Comment rembourser son prêt relais qui arrive à terme Nos pistes pour honorer un crédit relais qui arrive à son terme

Les logements n'ont pas été vendus et les crédits relais souscrits en 2006 arrivent à leur terme. Il faut les rembourser. Que faire ? Si le budget du vendeur le permet, accepter une décote du bien à vendre. Mais celle-ci peut-être trop importante, de sorte que le montant à recevoir ne couvre que partiellement le prêt. Si cet écart dépasse la moitié du montant à payer, en ce cas, il faut espérer pouvoir trouver un autre acheteur qui pourra, lui, accepter le montant de vente initial ou légèrement révisé à la baisse. Ce qui demande du coup d'obtenir un allongement de la durée du prêt auprès de son banquier, le temps de trouver cette perle rare. Vu le contexte, il faut s'armer d'un argumentaire solide pour emporter la décision.

Allongement des durées des prets relais

Certes l'appel du 2 octobre 2008 de la ministre du logement, Christine Boutin, qui enjoignait à plus de clémence envers ces emprunteurs, a fait réagir les banques. Elles ont annoncé le 16 octobre 2008, par la voix de la fédération bancaire française (FBF) qu'elles étaient prêtes à allonger la durée des prêts relais. Mais les modalités pratiques n'ont pas encore été détaillées. Et malgré cette volonté, le problème reste : si les banques ne financent pas les acheteurs, les vendeurs ne pourront pas honorer leur emprunt.

Basculer vers un prêt à 1 %

vous pouvez obtenir un prêt relais à un taux de 1 % si vous êtes en situation de
Vous pouvez obtenir un prêt relais à un taux de 1 % si vous êtes en situation de mobilité professionnelle © L'Internaute / Martin Ducrot

Si vous vendez votre logement pour cause de mobilité professionnelle et que vous en achetez un autre sur votre nouveau lieu de résidence, un autre dispositif peut vous aider. En effet, dans cette situation, vous pouvez alors peut-être obtenir un prêt relais à un taux de 1 % - hors assurances et garantie - pendant un an et renouvelable une fois.

Pour cela, vous devez être salarié d'une entreprise assujettie au 1 % logement. Vous devez également vous trouver dans une situation de mobilité professionnelle ou avoir perdu votre emploi à la suite d'un plan social. Si ces conditions sont réunies, prenez contact auprès de l'organisme 1 % logement chargé de collecter les sommes pour remplir un dossier. Vous pouvez alors obtenir jusqu'à 70 % de la valeur du logement que vous vendez. Un montant certes limité à 105 600 euros dans la zone 1 (*), à 86 400 euros dans la zone 2 (**) et à 67 200 euros dans la zone 3 (**). Mais la somme allouée peut tout de même vous aider à rembourser votre crédit relais. 

Transformer en crédit classique

Si la situation ne se débloque pas, que la baisse du prix de vente n'est pas suffisante pour trouver un acquéreur solvable, les vendeurs et titulaires d'un prêt relais peuvent changer de tactique. Il s'agit, par exemple, de négocier avec le banquier non pas un allongement du crédit relais mais une transformation en un crédit immobilier classique, dont les échéances seront assurées par la mise en location du logement. Cette solution exige que le bien immobilier mis en vente soit déjà payé dans sa totalité ou quasi-totalité. Sans quoi, il faudra alors saisir la commission de surendettement de la banque de France pour mettre en place un processus d'épurement des dettes, étalé dans le temps. C'est l'ultime solution.

(*) : Agglomération parisienne, Côte d'Azur et Genevois français

(**) : Agglomérations de plus de 50.000 habitants, agglomérations chères situées aux franges de l'agglomération parisienne, ainsi que sur les zones littorales ou frontalières

(***) : Le reste du territoire