Calculer la rentabilité locative d'un investissement immobilier Calculer le rendement brut du logement loué

Si vous commencez à réfléchir à l'acquisition d'un bien mais que le projet n'est pas mûr, le rendement brut peut suffire pour vous donner un ordre d'idée. D'autant qu'à ce stade, vous n'aurez a priori pas assez d'information pour affiner davantage votre estimation. Le calcul du taux rendement brut est très simple : il s'agit de diviser le montant du loyer annuel par le prix d'achat puis de multiplier le tout par 100. Ce qui donne la formule suivante : (loyer annuel hors charges) / prix d'achat x 100.

Méfiez-vous du rendement annoncé par un agent immobilier

Prenons l'exemple d'un loyer mensuel de 600 euros pour un prix d'achat de 200 000 euros, tous frais compris dont les frais de notaire et les frais d'agence. La formule va s'écrire : [(600 x 12) / 200 000] x 100. En faisant le calcul, on obtient un taux de rendement à 3,60 %. Pour 100 euros investis, le logement va permettre de dégager un gain de 3,60 euros. Face à un tel chiffre, l'investisseur peut se dire qu'il dispose là d'un placement plus intéressant qu'un livret d'épargne classique. Sauf que ce calcul ne donne pas une idée correcte de la rentabilité. Le terme brut indique que les charges et des frais d'entretien ne sont pas inclus. Il n'est pas non plus pris en compte le risque que le logement reste vacant ou que d'éventuels loyers impayés surviennent.

Le rendement brut ne tient pas compte des aléas pouvant survenir durant la période de la location. En revanche, il donne déjà une idée sur l'intérêt ou non d'investir. Si, dans notre exemple, le rendement avait été de 1 %, il était inutile d'aller plus loin dans la réflexion. C'est d'ailleurs pour cette raison que c'est souvent lui qui est mis en avant par les agents immobiliers pour promouvoir les biens qu'ils commercialisent. Même s'ils précisent bien, dans le meilleur des cas, qu'il s'agit d'un rendement brut. A vous d'être vigilant et de ne pas vous arrêter à ce chiffre. Dès qu'il est établi et dans la mesure où il s'avère supérieur au rendement d'un livret d'épargne ou d'une assurance-vie, pensez bien à questionner votre interlocuteur pour en savoir plus sur le bien afin de vous faire une idée du rendement plus conforme à la réalité : prix des loyers dans le quartier, charges, travaux à réaliser... Ce qui revient à établir le rendement net avant impôts.