Taxe d'habitation : les plus aisés dans le collimateur du gouvernement ?

Taxe d'habitation : les plus aisés dans le collimateur du gouvernement ? TAXE HABITATION - La réforme de la taxe d'habitation a démarré cet automne. L'impôt doit être supprimé pour tous les Français mais le gouvernement envisagerait de le conserver pour les 20% des ménages les plus aisés.

[Mis à jour le 14 janvier 2018 à 12h07] Les ménages les plus aisés pourraient continuer à payer la taxe d'habitation... En tous les cas, l'idée est sur la table. Invité du "Grand rendez-vous Europe 1, Cnews, Les Echos", Bruno Le Maire, le ministre de l'économie a évoqué la possibilité de continuer à faire payer la taxe d'habitation aux Français les plus aisés. "On peut très bien demander aux Français s'il est légitime de la supprimer pour les 20% des plus riches", a expliqué le ministre. Pourtant, la réforme de la taxe d'habitation prévoit une suppression de l'impôt pour tous les Français à l'horizon 2021... La réforme a débuté cet automne en octobre. L'impôt a baissé de 30% pour une majorité de contribuables. En cette année 2019, une seconde baisse de 30% doit avoir lieu avant la disparition de l'impôt pour 80% des contribuables en 2020. Que se passera-t-il pour les ménages les plus aisés ? La réponse n'est pas encore fixée. 

Taxe d'habitation : la réforme de Macron

La réforme devrait s'étaler sur plusieurs années jusqu'en 2021. Des seuils de revenus ont été mis en place pour déterminer quels sont les contribuables prioritaires. Ainsi, cet automne pour bénéficier de la réforme, il fallait ne pas dépasser 27 000 euros de revenu fiscal de référence pour un célibataire, 43 000 euros de revenus fiscal de référence pour un couple et 49 000 euros de revenu fiscal de référence pour un couple avec un enfant.

Article le plus lu - Gilets jaunes : le point sur l'acte 10 › Voir les actualités

Impôts locaux

Taxe d'habitation : les plus aisés dans le collimateur du gouvernement ?
Taxe d'habitation : les plus aisés dans le collimateur du gouvernement ?

[Mis à jour le 14 janvier 2018 à 12h07]  Les ménages les plus aisés pourraient continuer à payer la taxe d'habitation... En tous les cas, l'idée est sur la table. Invité du "Grand rendez-vous Europe 1, Cnews, Les Echos",  Bruno Le Maire, le...

Annonces Google