Prix du gaz : ce qui vous attend en janvier 2021

Prix du gaz : ce qui vous attend en janvier 2021 PRIX DU GAZ. Plusieurs millions de foyers dépendant encore des tarifs réglementés du gaz vont voir leur facture s'alourdir encore en décembre. La hausse est de 2,4%.

[Mis à jour le 22 décembre 2020 à 18h05] Vous étiez persuadé que les augmentations des tarifs réglementés du gaz étaient finies ? Détrompez-vous. Après une hausse de 4,7% en octobre, puis 1,6% au mois de novembre, et de 2,4% en décembre, les prix du gaz vont légèrement s'accroître de 0,2% au 1er janvier 2021. 

Cette évolution à la hausse varie en fonction de la nature de votre consommation de gaz. Dans le détail, ce sont ceux qui se chauffent au gaz qui vont être les plus touchés. Voici ce qui vous attend dans le détail : 

  • Double usage (cuisson et eau chaude) : +0,1%. 
  • Gaz pour la cuisson : +0,1%. 
  • Chauffage au gaz : +0,2%.

Depuis le 1er janvier 2019, les TRV d'Engie ont baissé en tout de 17%, souligne la CRE dans son communiqué. Pour rappel, un mécanisme de lissage a été mis en œuvre jusqu'en février 2021. La hausse aurait atteint 5,7% si un mécanisme de lissage n'avait pas été mis en place jusqu'en février pour limiter les évolutions trop brutales. L'objectif est de limiter les hausses de prix qui pourraient intervenir au dernier trimestre. En effet, la crise sanitaire du coronavirus a provoqué une chute des prix du gaz naturel en Europe, qui pourrait, à terme, entraîner une augmentation des prix en fin d'année. 

Les tarifs réglementés du gaz vont disparaître

Les tarifs réglementés du gaz sont voués à disparaître, depuis la loi Energie et Climat adoptée en 2019. Engie a cessé de commercialiser de nouveaux contrats aux tarifs réglementés de vente (TRV), depuis novembre 2019. Si vous bénéficiez d'un contrat d'Engie, pas de panique. Il reste valide "jusqu'au 30 juin 2023 pour les particuliers". Ces derniers doivent recevoir plusieurs courriers d'information.

"Après le 1er juillet 2023, si vous n'avez pas changé de contrat, celui-ci changera automatiquement chez Engie, pour passer vers l'une des offres dites "de marché", expliquait Engie dans un communiqué. Pour rappel, si vous décidez d'abandonner le tarif réglementé, il ne sera plus possible de revenir en arrière : il vous faudra souscrire une offre à prix de marché. Si vous changez de fournisseur, renseignez-vous sur le site du médiateur national de l'énergie, ici, qui propose un comparateur d'offres pour trouver la formule qui correspond à vos besoins de consommation.

Vous cherchez à faire des économies dans le contexte de la crise sanitaire ? Linternaute.com s'est penché pour vous sur la question. Consultez notre dossier dédié :