Les astuces pour limiter les allergies à la maison

Les astuces pour limiter les allergies à la maison Entre le pollen du printemps, les acariens et les produits agressifs, la maison ne vous épargne pas en termes d'allergies. Voici nos conseils et ceux du Docteur Pierrick Hordé, allergologue, pour limiter les allergènes chez vous.

Si elle n'est pas véritablement reconnue par tout le monde, l'allergie est la quatrième maladie chronique mondiale selon l'OMS. Elle est en très fort développement puisqu'en 30 ans, sept fois plus de personnes sont atteintes par ce fléau. En moyenne, dans une famille il y a une personne allergique sur trois. C'est pourquoi il ne faut absolument pas prendre cette maladie à la légère. Mais surtout, il faut pouvoir en déceler les symptômes et éradiquer les éléments déclencheurs. Sachant que nous passons plus de 80% de notre quotidien dans des endroits clos, les allergènes intérieurs sont les plus problématiques.

La principale cause des allergies, ce sont les polluants chimiques (contenus dans les produits ménagers ou les meubles par exemple) ou biologiques (moisissures dues à l'humidité, acariens, plantes vertes…). Les COV (Composés Organiques Volatils) sont des substances chimiques microscopiques contenues dans les meubles en bois aggloméré, les peintures, les produits ménagers ou encore les bougies parfumées, qui s'échappent dans l'air et polluent notre intérieur, qui se trouve être cinq à sept fois plus pollué que l'extérieur. Parmi eux, on peut citer le formaldéhyde, qui provient notamment de la fumée de cigarette, l'acétaldéhyde, le xylène ou l'éthylbenzène. Ces particules provoquent de nombreux symptômes. Vous pouvez développer des problèmes respiratoires comme des rhinites ou de l'asthme, des réactions cutanées telles que de l'eczéma ou de l'urticaire ou des irritations oculaires, qui peuvent se transformer en conjonctivite. Chaque allergène peut entraîner tous ces symptômes. Par conséquent, il est difficile de détecter la cause de l'allergie sans consulter un allergologue. Par ailleurs, les symptômes peuvent arriver progressivement, même après un certain laps de temps. Par exemple, vous pouvez tout à fait avoir le nez qui coule, la gorge qui vous gratte ou les yeux qui vous piquent à cause de votre animal domestique, six mois ou un an après l'avoir adopté.

Nous avons demandé conseil au Docteur Pierrick Hordé, allergologue et directeur du site Santé-Médecine.net [édité, comme Linternaute.com, par le groupe Figaro CCM Benchmark, ndlr], de nous donner des astuces pour assainir vos meubles, vos pièces ou tout simplement votre air ambiant afin d'éviter de développer des allergies. Pour plus d'informations, reportez-vous au dernier ouvrage paru sur la question aux éditions Archipel, Le livre noir des allergies, coécrit par Pierrick Hordé, Guy Hugnet et Isabelle Bossé.

Annonces Google