Prime Macron 2022 : augmentée, tous les changements

"Prime Macron 2022 : augmentée, tous les changements"

Prime Macron 2022 : augmentée, tous les changements PRIME MACRON. La prime Macron est reconduite en 2022. Les entreprises pourront en augmenter le montant. Qui peut la percevoir ? Quel est le montant maximal et les conditions ? Voici toutes les infos pratiques.

[Mis à jour le 8 août 2022 à 11h45] Le plafond maximal de la prime Macron va augmenter en 2022. Reconduit dans le cadre de la loi pouvoir d'achat, le dispositif de prime Macron, devenu "prime de partage de valeur (PPV)" voit son montant maximal passer à 6000 euros net d'impôts. Sont concernées les entreprises ayant signé un accord d'intéressement et celles de moins de 50 salariés. Pour les autres entreprises, le montant de la prime évolue également pour passer de 1000 à 3000 euros en plafond. La prime Macron reste exonérée d'impôts pour les bénéficiaires jusqu'à moins de 3 Smic par mois et exonérée de cotisations salariales et patronales pour l'entreprise.

L'augmentation du plafond de la prime Macron intervient en pleine période d'inflation et de baisse du pouvoir d'achat des Français. Plutôt qu'augmenter les salaires, comme demandé par une partie de l'opposition, le gouvernement a donc fait le choix d'augmenter le plafond d'une prime exonérée d'impôts, un choix qui ne sera payant que si les entreprises qui le peuvent jouent le jeu... L'objectif est bien d'inciter les entreprises à verser une prime en complément de salaire. Elles auront pour cela entre le 1er août et le 31 décembre 2022 pour le faire. 

Si les plafonds sont intéressants, il est à noter qu'en moyenne, en 2021, les entreprises ayant accordé cette prime à leurs salariés n'ont versé "que" 506 euros en moyenne. A noter que ce qui est désormais appelé "Prime de partage de la valeur" pourra atteindre 8 000 euros dans un cas bien précis : un employeur qui a déjà versé la prime (ancienne version) cette année, pourra la verser une nouvelle fois à compter du 1er août 2022. De quoi permettre aux employeurs de verser jusqu'à 8 000 euros de prime, en tout, sur l'année 2022 (2 000 + 6 000).

Qui a droit à la prime Macron ? Les conditions

La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat bénéficie d'une exonération d'impôt sur le revenu et de toute cotisation sociale ou contributions. Mais alors, qui est éligible à la prime Macron ? Les salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois le Smic (sur les 12 mois précédant le versement). Cette prime Macron ne se substitue à aucun élément de rémunération. Déjà prolongée en 2021, la prime PEPA est reconduite pour l'année 2022. Sachez que l'employeur n'est pas obligé de verser la prime Macron. S'il souhaite la verser, il a la possibilité de le faire à l'ensemble de ses salariés, ou bien uniquement aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois le Smic. En 2022, la prime Macron bénéficie aussi bien aux salariés qu'aux apprentis, ainsi qu'aux intérimaires et aux agents publics. L'employeur peut tout à fait moduler le montant du versement de la prime PEPA en fonction du bénéficiaire d'après certains critères comme la rémunération du salarié, le niveau de classification du salarié, ses conditions de travail lors de la crise du Covid, ou encore son temps de travail sur une année.

Depuis 2019, les salariés ont la possibilité de percevoir une prime exceptionnelle, exonérée d'impôts et de prélèvements sociaux appelée "prime Macron". Cette prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (est versée par n'importe quel employeur qui le souhaite aux salariés, sous certaines conditions. Notamment si le salarié en question ne dépasse pas un certain plafond de revenus. Ce dispositif d'exonération fiscale et sociale vise à inciter les employeurs à verser des primes à leurs salariés afin de valoriser leur pouvoir d'achat. Ce n'est pas une prime d'Etat, mais bien une prime d'entreprise qui reste facultative et volontaire.

Pour être exonérée de cotisations salariales, la prime Macron ne peut pas dépasser le montant de 1 000 euros. Les entreprises qui disposent d'un accord d'intéressement peuvent verser la prime Macron jusqu'à 2 000 euros. Ce montant, doublé, est également valable pour les entreprises de moins de 50 salariés, et les travailleurs de la deuxième ligne (si des mesures de revalorisation sont engagées). Cette prime pourrait désormais tripler au cours de l'été, avec l'annonce du projet de loi pouvoir d'achat prévu le 6 juillet 2022. Alors, le montant de cette prime PEPA pourrait atteindre jusqu'à 6 000 euros sans charges ni impôts pour les entreprises bénéficiant d'un accord d'intéressement.

Quelle est la date de versement de la prime Macron ?

La prime Macron est versée dans un délai prévu par la loi. En l'occurrence, entre le 1er août 2022 et le 31 déceùbre 2022. Que vous soyez fonctionnaire, salarié, ou industriel, vous avez tout à fait la possibilité d'en bénéficier. Avec le projet de loi pouvoir d'achat, pour cette année 2022, la clôture des versements est fixée au 31 décembre 2022. Cette prime Macron est exonérée d'impôts et de prélèvements sociaux jusqu'au 31 décembre 2023, justement. Côté employeurs, le versement de cette prime "PEPA" est basée sur le volontariat, il est juste obligatoire de respecter les plafonds en vigueur. Libre à eux, dans la limite de ces plafonds, de verser le montant souhaité.

Quel est le nouveau montant de la prime Macron en 2022 ?

Le montant de la prime Macron exonérée de cotisations est plafonné à 1 000 euros. En 2022, il triple pour atteindre 3 000 euros pour tous les bénéficiaires, une décision votée par les députés à l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi pouvoir d'achat. Cette prime de partage de la valeur passera même de 2 000 euros à 6 000 euros pour toutes les entreprises qui ont signé un accord d'intéressement en 2021, celles dont le nombre de salarié ne dépasse pas 50 et pour les travailleurs de la deuxième ligne (si des mesures de revalorisation sont engagées).

Bon à savoir, en 2022,la prime de partage de la valeur pourra même atteindre 8 000 euros. En effet, un employeur qui a déjà versé la prime (ancienne version avec le plafond de 1 000 euros) cette année, pourra la verser une nouvelle fois à compter du 1er août 2022. De quoi permettre aux employeurs de verser jusqu'à 8 000 euros de prime, en tout, sur l'année 2022 (2 000 + 6 000).