consommateurs ont lancé cette action avec UFC-Que choisir. L'association explique qu'à ce stade, il n'est pas nécessaire de se signaler pour rejoindre l'action de groupe. Laurie Liddell, juriste de l'UFC-Que Choisir spécialisée dans les TIC, a été contactée par 20 Minutes. Elle espère que d'autres recours seront déposés contre la marque: "C'est la première fois qu'une action de groupe est lancée contre Google en Europe. On espère que nos homologues européens vont faire de même, pour essayer de démarrer une machine pour pouvoir faire changer les choses" déclare-t-elle.

En résumé, elle demande à ce que Google "mette fin à l'exploitation des données personnelles de ses utilisateurs collectées de façon illégales, obtienne un réel consentement de ses utilisateurs pour la collecte et le traitement de leurs données personnelles par ses services et applications, et indemnise l'ensemble des consommateurs détenteurs d'un équipement Android (téléphone, tablette…) et titulaire d'un compte Google, à hauteur de 1000 euros au titre de la violation de la vie privée". Cependant le verdict, même s'il donne raison aux consommateurs, risque de ne pas être connu avant plusieurs années.

Article le plus lu - 3 enfants tués, percutés par un train près de Reims › Voir les actualités

Google Androïd : allez-vous recevoir 1000 euros grâce à UFC-Que choisir ?
Google Androïd : allez-vous recevoir 1000 euros grâce à UFC-Que choisir ?

Déjà condamné par la CNIL, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés, à verser une amende de 50 millions d'euros, Google est cette-fois ci attaqué par UFC-Que Choisir. L'association de défense des consommateurs a lancé ce...