Bonus malus écologique : le malus encore plus dur en 2019, quel barème ?

Bonus malus écologique : le malus encore plus dur en 2019, quel barème ? BONUS ECOLOGIQUE ET MALUS ECOLOGIQUE - Le gouvernement doit annoncer ce vendredi les règles du bonus malus écologique qui seront en vigueur en 2019. Le barème s'annonce encore plus dur qu'en 2018.

[Mis à jour le 20 juillet à 12h42] Le barème du malus écologique va être encore durci. Le gouvernement a dévoilé ce vendredi les premières mesures de la Loi Mobilités. Ces mesures comprennent les règles applicables en 2019 du bonus et du malus écologique. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, et Elisabeth Borne, ministre des Transports, en ont officialisé les contours. Le montant du malus écologique (de 50 à 10 500 euros maximum en fonction des niveaux d'émissions polluantes du véhicules acheté) ne devrait pas bouger mais concerner encore plus de véhicules. Le bonus, lui, ne devrait concerner une fois de plus que les véhicules 100% électriques. La règle avait déjà été durcie pour l'année 2018 avec la suppression du bonus accordé jusque-là aux véhicules hybrides rechargeables.

Bonus écologique et malus écologique : qu'est ce que c'est ? 

Le bonus est une somme d'argent allouée aux acquéreurs de véhicules neufs qui émettent peu de CO2. Le montant du bonus est déduit du prix d'achat du véhicule si le concessionnaire accepte d'avancer le montant du bonus. Dans le cas contraire, l'acquéreur du véhicule doit demander le versement du bonus en adressant un formulaire de demande de versement du bonus à l'Agence des services et de paiement (ASP). À l'inverse, le malus vient majorer le prix d'achat des véhicules très polluants. Le malus est payé au moment de l'immatriculation du véhicule.

Véhicules concernés par le bonus écologique et malus

Le système du bonus-malus s'applique aux véhicules particuliers neufs achetés en France ou à l'étranger. Il concerne également les véhicules de société. Le malus concerne les véhicules dont la première immatriculation en France a été effectuée après le 1er août 2008. Avec les nouvelles règles 2018, de nombreux véhicules sont concernés par le malus écologique. Ce sera encore plus le cas en 2019.

Bonus écologique 2019 : le nouveau barème

Le gouvernement doit annoncer les règles du nouveau bonus écologique. Selon les derniers échos, le bonus ne devrait pas évoluer par rapport à l'année 2018 : soit 6 000 euros maximum pour l'achat d'un véhicule électrique dans la limite de 27 % du coût d'acquisition du véhicule.

Malus écologique 2019 : le nouveau barème

Encore plus dur ! Alors que le malus aux règles 2018 s'activait à partir de 120 grammes de CO2 émis par kilomètre parcouru, le gouvernement a décidé de la baisse de ce seuil de 3 grammes : il passerait donc à 117 grammes de CO2. A ce seuil, il faudra donc ajouter au prix de la voiture 50 euros de malus écologique. Celui-ci grimpera une fois de plus crescendo : 1050 euros pour 140 grammes de CO2, 2300 euros pour 150 grammes 5113 euros pour 165 grammes,  9050 euros pour 180 grammes et  10500 euros à partir de 186 grammes.

Bonus écologique 2018 : le barème

Jusqu'au 31 décembre 2018, ce sont les règles 2018 qui restent en application. En 2018, le bonus à l'achat d'un véhicule électrique neuf reste de 6000 euros comme en 2017. Il est associé à la prime à la casse d'un vieux véhicule essence ou diesel, prime de 500 à 2000 euros. En revanche, le bonus accordé à l'achat d'un véhicule hybride rechargeable neuf est supprimé. Il était de 1000 euros en 2017. Les deux et trois roues à moteurs électriques ainsi que les quadricycles électriques (d'une puissance d'au moins 3kW) voient leur bonus passer de 1000 à 900 euros. Pour les vélos électriques et les deux et trois roues et quadricycles électriques (d'une puissance inférieure à 3 kW), le bonus était de 200 euros et a été supprimé au 1er février 2018.

Malus écologique 2018 : le barème

Le barème du malus écologique s'est durci en 2018. Dès 120 grammes de CO2/km émis, un malus de 50 euros a été mis en place (contre 127 grammes comme premier seuil en 2017). A 126 grammes de CO2/km, ce sont 140 euros de malus qui sont appliqués contre 0 en 2017. A 127 grammes, ce sont 173 euros de malus appliqués contre 50 en 2017.
Le barème du malus écologique tel qu'il est appliqué en 2018 :

  • Jusqu'à 120g/km de CO2 : pas de malus - 
  • puis : 120g/km : 50 euros.  - 121g/km : 53 euros. - 122g/km: 60 euros. - 123g/km: 73 euros. - 124g/km : 90 euros. - 125g/km : 113 euros. - 126g/km : 140 euros. - 127g/km : 173 euros. - 128g/km : 210 euros - ​​​129g/km : 253 euros - 130g/km : 300 euros - 131g/km : 353 euros - 132g/km : 410 euros - 133g/km : 473 euros - 134g/km : 540 euros - 135g/km : 613 euros - 136g/km : 690 euros - 137g/km : 773 euros - 138g/km: 860 euros - 139g/km: 953 euros - 140g/km : 1050 euros - 141g/km: 1153 euros - 142g/km : 1260 euros - 143g/km : 1373 euros - 144g/km : 1490 euros - 145g/km : 1613 euros - 146g/km : 1740 euros - 147g/km : 1873 euros - 148g/km : 2010 euros - 149g/km : 2153 euros - 150g/km : 2300 euros - 151g/km : 2453 euros - 152g/km : 2610 euros - 153g/km : 2773 euros - 154g/km : 2940 euros - 155g/km : 3113 euros - 156g/km : 3290 euros - 157g/km : 3473 euros - 158g/km : 3660 euros - 159g/km : 3853 euros - 160g/km : 4050 euros - 161g/km: 4253 euros - 162g/km : 4460 euros - 163g/km : 4673 euros. 164g/km : 4890 euros - 165g/km : 5113 euros - 166g/km : 5340 euros - 167g/km : 5573 euros - 168g/km : 5810 euros - 169g/km : 6053 euros - 170 g/km : 6300 euros - 171g/km : 6553 euros - 172g/km : 6810 euros - 173 g/km : 7073 euros - 174g/km : 7340 euros - 175g/km : 7613 euros - 176g/km : 7890 euros - 177g/km : 8173 euros - 178g/km : 8460 euros - 179g/km : 8753 euros - 180g/km : 9050 euros - 181g/km : 9353 euros - 182g/km : 9660 euros - 183g/km : 9973 euros - 184g/km : 10290 euros - 185g/km : 10500 euros
  • - 186g/km et au delà : 10500 euros.

Article le plus lu : Alexandre Benalla : les dernières révélations : voir les actualités

Prime à la casse / 1er janvier

Achat neuf

Annonces Google