Prélèvement à la source 2020 : est-il vraiment trop tard pour changer son taux ?

Prélèvement à la source 2020 : est-il vraiment trop tard pour changer son taux ? PRELEVEMENT A LA SOURCE 2020 - Vous aviez jusqu'au samedi 7 décembre pour moduler votre taux de prélèvement à la source en vue de janvier 2020.

[Mis à jour le 09 décembre 2019 à 08h55] La date limite est passée ! Les contribuables avaient jusqu'au samedi 7 décembre pour moduler leur taux de prélèvement à la source, en déclarant leurs revenus prévisionnels pour l'année 2020. Grâce à cette petite modification, vous permettiez à l'administration de recalculer votre taux, pour le transmettre au collecteur - votre employeur ou votre caisse de retraite par exemple - dès le mois de décembre. Ainsi, vous étiez certain d'avoir un taux adapté le mois prochain. Vous réalisez que vous avez oublié de faire cette petite manipulation avant le 7 décembre ? Sachez qu'il vous est toujours possible de moduler votre taux de prélèvement à la source. En revanche, le nouveau taux, s'il est appliqué ne sera, a priori, pas effectif avant le mois de février.

Pourquoi il pouvait être intéressant de changer son taux de prélèvement à la source 2020

Avez-vous pris le temps de jeter un coup d'œil à votre espace personnel sur impots.gouv.fr ces derniers jours ? Le fisc a déjà dévoilé les nouveaux taux qui doivent s'appliquer en janvier. Ils résultent de la baisse de l'impôt sur le revenu, annoncée en avril dernier par Emmanuel Macron et entérinée dans le cadre du budget 2020. Concrètement, cette décision se traduit par un abaissement du taux de la première tranche de l'impôt, de 14 à 11%. En outre, le seuil d'entrée de la deuxième tranche sera abaissé à 25 405 euros. Pour rappel, une diminution de 5 milliards d'euros a été actée, permettant une diminution évaluée à 350 euros pour les foyers imposés à la première tranche du barème de l'impôt.

Attention : ce nouveau taux, qui s'applique de facto en janvier, ne prend pas en compte une éventuelle évolution de revenus que vous avez signalée au fisc en 2019. Très concrètement, l'administration a calculé ce taux à partir des revenus que vous déclarés au printemps dernier (donc votre situation en 2018), en y appliquant la baisse de l'impôt sur le revenu - si vous y êtes éligible. Le nouveau taux qui peut vous avoir été appliqué en cours d'année 2019 doit expirer au 31 décembre 2019. C'est la raison pour laquelle vous aviez jusqu'au samedi 7 décembre 2019 faire changer votre taux

Vous n'avez pas pris le temps de le moduler, mais vous souhaitez quand même que votre taux de prélèvement à la source évolue début 2020 ? Connectez-vous à votre espace particulier sur impots.gouv.fr, à l'aide de votre identifiant fiscal (que vous pouvez retrouver sur votre dernier avis d'impôt, celui de la taxe d'habitation par exemple) et votre mot de passe. Une fois connecté, regardez sur la colonne de droite. Il se peut que votre taux de prélèvement à la source ait d'ores et déjà changé. Pour en être sûr, cliquez sur "Gérer mon prélèvement à la source" puis sur "Consulter l'historique de tous vos prélèvements". 

Dans un communiqué, le ministère de l'Action et des comptes publics a précisé que, dans certains cas, le nouveau taux peut même être appliqué dès le mois de décembre. "Dans ce cas, cette application anticipée du nouveau taux prenant en compte la baisse d'impôt sera automatiquement régularisée, sans pénalité, au moment du calcul définitif de votre impôt sur les revenus 2019, via l'avis d'impôt que vous recevrez à l'été 2020", indique Bercy. 

Pour faire en sorte de modifier ce fameux taux en vue de janvier, cliquez sur "Actualiser suite à une hausse ou une baisse de vos revenus". Vous verrez alors une fenêtre apparaître : "Votre actualisation continuera à s'appliquer pour l'année 2020. A cet effet, vous devez saisir vos revenus prévisionnels pour l'année 2020". Une fois que vous avez décrit votre situation familiale, vous devrez effectivement remplir la case 1AJ où vous préciserez vos revenus pour l'ensemble de l'année 2020 (traitements, salaires, pensions et rentes). Pour rappel, une évolution de 10% de vos revenus doit être constatée pour entraîner un changement de taux

Le calcul du prélèvement à la source 2020 : comment ça marche ?

L'intégralité des revenus (salaires, revenus de patrimoine, plus-values, etc) est pris en compte pour calculer le taux. Attention, si l'impôt est contemporain de vos revenus, le taux, lui, ne l'est pas. Il est calculé à partir des revenus que vous avez mentionnés dans votre dernière déclaration de revenus. C'est la raison pour laquelle votre taux a peut-être évolué au mois de septembre 2019. Le taux qui a été appliqué entre janvier 2019 et août 2019 était fondé sur les revenus de l'année 2017, seules informations à disposition du fisc. Grâce à la déclaration de revenus que vous avez réalisée au printemps 2019, le fisc a pu procéder à une régularisation au mois de septembre

Pour connaître le montant exact du prélèvement à la source, il faut déterminer le revenu net imposable. Il correspond à la rémunération nette à laquelle s'ajoutent les prélèvements sociaux non déductibles (CSG et CRDS). Si vous êtes salarié, vous pouvez le lire sur votre dernière fiche de paie. Un taux de prélèvement à la source - calculé en fonction de l'ensemble de vos revenus - est appliqué. Vous pouvez le connaître en vous rendant sur le site impots.gouv.fr dans votre espace personnel. Il est possible de faire une simulation du prélèvement à la source, grâce à l'outil sur le site des impôts, ici. Vous devez mentionner le montant de votre revenu mensuel imposable ainsi que votre taux de prélèvement à la source. Vous obtiendrez alors le montant mensuel en euros du prélèvement à la source.