Prime de Noël 2019 : le versement a débuté, faut-il s'inquiéter si on ne l'a pas reçu ?

Prime de Noël 2019 : le versement a débuté, faut-il s'inquiéter si on ne l'a pas reçu ? PRIME DE NOEL - Les quelque 2,3 millions de bénéficiaires de la prime de Noël ont commencé à recevoir le petit coup de pouce de fin d'année, accordé cette année encore par le gouvernement. Jusqu'à quelle date le versement va se dérouler ?

[Mis à jour le 13 décembre 2019 à 19h09] La prime de Noël 2019 a commencé à être versé, principalement par les Caisses d'allocations familiales (CAF) et les autres organismes en charge du versement comme Pôle Emploi. Cette prime, très attendue chaque année au moment des achats de Noël, concerne 2,3 millions de foyers. Mais attention, son versement ne se fera pas en quelques heures ni même en quelques jours. Certains foyers bénéficiaires devront attendre une dizaine de jours, autrement dit jusqu'au 24 décembre, pour voir ce petit coup de pouce, dont le montant peut atteindre quelques centaines d'euros tout de même, arriver sur leur compte en banque. 

Si le versement a bel et bien débuté, pas d'affolement, donc, si vous n'avez rien vu arriver ce matin sur votre compte bancaire en ligne. Même si vous respectez bien les conditions (lire plus bas) pour toucher cette aide financière exceptionnelle, le site service-public.fr précise que le versement intervient "entre le 13 décembre et le jour de Noël". En outre, si certains ont dû voir arriver cette prime de Noël dès ce matin sur leur compte bancaire, il peut y avoir des délais en fonction des banques.

Faut-il faire une demande à la CAF pour la prime de Noël ?

La prime de Noël est versée par la CAF, pour les bénéficiaires du RSA dans leur grande majorité. Il n'y a en revanche aucune démarche particulière à faire. Pas besoin en effet de se déplacer dans sa Caisse d'Allocations Familiales, le versement est réalisé automatiquement sur le compte bancaire des bénéficiaires. Encore faut-il bien sûr remplir les conditions 2019 d'attribution. Pour les bénéficiaires du RSA qui sont rattachés au régime agricole, c'est la CMSA qui verse la prime de Noël, pour les allocataires de l'ASS ou de l'AER, c'est Pôle emploi qui se charge du versement.

Quel est le montant de la prime de Noël 2019 ?

Depuis 1998, la prime de Noël n'a jamais été revalorisée. Pour rappel, les montants de la prime de Noël diffèrent en fonction de votre situation et de l'organisme chargé du versement. Si vous êtes bénéficiaire de la prime de Noël 2019 de Pôle emploi - car vous percevez l'ASS, l'AER ou la prime forfaitaire -, vous toucherez un montant fixe de 152,45 euros, quelle que soit votre situation familiale.

La prime de Noël de la Caf 2019 concerne les personnes qui touchent le revenu de solidarité active (RSA) et est calculée en fonction de la situation familiale. Voici les montants qui s'appliquent cette année :

Situation familiale Si vous vivez seul Si vous vivez en couple
Sans enfant 152,45€ 228,67€
1 enfant 228,67€ 274,41€
2 enfants 274,41€ 320,14€
3 enfants 335,39€ 381,12€
4 enfants 396,37€ 442,10€
Par personne supplémentaire 60,98€ 60,98€

Qui a droit à la prime de Noël ?

Les personnes qui touchent l'allocation adulte handicapé (AAH), la prime d'activité ou encore l'ex-minimum vieillesse désormais renommé Aspa (allocation de solidarité pour les personnes âgées) ne sont pas concernées par la prime de Noël 2019. Comme chaque année, elle est versée automatiquement aux personnes qui touchent déjà certains minima sociaux. Cela signifie qu'il n'y a aucune étude préalable des revenus, mais surtout il est inutile de contacter Pôle emploi ou la Caf dans l'espoir de percevoir la prime de Noël 2019 si vous n'êtes pas l'allocataire de l'une de ces prestations sociales. Voici qui a droit ou non à la prime de Noël :

  • Le revenu de solidarité active (RSA) concerne les personnes ayant de très faibles ressources. Pour elles, le versement de la prime de Noël 2019 est effectuée automatiquement par votre Caisse des allocations familiales.
  • La prime forfaitaire pour reprise d'activité a été supprimée en 2017. Ne peuvent donc bénéficier de la prime de Noël que ceux qui bénéficiaient de cette prime au 1er septembre 2017 jusqu'à l'extinction de leurs droits. Pour rappel, elle concernait les demandeurs d'emploi qui percevaient l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et qui étaient en reprise d'activité professionnelle.
  • L'allocation de solidarité spécifique (ASS) est versée aux personnes aptes au travail dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil (1 171,80 euros pour une personne seule). "Vous devez avoir travaillé au moins 5 ans (à temps plein ou à temps partiel) au cours des 10 ans avant la fin de votre dernier contrat de travail", précise-t-on sur le site service public. Très concrètement, si vous touchez de simples allocations chômage aussi appelée ARE (allocation de retour à l'emploi), alors vous ne pouvez pas percevoir la prime de Noël 2019.
  • L'allocation équivalent retraite (AER) n'est plus attribuée depuis le 1er janvier 2011. Elle était réservée aux demandeurs d'emploi qui n'avaient pas encore atteint l'âge de la retraite, mais qui justifiaient de trimestres suffisants pour obtenir une retraite à taux plein. "Seules les personnes dont les droits à l'AER ont été ouverts avant le 1er janvier 2011 continuent à la percevoir jusqu'à l'expiration de leurs droits", détaille-t-on sur le site service-public. Il en va de même donc pour la prime de Noël 2019.
  • Les allocations chômage, pour rappel, ne permettent donc pas de bénéficier de la prime de Noël. De même, les bénéficiaires de l'AAH, de l'Aspa (minimum vieillesse) et de la prime d'activité n'ont pas le droit non plus à ce versement.

Prime de Noël et prime Macron en 2019 : comment ça marche ?

La prime de Noël Macron a été accordée en 2018, consécutivement à la crise des gilets jaunes. Elle a été reconduite dans le cadre du budget 2020. Ce dispositif permet aux entreprises de verser des primes défiscalisées à leurs employés. Si en 2018, les bénéficiaires de ces primes les ont touchées fin décembre, cette année vous ne toucherez pas la prime Macron avant les fêtes si votre entreprise veut profiter des avantages fiscaux qui découlent du dispositif.

Cette fameuse "prime Macron" 2019 devra être versée entre le 1er janvier et le 30 juin 2020, donc après les fêtes de Noël. En outre, de nouvelles conditions sont imposées. Les entreprises qui les accordent devront avoir conclu au préalable des accords d'intéressement pour leurs salariés. "L'exonération s'applique aux salariés dont la rémunération mensuelle brute est inférieure à 3 SMIC, soit 3 600 € par mois environ", complète l'exécutif dans sa présentation générale.