Comment bénéficier d'une défiscalisation immobilière Le dispositif Robien "recentré" : un avantage fiscal moindre que le Borloo "populaire"

Le Robien "recentré", mis en place depuis 2006, reprend une partie du dispositif Robien institué en 2003. Il s'adresse aux investisseurs dans le neuf qui s'engagent à mettre leur bien en location non meublée pendant une durée de 9 ans. L'amortissement fiscal sur les revenus fiscaux peut atteindre 50 % de la valeur du bien Ce qui en fait, pour lui aussi, un investissement intéressant pour les contribuables appartenant aux tranches d'imposition les plus élevées.

Le Robien "recentré" concerne les logements neufs, en cours de construction ou des locaux affectés à d'autres usages et transformés pour être habités, mais aussi les biens immobiliers qui ne répondaient pas aux critères de décence et qui ont fait l'objet de travaux de réhabilitation.

L'avantage fiscal

il s'agit de déduire 6 % du montant de l'investissement des revenus fonciers
Il s'agit de déduire 6 % du montant de l'investissement des revenus fonciers pendant les sept premières années, puis 4 % durant les deux années qui suivent. © Monique Dorey

Cependant, l'investisseur bénéficie d'un avantage fiscal moins important qu'avec le Borloo "populaire". Il s'agit de déduire 6 % du montant de l'investissement des revenus fonciers pendant les sept premières années, puis 4 % durant les deux années qui suivent. Le dispositif ne peut pas être reconduit au-delà de 9 ans. Au total, seule la moitié du coût d'achat du logement pourra être déduite de la feuille d'impôts sur la période du dispositif et à condition que le bien immobilier utilise les énergies renouvelables (disposition en vigueur depuis le 1er janvier 2009).

Précision : les dépenses de travaux d'amélioration au cours de la période du dispositif peuvent être déduites pendant dix ans, à hauteur de 10 % chaque année du montant de la dépense.

Enfin, n'oubliez pas qu'à partir de 2009, l'addition de toutes vos réductions d'impôt ne peut pas dépasser 25 000 euros par an + 10 % du revenu global annuel.

Les conditions d'application

Cet avantage fiscal suppose que le logement acquis soit loué nu pendant une durée d'au moins 9 ans et être la résidence principale du locataire. Ensuite, la location doit intervenir dans les 12 mois suivant la date d'acquisition ou de fin de construction. Enfin, il faut, là aussi, faire une demande auprès de la direction générale des finances publiques (ancienne direction générale des impôts) pour bénéficier du double avantage fiscal.

La procédure est simple. Il s'agit de remplir les cases prévues à cet effet sur votre déclaration d'impôts de la première année de détention du bien. De plus, le locataire ne doit pas être rattaché fiscalement au propriétaire du bien. En dehors de cette contrainte, rien n'interdit de louer à un ascendant ou un descendant.