Ces violences policières qui ont fait des morts en France

2 juin 2020. Manifestation contre les violences policières à Paris, en hommage à George Floyd et Adama Traoré. © LEWIS JOLY / SIPA

D'après la loi, les policiers français doivent employer la force uniquement à des fins légitimes, et d'une manière proportionnelle au risque encouru ou à la force adverse. Les policiers peuvent ainsi bel et bien être déclarés responsables pénalement d'infractions dans le cadre de leurs fonctions. Dans l'Hexagone, plusieurs affaires de violences policières se sont révélées fatales pour les personnes interpellées ces dernières décennies, menant parfois à une condamnation des auteurs. Retour sur ces faits reconnus par la justice.

Suggestions de contenus