Reste à charge zéro : des complémentaires santé qui vont flamber ?

Reste à charge zéro : des complémentaires santé qui vont flamber ? La réforme du reste à charge zéro pourrait faire augmenter le prix des complémentaires santé. De son côté, le gouvernement assure que les prix ne bougeront pas.

[Mis à jour le 24 octobre à 12h04] A qui se fier ? C'est sans doute ce que les Français se demandent en pensant à la réforme du reste à charge zéro. C'était une promesse d'Emmanuel Macron : permettre une meilleure prise en charge des soins ( dentaire, audio, et optique) pour les Français. Concrètement, les professionnels devront proposer des produits pour lesquels après le remboursement de la Sécu et de la complémentaire santé, le client n'a plus rien à payer. C'est ce qu'on appelle le reste à charge zéro. La réforme va entrer en vigueur à partir de janvier 2019. Elle se déploiera progressivement jusqu'en 2021. 

Si cette réforme représente une avancée sociale pour les Français, elle n'est pas sans poser des questions liées à son financement. Selon le gouvernement, son coût est estimé à 1 milliard d'euros.  La ministre de la Santé, Agnès Buzyn a rappelé, hier à l'Assemblée nationale, que la réforme sera financée à 75% par l'assurance maladie et à 25% par les complémentaires santé "dont l'engagement est de ne pas augmenter leur prix". 

Pourtant, Le Parisien a révélé une étude qui tend à montrer que le coût des complémentaires santé pourrait très fortement augmenter avec la réforme... Entre 2018 et 2021, la prime mensuelle pour les retraités devrait augmenter de 9,3%, selon les résultats obtenus par le cabinet Santiane. Pour les étudiants ou les familles avec des enfants, la hausse devrait être contenue autour des 2,5%. 

Les retraités seraient donc fortement mis à contribution avec la réforme du reste à charge zéro. Une possibilité qui tombe très mal alors que les retraités ont manifesté, la semaine dernière, pour crier leur exaspération face aux mesures prises par le gouvernement avec la hausse de la CSG et la désindexation des pensions de retraites l'inflation.

Lors de la première journée d'examen du texte à l'Assemblée, les débats ont été tendus entre l'opposition et le gouvernement. La présidente du groupe socialiste à l'Assemblée, Valérie Rabault, a critiqué vivement la réforme du gouvernement qui "fait les poches aux Français."

Qu'est-ce que le reste à charge zéro ?

L e reste à charge zéro était une promesse du candidat Macron. Elle est mise en oeuvre par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Même si la prise en charge des soins médicaux est très bonne en France - 77% des dépenses de santé sont prises en charge par l'assurance maladie obligatoire et 13,3% par les complémentaires - le reste à charge reste élevé pour les Français dans trois domaines : l'optique, le dentaire et les prothèses auditives. Dans chacune des branches, des négociations sont menées. L'idée est simple : proposer des paniers de soins 100% santé remboursés avec la combinaison du remboursement de l'assurance maladie et des complémentaires santé.

Optique et reste à charge zéro

Concernant l'optique, le panier dit "100% santé" devra comprendre : des montures au normes européennes avec un prix inférieur ou égal à 30 euros. Les Français pourront choisir entre 17 modèles de deux coloris différents. Ces lunettes seront équipées de verres pour traiter l'ensemble des troubles visuels. Les verres seront notamment anti-reflet et anti-rayure.

Audio et reste à charge zéro

Les prothèses auditives sont parmi les équipements de santé les plus onéreux pour les Français. Le panier "100% santé" comprendra tous les types d'appareils (oreille classique, écouteur déporté et intra-auriculaire). Les appareils seront équipés de 12 canaux de réglage. Ils seront garantie 4 ans. Ils pourront aussi être équipés d'un système anti-acouphène ou de la connectivité sans fil. 

Dentaire et reste à charge zéro

La branche dentaire proposera aussi des paniers de soins "100% santé". Dans le panier, des couronnes céramique monolithique et céramo-métallique sur les dents visibles seront proposées. Les Français pourront aussi de faire poser des inlays, des couronnes transitoires et des bridges.

Calendrier de la réforme

Le gouvernement a annoncé que la réforme se mettra progressivement en place à partir de janvier 2019. Pour les aides auditives, il y aura 200 euros de frais en moins en moyenne par oreille en 2019. En 2020, ce chiffre passera à 250 euros. C'est en 2021 que les équipements seront garantis sans reste à charge. Le reste à charge zéro sera déployé sur l'ensemble des montures et des verres à partir de janvier 2020. En dentaire, le reste à charge sera réduit en 2019. Le panier "100% santé" entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020 pour les couronnes et les bridges. En 2021, le reste à charge sera complet en dentaire. 

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages en France › Voir les actualités

Santé

Annonces Google