Sergio Marchionne : la mort si mystérieuse du patron de Fiat

Sergio Marchionne : la mort si mystérieuse du patron de Fiat MORT DE SERGIO MARCHIONNE - Après un mois de mystères et d'interrogations sur son état de santé, Sergio Marchionne, patron de Fiat-Chrysler mais aussi de Ferrari durant 14 ans, est mort ce mercredi 25 juillet après un mois de mystères sur son état de santé.

[Mis à jour le 26 juillet à 11h50] Sergio Marchionne est décédé mercredi et l'émotion est grande en Italie où les hommages se succèdent, notamment dans la classe politique après la mort d'un des patrons d'industrie les plus influents du pays, à la tête durant 14 ans du monstre Fiat. Symbole de l'industrie automobile italienne, Fiat et plus largement le groupe Fiat-Chrysler avaient annoncé le 21 juillet dernier le départ de Sergio Marchionne dans un communiqué évoquant son patron comme un homme dans "l'incapacité de reprendre ses activités professionnelles"Le message avait alors jeté un peu plus le flou sur l'état de santé de l'homme d'affaires italo-canadien, âgé de 66 ans et connu pour ses éternels pulls ou polos noirs qu'il arborait en toutes circonstances. Le groupe Fiat-Chrysler devait présenter ce mercredi des résultats trimestriels records, héritage d'une ère Marchionne où l'Italo-Canadien avait sauvé le géant Fiat de la faillite en le rapprochant de l'Américain Chrysler.

Hospitalisé pour une simple opération à l'épaule...

Administrateur délégué du groupe italien mais aussi président de Ferrari, une véritable institution de l'autre côté des Alpes, Sergio Marchionne avait été hospitalisé au mois de juin à Zurich en Suisse pour une simple opération. Certains médias italiens évoquaient le dos, l'AFP parle aujourd'hui de l'épaule. Sergio Marchionne n'avait depuis pas repris son poste. Victime de complications post-opératoires, l'homme avait vu son état rapidement et brusquement s'aggraver mi-juillet au point que plusieurs sources à l’hôpital évoquaient ces derniers jours un état "irréversible". La Repubblica, l'un des principaux journaux italiens, indiquait il y a quelques jours une situation désespérée. "Le patient ne réagit plus", était-il indiqué dans l'article, confirmant les rumeurs des dernières semaines évoquant une plongée dans le coma. L'hôpital avait alors refusé de commenter ces indiscrétions.

Un héritage controversé

A la tête du groupe Fiat-Chrysler depuis 14 ans, Sergio Marchionne avait notamment contribué à la bonne forme financière du groupe américano-italien né de la fusion entre les deux groupes italien et américain, épuré de ses dettes et qui publie chaque année des chiffres avec une marge opérationnelle en hausse. Il était toutefois décrié pour ses coupes franches, le retard important du groupe sur les nouvelles technologies (notamment l'électrique), les difficultés de marques iconiques comme Maserati ou Alfa Romeo ou le manque de synergie entre Chrysler et Fiat... à l'exception du symbolique et réussi petit SUV Jeep Renegade. Justement à la tête de Jeep jusque-là, Mike Manley avait été nommé le 21 juillet à la tête du groupe alors que la présidence de Ferrari échoit à John Elkann, héritier de la prestigieuse famille Agnelli.

Article le plus lu - Georges Tron, jugé pour "viols", a été acquitté › Voir les actualités

Annonces Google