Conseils pour réussir la vente d'un bien immobilier Valoriser son bien

Piste n°1 : Actualiser les diagnostics de conformité

Certains diagnostics obligatoires doivent être fournis dès la signature de la promesse de vente, sinon l'acheteur pourra se désister sans pénalité. Il s'agit de normes à respecter concernant le plomb, l'amiante, les termites, les risques naturels et technologiques, la performance énergétique, le gaz. De même, la loi Carrez, qui n'est pas considérée comme un diagnostic, impose une mesure réglementée de la superficie du logement.

Par conséquent, pensez à mettre à jour ces diagnostics avant la signature de la promesse de vente. Et n'ayez pas peur de vous y prendre tôt : dans certaines régions, la demande dépasse le nombre de professionnels. Il serait dommage que cet aléa retarde ensuite la signature chez le notaire.

 

Piste n°2 : Réaliser des travaux

Vous pouvez envisager de rénover votre appartement soit pour le rétablir à un niveau correct s'il est endommagé (tapisserie abîmée, trous dans le mur...), soit pour lui donner une touche de confort supplémentaire. En effet, si la décision finale d'achat est avant tout guidée par des éléments géographiques et économiques, le parquet, une cuisine meublée ou encore l'installation d'une cheminée constituent de véritables atouts.

 

Piste n°3 : Fixer correctement le prix de son bien

Une étape importante du processus de vente est la fixation du prix de votre appartement ou de votre maison. Il est bien sûr essentiel de valoriser votre bien en ne sous-estimant pas sa valeur. Mais si vous proposez votre bien à un prix trop élevé, vous risquez de recevoir peu d'appels. Pour gagner du temps, mieux vaut proposer de suite un prix honnête.

Une astuce pour avoir une idée du prix que vous pouvez proposer : regarder les annonces de votre quartier et les comparer avec votre bien. Vous obtiendrez au moins une fourchette de prix et des informations sur la tendance actuelle du marché.