Augmentation des retraites 2023 : qui est concerné, quand et combien ?

"Augmentation des retraites 2023 : qui est concerné, quand et combien ?"

Augmentation des retraites 2023 : qui est concerné, quand et combien ? AUGMENTATION RETRAITE. Les pensions de base et les complémentaires ont été revalorisées. La retraite minimum, elle, pourrait l'être avec la future réforme des retraites. Tour d'horizon.

[Mis à jour le 6 février 2023 à 08h06] Bonne nouvelle pour le montant de votre retraite, elle a de grandes chances d'augmenter, ou d'avoir déjà grimpé en 2023 ! En effet, le début d'année a marqué une nouvelle revalorisation des pensions de base, à hauteur de +0,8% au 1er janvier dernier. Soit un gain de 12 euros chaque mois, pour une retraite de base de 1 500 euros. Aussi, le projet de réforme des retraites prévoit d'augmenter le minimum retraite à 85% du Smic, soit 1 200 euros bruts mensuels. Si la réforme venait à entrer en vigueur, cette hausse serait effective à compter du 1er septembre 2023. Enfin, et pour rappel, les retraites complémentaires, elles, ont été réhaussées de 5,12% au 1er novembre 2022. La valeur de service du point Agirc-Arrco a été fixée à 1 349,80 euros, contre 1 284,10 euros auparavant.

Quelle augmentation des retraites en 2023 ?

Les pensions de retraite du régime de base ont connu leur troisième augmentation en un an, dimanche 1er janvier 2023. Cette fois, la hausse a atteint 0,8%. Cette troisième hausse en un an fait partie du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) et permet aux séniors concernés d'empocher un gain supplémentaire de 12 euros par mois pour une retraite de 1 500 euros, ou encore 16 euros mensuels pour une pension de base de 2 000 euros.

Qui est concerné par la nouvelle augmentation des retraites en 2023 ?

Les retraités concernés sont ceux affiliés à l'une des caisses suivantes :

  • CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse)
  • CNRACL (Caisse nationale des agents des collectivités locales)
  • SRE (Service des retraites de l'Etat)
  • CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales)
  • Complémentaires des contractuels publics (Ircantec)
  • Régimes spéciaux (SNCF…)
  • Indépendants (SSI)

Les bénéficiaires de la retraite de droit propre, des pensions de réversion, de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ainsi que de l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) sont aussi concernés.

Quand sera versée l'augmentation des retraites ?

Après les hausses successives de 1,1% en janvier 2022, puis 4% en juillet dernier, les pensions de retraites du régime de base ont connu une nouvelle augmentation, dimanche 1er janvier 2023. Attention, le versement sur votre compte en banque, lui, ne sera effectif qu'à partir du mois de février 2023.

Voici le calendrier de la revalorisation des retraites depuis septembre 2022 : 

  • 9 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraites du régime de base 
  • 28 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraités de la fonction publique d'Etat
  • 29 septembre 2022 : hausse de 4% pour les retraités de la fonction publique hospitalière
  • 1er novembre 2022 : hausse de 5,12% pour les complémentaires Agirc-Arrco
  • 27 janvier 2023 : versement de la hausse de 0,8% pour les affiliés à la CNRACL
  • 30 janvier 2023 : versement de la hausse de 0,8% pour les retraités de la fonction publique
  • 9 février 2023 : versement de la hausse de 0,8% pour les affiliés à la CNAV et MSA

Quelle augmentation pour la retraite minimum avec la réforme des retraites ?

Chose promise, chose due ? Emmanuel Macron en avait fait l'une de ses promesses de campagne. À compter du 1er septembre 2023, la pension minimale passera bel et bien, selon les annonces du gouvernement, à environ 1 200 euros bruts par mois pour les nouveaux retraités, soit 85% du Smic. Ce montant vaudra pour une carrière complète. Sans carrière complète, une proratisation sera appliquée. Au total, 1,8 million de retraités (ce qui représente 10% des retraités en France) pourront bénéficier de la revalorisation de la pension minimum, dont 200 000 nouveaux retraités. Cette augmentation pourra "aller jusqu'à 100 euros" a précisé le ministre du Travail Olivier Dussopt, lundi 23 janvier lors du Compte rendu du Conseil des ministres.

Est-ce que les retraites complémentaires ont augmenté ?

Les règles en matière d'augmentation des retraites complémentaires (Agirc-Arrco par exemple) diffèrent de celles des retraites de base. Ces retraites complémentaires sont calculées à partir du nombre de points acquis au cours de la carrière, auquel on multiplie une valeur du point. Ensuite, les partenaires sociaux décident d'une éventuelle revalorisation de la valeur de ce point.

Pour tenter de compenser l'inflation galopante constatée ces derniers mois, les pensions de retraite complémentaires ont augmenté de 5,12% depuis le 1er novembre 2022. La décision a été prise lors du Conseil d'administration de l'Agirc-Arrco, le 6 octobre dernier, en présence des organisations patronales et syndicales. La valeur de service du point Agirc-Arrco a été pour sa part fixée à 1 349,80 euros, contre 1 284,10 euros auparavant. Le coût de ce dispositif est estimé à 4,5 milliards d'euros sur un an. Cette hausse a été décidée sur la base d'une hausse du salaire moyen de 4,82%, à laquelle s'ajoute un rattrapage de +0,1% au titre de l'inflation constatée en 2021. Les partenaires sociaux ont décidé d'accorder au Conseil d'administration une marge de manœuvre supplémentaire de +0,2%, compatible avec la trajectoire financière du régime. 

La retraite des fonctionnaires a-t-elle augmenté en 2023 ?

La pension de retraite globale des fonctionnaires est constituée en majorité de la retraite de base. Un régime complémentaire, la "retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP)" existe également, mais n'est pas concerné par la revalorisation de 0,8% des pensions de retraite. Le régime a toutefois revalorisé son point de 5,7% au premier janvier 2023.

Les anciens agents de la fonction publique d'Etat, qui relèvent du SRE, ont donc vu leur pension de base augmenter de 0,8% et leur pension complémentaire de 5,7% le 1er janvier 2023.

Autour du même sujet