Allocation de rentrée scolaire 2020 : conditions, montant… tout ce qu'il faut savoir

Chargement de votre vidéo
"Allocation de rentrée scolaire 2020 : conditions, montant… tout ce qu'il faut savoir"

Allocation de rentrée scolaire 2020 : conditions, montant… tout ce qu'il faut savoir ALLOCATION RENTREE SCOLAIRE 2020. Exceptionnellement, l'allocation de rentrée scolaire 2020 sera revalorisée, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Les foyers modestes recevront une somme supplémentaire, sous conditions.

[Mis à jour le 12 août 2020 à 12h05] Prévue en septembre, la rentrée scolaire fait déjà l'objet de préparations. En effet, comme chaque année, les familles se rendent dans les magasins afin de faire le plein de fournitures : stylos en tout genre, cahiers, classeurs, feuilles, règles… Sans oublier certains livres et manuels à commander. Tous ces achats peuvent constituer une somme importante. Cette année, suite à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, l'allocation de rentrée scolaire se voit revalorisée, sous réserve d'un plafond de revenus à ne pas dépasser (25 093 euros pour un enfant, 30 884 pour deux enfants, 36 675 pour trois enfants et + 5 791 euros par enfant supplémentaire). Le montant précis de la revalorisation sera fixé en fonction de l'âge de l'enfant. Ainsi, une famille recevra 469,95 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans, 490,36 euros pour un adolescent âgé de 11 à 14 ans, ou encore 503,88 euros pour un élève âgé de 15 à 18 ans. 

Si vous vous interrogez sur le calendrier de versement de l'allocation de rentrée scolaire, c'est très simple : il vous faudra attendre la date du 14 août. Un premier versement a d'ores et déjà été effectué mardi 4 août, et concernait les familles modestes résidant à La Réunion et à Mayotte. La rentrée s'y déroule plus tôt que dans le reste de l'Hexagone (entre mi-août et fin août au lieu de début septembre). La date précise du virement de l'allocation de scolarité pourra varier en fonction de la banque de chacun, indique RTL. 

Quelles conditions pour bénéficier de l'allocation de rentrée ?

Toutes les familles ne peuvent pas bénéficier de l'allocation de rentrée scolaire 2020. La caisse des allocations familiales (CAF) impose en premier lieu les conditions de scolarité. L'enfant doit être scolarisé dans un établissement public ou privé. L'allocation de rentrée peut être accordée lorsque l'enfant suit des cours via un organisme à distance comme le Cned. En revanche, elle exclut les familles qui ont opté pour l'instruction à domicile. Votre enfant a moins de 18 ans et il est en apprentissage ? Vous pouvez toucher l'ARS, à condition que sa rémunération ne dépasse pas 55% du Smic

Que se passe-t-il si mon enfant est toujours scolarisé après 18 ans ?

Vous ne pouvez pas percevoir l'allocation de rentrée scolaire si votre enfant est âgé de plus de 18 ans et toujours scolarisé au lycée, par exemple. Comme expliqué précédemment, cette prime concerne exclusivement les familles ayant des enfants âgés de 6 à 18 ans. Avez-vous regardé du côté de la bourse de lycée ? Elle représente entre 147 et 311 euros par trimestre et est, elle aussi, versée sous conditions de ressources, mais sans condition d'âge. 

Quel est le plafond de l'allocation de rentrée scolaire ?

A cela s'ajoute des conditions de revenus. Attention, la CAF n'étudie pas les revenus de l'année en cours, mais ceux remontant à deux ans, en fonction de votre situation familiale au 31 juillet 2020. Cette année, ce sont les revenus de 2018 qui sont étudiés. Voici les plafonds qui s'appliquent en vue de la rentrée scolaire 2020-2021 : 

  • 1 enfant à charge : 25 093 euros
  • 2 enfants à charge : 30 883 euros
  • 3 enfants à charge : 36 675 euros
  • Par enfant supplémentaire à charge : 5 791 euros

Quel sera le montant de votre prime de rentrée ?

Il diffère en fonction de l'âge de l'enfant. Trois montants correspondant à trois tranches d'âge ont été définis par la CAF. Dans le contexte exceptionnel de la crise sanitaire du coronavirus (Covid-19), le gouvernement a décidé de revaloriser les montants établis. Voici les montants auxquels vous devez vous attendre cette année : 

  • Pour un enfant âgé de 6 à 10 ans : 469,95 euros
  • Pour un enfant âgé de 11 à 14 ans : 490,35 euros
  • Pour un enfant âgé de 15 à 18 ans : 503,88 euros. 

Imaginons par exemple que vous avez deux enfants, âgés de 9 et 16 ans. Dans ce cas, le montant de votre allocation de rentrée s'élève à 973,83 euros. Sachez que si vous ne remplissez pas les conditions de revenus énoncées précédemment, la Caf peut verser une partie de la prime de rentrée. On parle alors d'allocation de rentrée scolaire différentielle (lire plus bas). 

Peut-on faire une simulation de l'allocation de rentrée scolaire 2020 ?

Le site de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA) donne accès à un simulateur, ici. Vous devez indiquer le montant des revenus de votre foyer, ainsi que le nombre d'enfants à charge et leurs dates de naissance respectives. 

L'allocation de rentrée scolaire différentielle, comment ça marche ?

Lorsque les ressources de la famille dépassent légèrement les plafonds fixés par la Caisse des allocations familiales, la Caf peut consentir à verser l'allocation de rentrée, à condition que les ressources soient inférieures "au cumul entre le plafond de l'ARS et le montant de cette aide pour l'enfant", nous avait-on précisé l'an dernier. En revanche, le foyer ne perçoit donc qu'une partie de cette aide financière. En 2019, une famille ayant un enfant de 8 ans et des ressources 2017 à 25 065,84 euros pouvait toucher 165,84 euros. 

Quelles démarches pour obtenir la prime de rentrée ?

Les démarches pour faire une demande d'allocation de rentrée scolaire dépendent de votre situation et de l'âge de votre enfant. Voici les situations qui peuvent se présenter : 

  • Si votre enfant rentre en CP en septembre, mais n'aura six ans qu'en 2021, il faut penser à récupérer un certificat de scolarité auprès de l'établissement. Vous devez le faire parvenir à la Caf pour bénéficier de la prime de rentrée. 
  • Pour les adolescents âgés de 16 à 18 ans, seule une déclaration sur l'honneur "assurant que l'enfant est bien scolarisé suffit", indique le ministère.
  • Vous êtes allocataire et êtes éligible, la prime de rentrée est versée automatiquement pour vos enfants qui auront de 6 à 15 ans le 31 décembre suivant la rentrée.
  • Vous n'êtes pas allocataire de la Caf : rendez-vous dans la rubrique "Les services en ligne", puis cliquez sur "Faire une demande de prestation", et "Allocation de rentrée scolaire". Vous devrez ensuite imprimer le formulaire dédié et le renvoyer rempli à votre Caf.

Quand intervient le versement de l'allocation de rentrée ? La date

La date de versement a enfin été dévoilée par le ministère de la Santé fin juillet. Voici les dates qui vont s'appliquer cette année : 

  • Mardi 4 août 2020 : pour les familles bénéficiaires de la prime de rentrée et résidant à Mayotte et la Réunion, où la rentrée des classes intervient plus tôt. 
  • Mardi 18 août 2020 : pour les foyers éligibles et qui habitent en France métropolitaine, en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe.

Pour rappel, il est normal que le versement ne soit pas effectif sur le compte bancaire immédiatement. Il peut en effet y avoir un délai de traitement, selon les banques. En l'absence de versement quelques jours après la date annoncée par le gouvernement, il est conseillé de contacter votre Caisse des allocations familiales.

En garde alternée, puis-je bénéficier de l'allocation de rentrée en 2020 ?

Votre enfant est âgé de 6 à 18 ans, vous remplissez les conditions mentionnées précédemment, mais vous êtes séparé du père ou de la mère de votre enfant ? L'allocation de rentrée scolaire ne peut être partagée entre les deux parents. L'aide financière est accordée au premier d'entre eux qui fait la demande auprès de la Caf, et en totalité, pour la rentrée scolaire à venir. Elle est donc versée, comme pour n'importe quel allocataire, à la mi-août. S'il n'y a pas de garde alternée, la prime de rentrée est accordée au parent chez qui l'enfant vit la semaine. L'autre parent ne peut pas percevoir l'ARS. 

Aides financières