Taxe d'habitation 2018 : les retardataires auront des pénalités

Taxe d'habitation 2018 : les retardataires auront des pénalités TAXE HABITATION 2018 - A minuit ce soir, il sera trop tard pour payer sa taxe d'habitation. Régler en retard fait monter la facture car l'administration applique des pénalités.

[Mis à jour le 20 novembre 2018 à 18h23] Plus que quelques heures pour payer la taxe d'habitation. La date limite est fixée à ce mardi 20 novembre minuit. Après cette date, des pénalités de retard seront appliqués aux contribuables. Les pénalités s'élèvent à 10% du montant dû. Si la situation n'est pas réglée dans les 30 jours après avoir reçu la mise en demeure de l'administration, les pénalités augmentent à 40% du montant. Seul un problème sérieux (décès, maladie, séparation...) peut vous permettre de ne pas payer les pénalités. Pour cela, vous devez envoyer un courrier, une demande gracieuse, pour demander à ce que les pénalités ne soient pas appliquées. Rien ne garantit cependant que cela sera accepté.

La réforme, portée par Emmanuel Macron depuis la campagne présidentielle de 2017, est entrée en vigueur dans sa première phase cet automne. Une majorité de contribuables ont vu leur taxe d'habitation baisser. Cela n'a pas été le cas partout... Plus de 6 000 communes ont augmenté leur taxe d'habitation en 2018 et la hausse décidée au niveau local est souvent venue percuter la baisse votée à l'échelon national. Cette réforme de la taxe d'habitation est aussi un vrai casse-tête financier pour l'Etat. La taxe d'habitation rapporte 20 milliards d'euros par an. En 2021, elle aura complètement disparu. Comment compenser ces pertes de ressources pour les collectivités locales ? La solution n'a pas encore été trouvée et décidée.

Dates de paiement de la taxe d'habitation

C'est ce mardi le dernier jour pour payer la taxe d'habitation par Internet. Tout paiement en retard infligera des pénalités. La taxe d'habitation devrait disparaître pour tous les Français en 2022.

Taxe d'habitation 2018 : la réforme de Macron

C'était une promesse très importante de la campagne d'Emmanuel Macron. Réformer la taxe d'habitation. La réforme qui s'étale sur plusieurs années jusqu'en 2021 est entrée en vigueur en cet automne 2018. Cette année, le montant de la taxe d'habitation a été dégrevé de 30% pour une majorité de contribuables. L'année prochain, à l'automne 2019, la taxe d'habitation devrait baisser de 65%. En 2020, la majorité des contribuables ne devront plus la payer. Les Français les plus aisés devront attendre 2021 pour ne plus payer à leur tour leur taxe d'habitation. Des seuils de revenus ont été mis en place pour déterminer quels sont les contribuables prioritaires. Ainsi, en cet automne 2018, pour bénéficier de la réforme, il faut au maximum 27 000 euros de revenu fiscal de référence pour un célibataire, 43 000 euros de revenus fiscal de référence pour un couple et 49 000 euros de revenu fiscal de référence pour un couple avec enfant. 

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages en France › Voir les actualités

Impôts locaux

Annonces Google