Investir dans les maisons de retraite pour profiter du papy-boom De nombreux avantages fiscaux

Au-delà des garanties offertes par les investissements dans les maisons de retraite médicalisées, il existe divers avantages fiscaux. Le premier est quasi immédiat : il s'agit du remboursement de la totalité du montant de la TVA. L'administration fiscale le verse environ six mois après la livraison du bien. Dans les faits, "l'Etat reverse une somme équivalant à 20 % de la valeur du bien", assure Yannick Ainouche. Les autres avantages fiscaux de l'investissement en Ehpad dépendent du statut de l'investisseur : loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP).

Loueur en meublé professionnel ou non professionnel

Dans le premier cas, il faut percevoir plus de 23 000 euros de recettes locatives par an et être inscrit au registre du commerce et des sociétés (RCS). Alors, pour toute revente d'un appartement en résidence senior après la cinquième année de l'acquisition, les plus-values ne sont pas soumises à l'impôt, excépté aux prélèvements sociaux (CSG et CRDS pour 11 %).

Dans le second cas, lorsque les revenus locatifs sont inférieurs à 23 000 euros, l'administration fiscale autorise la réalisation d'un déficit foncier sur vos revenus de même nature, autrement dit les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Concrètement, si vos charges sont supérieures à vos revenus locatifs, vous avez la possibilité de reporter cette différence sur vos autres bénéfices industriels et commerciaux, dans la limite de 10 700 euros par an. A la clé, une baisse de votre revenu imposable, et donc, de votre imposition.