Quelles sont les pistes sur la table de la conférence de financement ?

Le jeudi 30 janvier, Edouard Philippe a lancé la conférence de financement au Cese. © ELIOT BLONDET-POOL/SIPA
La conférence de financement a été lancée jeudi 30 janvier avec pour objectif de dénicher les mesures permettant à un retour à l'équilibre du système de retraite en 2027. Les partenaires sociaux ont désormais trois mois pour plancher sur le sujet.

Comment la conférence de financement s'est imposée

Le déficit du système des retraites est devenu incontournable au fil des mois. A la demande du Premier ministre, le Conseil d'orientation des retraites a dévoilé de nouvelles prévisions en novembre dernier. Le déficit devrait s'établir entre 7,9 et 17,2 milliards d'euros en 2025, avant l'entrée en vigueur du système universel. La faute à qui ? Le décrochage est lié "pour l'essentiel" à la fonction publique en raison des faibles hausses de salaires et des baisses d'effectifs, et non à un dérapage des dépenses, ce qui fait dire à de nombreux élus et syndicats qu'il n'y a pas de problème immédiat de financement. Dans son rapport, le COR refuse d'ailleurs, dès l'introduction, de trancher sur le caractère urgent et la nécessité de résorber à court terme le déficit. Le gouvernement en a toutefois fait une priorité au titre de la "responsabilité". 
Suggestions de contenus