Vignette Crit'Air : le diesel bientôt en catégorie Crit'Air 1 ? [villes]

Vignette Crit'Air : le diesel bientôt en catégorie Crit'Air 1 ? [villes] VIGNETTE CRITAIR - Les véhicules diesel neufs bénéficieront-ils bientôt de la vignette Crit'Air de catégorie 1, réservée jusque-là aux véhicules essence récents ? L'idée fait son chemin mais divise au gouvernement entre intérêts économiques et de lutte contre le réchauffement climatique face à celle contre la pollution de l'air.

[Mis à jour le 8 février 2019 à 11h20] Et si les nouveaux véhicules diesel bénéficiaient finalement de la si désirée vignette Crit'Air de catégorie 1 (la meilleure, hors véhicules à zéro émission : à hydrogène ou 100% électrique) ? Le projet crée la discorde au sein du gouvernement. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'y montre favorable, pressé aussi par une filière industrielle qui souffre de la désaffection croissante pour le diesel, roi déchu du parc automobile français. La part de diesel dans les ventes est en effet passé de près de 65% à moins de 40% en quelques années sous le poids de réformes et de taxations croissantes du gazole. Le but ? Limiter le diesel en ville, où les particules fines émises participent à la pollution de l'air, favorisant les maladies respiratoires. Le ministère de l'Ecologie rappelle ainsi que la lutte contre la pollution de l'air est l'une de ses priorités.

Problème, les véhicules diesel récents émettent moins de CO2 que les véhicules essence. Or, les émissions de CO2 des véhicules participent aux causes de réchauffement de la planète... L'équation est donc complexe et le verdict loin d'être rendu. Pour l'heure, les véhicules diesel récents restent exclus de la catégorie Crit'Air 1 qui permet globalement d'échapper à toute interdiction de circulation en ville. Rappelons que la mairie de Paris projette d'interdire les véhicules diesel mis en circulation avant 2010 dès l'année 2022 !

Cette année déjà, les véhicules affiliés aux vignettes Crit'Air 4 seront bannis de Paris lors du premier semestre de l'année. Concrètement, les véhicules particuliers roulant au diesel et ayant été mis en circulation entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 n'auront plus le droit de rouler dans Paris durant la semaine. L'interdiction de circulation sera ensuite étendue aux véhicules Crit'Air 3 à partir de 2022. Les véhicules diesel mis en circulation entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 seront donc bannis de Paris en 2022, tout comme les voitures essence mises en circulation du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005. Vous pouvez retrouver les questions les plus fréquentes en cliquant ci-dessous dans notre dossier dédié :

Vignette Crit'Air : à quoi sert-elle ?

La vignette Crit'Air (aussi appelée régulièrement vignette pollution ou pastille écologique) a été créée pour mieux identifier le parc de véhicules et pouvoir déterminer des catégories, utiles notamment lors des pics de pollution. Ce système a en effet été jugé plus efficace que la circulation alternée qui se basait sur le numéro de la plaque d'immatriculation du véhicule, mettant à l'arrêt certains véhicules propres et laissant en circulation de vieux véhicules plus polluants. Désormais, les autorités peuvent décider d'interdire sur une période donnée certaines classes de véhicules pour limiter les émissions polluantes.

Autre enjeu, la création de zone de circulation restreinte (dite ZCR), créées par un arrêté local et justifiées par une étude environnementale préalable. C'est le cas à Paris où cette ZCR concerne toute la capitale intra-muros (hors bois de Vincennes ou Boulogne et hors périphérique). Les vieux véhicules "non classés" (ceux qui ne peuvent pas avoir de vignette)  mais aussi ceux classés en Crit'Air 5 ont l'interdiction de rouler dans Paris du lundi au vendredi, de 8h à 20h. Les contrevenants s'exposent à des amendes. Autre application possible : offrir plus de places de stationnement en centre-ville aux véhicules propres et ainsi décourager l'accès aux véhicules les plus polluants au profit des transports en commun.

Vignette Crit'Air : quelle catégorie pour votre voiture ?

Il y a six catégories différentes. Alors que le plan initial prévoyait un classement en quatre catégories, il aurait été jugé trop restrictif et sévères par les maires des grandes agglomérations selon Les Echos. A Paris, 30% des véhicules auraient pu être exclus des zones à circulation restreinte que la municipalité souhaite mettre en place d'ici 2020. On revient donc à cinq catégories, plus une pour les véhicules électriques.

  • La pastille verte Crit'Air est réservée aux véhicules à zéro émissions moteur : 100 % électrique et hydrogène.
  • Ensuite on retrouve une pastille de couleur violette (Crit'Air 1) réservée aux véhicules essence ou "autres" (hybride) commercialisés depuis le 1er janvier 2011 et répondant aux normes Euro5 et Euro6. Tous les véhicules diesel en sont donc exclus, même les plus récents.
  • La pastille de couleur jaune dite Crit'Air 2 regroupe les véhicules essence ou "autres" de norme Euro4 (de 2006 à 2010) et les diesel Euro 5 et 6 lancés à partir du 1er janvier 2011. Cette catégorie représente 23% des voitures particulières selon les chiffres du ministère de l'Environnement.
  • La pastille de couleur orange dite Crit'Air 3 est réservée aux véhicule essence ou "autres" aux normes Euro2 et 3, soit ceux lancés entre 1997 et 2005, et les diesel aux normes Euro4 (de 2006 à 2010). Cette catégorie représente 43% des voitures particulières.
  • La pastille de couleur marron dite Crit'Air 4 regroupe les voitures diesel lancées entre 2001 et 2005 et répondant aux normes Euro3.
  • La pastille de couleur grise dite Crit'Air 5 correspond aux véhicules diesel lancés entre 1997 et 2000 (normes Euro2). Ce sont ceux qui pourraient être les plus pénalisés. Ils représentent 6% des voitures particulières.
Pastille écologique
Les 6 pastilles © Ministère de l'Environnement

Important à savoir : un automobiliste qui circulerait avec une voiture n'ayant pas la bonne vignette s'exposera à une amende de 68 euros. 

Prix Vignette Crit'Air : comment la commander, quel site ?

Pas de gratuité ! Pour se procurer la pastille CRIT'Air, il faut se rendre sur le site certificat-air.gouv.fr. Le propriétaire doit alors indiquer le numéro d'immatriculation de son véhicule. La pastille écologique était facturée 4,18 euros (3,70e plus les frais d'envois) et envoyée par voie postale à l'adresse figurant sur la carte grise du véhicule. Au premier mars 2018, le prix a baissé. Le prix tout compris pour se procurer la vignette Crit'Air est passé de 4,18 euros à 3,70 euros puis de 3,70 euros à 3,11 euros. Avec l'acheminement, pour un envoi en France, la vignette Crit'Air coûte 3,62 euros au total.

Le certificat est valable pour toute la durée de vie du véhicule. Il sera donc inutile donc d'en demander un nouveau si vous achetez un véhicule d'occasion. Attention, d'autres sites proposent de vous fournir la pastille écologique. Ils n'ont rien d'officiel et le prix supérieur pratiqué n'a aucune justification. Selon Auto-Plus, certains sites proposent ainsi de vous envoyer votre pastille moyennant le versement de 20 euros (c'est le cas du site Crit-air.fr qui n'a rien d'officiel malgré son nom) ! Or, ils passeront eux-mêmes commande auprès du site officiel, le seul portail habilité à distribuer ces précieux macarons... Plutôt cher pour une démarche que tout le monde peut faire, non ?! Pour ceux qui n'ont pas internet, il est possible de la récupérer en mairie ou préfecture.

Vignette Crit'Air à Paris : obligatoire, quelles amendes ?

A Paris, au 1er janvier 2019, les véhicules datant d'avant 1997 et les diesel d'avant 2006 (catégorie 4) n'ont plus le droit de rouler en journée et en semaine (du lundi au vendredi de 8h à 20h. Il en va de même pour les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000. La pastille écologique est désormais obligatoire pour circuler dans Paris depuis le 16 janvier 2017 en semaine (du lundi au vendredi de 8h à 20h). Cette restriction ne concerne que Paris intra-muros hors bois de Boulogne et Vincennes et ne comprend pas le périphérique. A partir du premier juillet, le montant de l'amende sera de 68 euros (135 euros pour un poids lourd) pour une voiture particulière et un deux-roues, 135 euros pour un camion ou un car. Le décret renforçant les sanctions a été passé le 7 mai et entré en vigueur le 1er juillet.

Vignette Crit'Air à Lille : quand est-elle obligatoire, quelles amendes ?

A chaque pic de pollution, la vignette Crit'Air servira à discerner les véhicules autorisés à circuler de ceux interdits de rouler. Le préfet du Nord a entériné la mise en place de ce dispositif qui permettra d'instaurer la circulation différenciée à la place du dispositif de circulation alternée jusque-là en vigueur (et qui s'appuie sur les plaques d'immatriculation). Douze communes sont concernées : Lille, Hellemmes, Lommes, Lambersart, Lezennes, La Madeleine, Marcq en Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Saint-André-lez-Lille, Ronchin et Sequedin. Sur ces communes, les autoroutes A1, A25 A22 et les routes N227 et D652 ne sont pas concernées. En cas de pic de pollution, seuls les véhicules équipés de vignettes de catégorie 0, 1, 2 et 3 seront autorisés à circuler. Tous les véhicules à moteur sont concernés : automobiles mais aussi deux-roues bus et poids-lourds. En cas de non-respect du dispositif, le contrevenant s'exposera à une amende de 68 euros.

Vignette Crit'Air à Strasbourg : obligatoire, quelles amendes ?

Depuis le 1er novembre 2017, la vignette Crit'Air a aussi été instaurée dans les 33 communes de l'agglomération strasbourgeoise (Eurométropole). Comme pour Lyon, Lille ou Grenoble, cette nouvelle pastille écologique servira en cas de pic de pollution à déterminer les véhicules autorisés à circuler en cas de pic de pollution. Ceux sans vignettes (mis en circulation avant 1997) seront alors interdits de circuler et, en cas de pic prolongé, l'interdiction s'étendra à partir du 3e jour d'alerte pollution aux véhicules dotés des vignettes de catégorie 4 et 5. En cas de non-respect de cette interdiction de circuler, vous vous exposez à une amende de 68 euros pour une voiture particulière.

Vignette Crit'Air à Lyon : obligatoire, quelles amendes ?

La vignette Crit'Air servira aussi à Lyon lors des prochains pics de pollution. Elle permettra d'instaurer la circulation différenciée en classant les véhicules en fonction de leur niveau de pollution. Ainsi au troisième jour d'un pic de pollution, seuls les véhicules dotés de vignettes Crit'Air de catégorie 0 (électriques ou à hydrogène), 1 (essence immatriculés depuis 2011), 2 (essence de 2006 à 2010 et diesel depuis 2011) et 3 (diesel de 2006 à 2010 et essence de 2001 à 2005) pourront circuler sur le territoire de zone de circulation restreinte soit Lyon et Villeurbanne à l'exception du périphérique nord, des autoroutes, la RD383 (boulevard Laurent-Bonnevay) ou encore le boulevard Pierre-Sémard. Tout contrevenant s'exposera à une amende de 3e classe (68 euros pour un véhicule léger, 135 pour un poids-lourd).

Vignette Crit'Air à Grenoble : obligatoire, quelles amendes ?

Grenoble a été l'une des premières villes à utiliser la vignette Crit'Air, aussi appelée Certificat Qualité de l'Air. Dès le 1er janvier 2017, la ville l'a utilisée pour mettre en place une zone de circulation restreinte (ZCR) avec interdiction de la circulation pour les véhicules utilitaires légers immatriculés pour la première fois avant le 30 septembre 1997 mais aussi les poids lourds lancés avant le 30 septembre 2001. Ces véhicules ne peuvent plus circuler dans le centre-ville élargi de Grenoble du lundi au vendredi de 6h à 19h. Depuis le 1er juillet 2017, la vignette Crit'air est aussi obligatoire en cas de pic de pollution pour circuler dans la métropole grenobloise (49 communes), l'autoroute A41 à partir du péage de Crolles mais aussi l'A51 depuis Vif et l'A48 depuis le péage de Voreppe. A partir du 5e jour de pic de pollution, les véhicules sans vignette Crit'Air (lancés avant 1997) seront interdits de circuler. A partir du 7e jour du pic de pollution, s'y ajouteront les véhicules équipés de vignettes Crit'Air de catégorie 4 et 5. Ce dispositif est actif dès que le Préfet décide de mettre en place la circulation alternée. L'amende de 2e classe (22 euros si payée dans les trois jours) s'appliquera aux contrevenants.

Vignette Crit'Air à Toulouse : obligatoire, quelles amendes ?

Depuis le 27 novembre 2017, la vignette Crit'Air est utilisée à Toulouse lors des épisodes de pics de pollution. Au bout de trois jours de pic de pollution, le préfet de Haute-Garonne pourra décider d'instaurer la circulation différenciée, déterminant les véhicules autorisés à circuler en fonction de la couleur de leur vignette Crit'Air. Si une période transitoire est prévue pour permettre aux Toulousains de commander et coller leur vignette sur le pare-brise de leur véhicule, une amende est prévue pour ceux qui ne respecteront pas le dispositif de circulation différenciée : 68 euros pour les voitures, 135 euros pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes.

Vignette Crit'Air : où sera-t-elle bientôt obligatoire ? La liste des villes

La pastille écologique est déjà obligatoire à Grenoble, Lyon-Villeurbanne, Lille, Strasbourg et Paris. Mais attention, outre Grenoble, Lyon et Paris, d'autres grandes communes seront sans doute aussi impactées prochainement, ce sont les zones couvertes par un plan de protection de l'atmosphère (PPA). En fait, toutes les agglomérations où les pics de pollution sont fréquents pourraient l'adopter pour mettre en place des dispositifs de circulation restreinte. Ce sera aux élus et préfets des zones concernées de décider.

Voici la liste des agglomérations couvertes par un PPA : Avignon, Béthune, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Douai-Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Pointe-à-Pitre-Les-Abymes, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, Valenciennes. De même, certaines villes ont répondu au projet "Villes respirables en 5 ans". Les 20 communes vainqueurs devront créer une zone de circulation restreinte d'ici 2020. Ces villes sont : Bordeaux, Côte-Basque Adour (Bayonne, Biarritz), Strasbourg, Epernay, Reims, Annemasse, Grenoble, Faucigny-Glières-Bonneville, Lyon, Saint-Etienne, Dijon, Montpellier, Toulouse, Grand Paris, Arras, Dunkerque, Lille, Avignon, Pays de Lérins-Cannes, Rouen, Clermont-Ferrand, Vallée de la Marne et Le Havre.

Vignette Crit'Air pour les deux roues

Des pastilles sont aussi prévues pour les deux-roues : verte pour tous les véhicules "zéro émission moteur" (100 % électrique ethydrogène) ; violette pour ceux sous norme Euro 4 (commercialisés à partir du 1er janvier 2017 pour les motocycles et 1er janvier 2018 pour les cyclomoteurs) ; jaune pour ceux sous norme Euro 3 (du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2016 pour les motocycles, 31 décembre 2017 pour les cyclomoteurs) ; orange pour ceux de la norme Euro 2 (du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006) ; marron pour tous les autres (du 1er juin 2000 au 30 juin 2004). Pour les deux-roues immatriculées pour la première fois avant le 1er mai 2000, circuler à Paris en semaine sera interdit.

Article le plus lu - Gilets jaunes : Paris, province... Les manifs de l'acte 15 › Voir les actualités

Autour du même sujet

Immatriculation

Vignette Crit'Air : le diesel bientôt en catégorie Crit'Air 1 ? [villes]
Vignette Crit'Air : le diesel bientôt en catégorie Crit'Air 1 ? [villes]

Sommaire Vignette Crit'Air : à quoi sert-elle ? Quelle vignette Crit'Air pour ma voiture ? Prix vignette Crit'Air : comment la commander ? Vignette Crit'Air à Paris : quelles amendes ? Vignette Crit'Air à Lille ...

Annonces Google