Canicule 2020 : quand la vague de chaleur doit-elle se terminer ? Les dernières prévisions

Chargement de votre vidéo
"Canicule 2020 : quand la vague de chaleur doit-elle se terminer ? Les dernières prévisions"

Canicule 2020 : quand la vague de chaleur doit-elle se terminer ? Les dernières prévisions CANICULE ETE 2020 - Météo-France a placé neuf départements en alerte rouge vendredi, sur les coups de 16 heures. L'épisode de canicule doit se poursuivre jusqu'en milieu de semaine prochaine.

[Mis à jour le 7 août 2020 à 17h39] Alerte rouge ! Sur les coups de 16 heures vendredi, Météo-France a placé pas moins de neuf départements en alerte rouge canicule. En plus de l'Île-de-France, la Seine-Maritime et l'Eure sont également concernés. 53 départements sont désormais en orange, et 22 en jaune, soit la quasi-totalité de la France. Seuls le pourtour méditerranéen, la pointe bretonne et la Corse restent en vert.

Et si ce vendredi 7 août était annoncé comme la journée la plus chaude de cet épisode de canicule, les grosses chaleurs ne sont pas prêtes de partir. Selon La Chaîne météo, le calvaire devrait perdurer au moins jusqu'à mercredi prochain pour une bonne partie de la France. Des orages salutaires sont attendus le 12 août. En revanche, si l'ouest du pays était particulièrement impacté par la canicule ce vendredi, la côte atlantique devrait être la première à retrouver un air frais plus viable. Dès samedi, des orages sont attendus à l'ouest du pays et permettront, grâce à de l'air maritime plus tempéré, de faire chuter les températures. En attendant, il va falloir prendre son mal en patience.

Quelles sont les prévisions météo pour la fin de semaine en France ?

Vendredi, sur les coups de 16 heures, neuf départements ont été placés en alerte rouge canicule. Il s'agit de l'Essonne (91), l'Eure (27), les Hauts-de-Seine (92), Paris (75), la Seine-Maritime (76), le Seine-Saint-Denis (93), le Val-d'Oise (95), le Val-de-Marne (94) et les Yvelines (78). 53 départements sont également placés en alerte orange canicule, et 22 en alerte jaune canicule. 

Selon Météo-France, aux alentours de 15h30, il faisait déjà "plus de 35°C sur une grande partie du pays" et "fréquemment plus de 38°C du sud-ouest au Val-de-Loire et même 40,2°C à Bretenoux (Lot) et 40,4°C à Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente)". 

Après une nuit, entre vendredi et samedi, particulièrement chaude, voire même "tropicale", les températures devraient légèrement diminuer samedi dans les régions de l'ouest et du sud-ouest de la France. Néanmoins, le thermomètre bouillonnera encore assez pour justifier un maintien de la vigilance orange. Ailleurs dans le pays, une hausse des températures maximales sera malheureusement observée dans les départements en vigilance orange. Elles avoisineront les 35 à 39°C, voire 40°C localement.

Météo-France et La Chaîne météo s'accordent toutes les deux sur le fait que la fin de cet épisode caniculaire ne devrait pas survenir avant mercredi et l'arrivée d'une dégradation orageuse par l'ouest. Si cette canicule ne sera a priori pas comparable à celle d'août 2003, Météo-France estime que la sévérité attendue de l'épisode pourrait le placer "dans le Top 5 des dernières décennies". Il sera toutefois "loin derrière 2003 et 2006", est-il précisé.

Vigilance et alerte canicule : quand peut-on parler de canicule ?

Canicule et vague de chaleur sont deux choses différentes. Pour parler de canicule, les températures doivent être plus élevées de 5 degrés par rapport aux normales de saison, le jour, comme la nuit, et cela pendant au moins 3 jours et 3 nuits. Le seuil de température caniculaire diffère donc selon les départements et les régions. Les épisodes caniculaires ont le plus souvent lieu en France en juillet et août. Il faut être vigilant dès le mois de juin. En 2019, les fortes chaleurs sont arrivées plus tôt que prévu, et la France a connu une canicule sans précédent fin juin 2019. Cet épisode a concerné presque toute la France avec des températures très élevées en journée, qui ne redescendaient pas vraiment la nuit. Il faut savoir que Météo-France prévoit plusieurs niveaux de vigilance canicule : le niveau 1 (vert) correspond à une "veille saisonnière", le niveau 2 (jaune) à un "avertissement chaleur" et c'est le niveau 3 (orange) qui correspond à "l'alerte canicule". Enfin le niveau 4 (rouge), le plus élevé, détermine "la mobilisation maximale". Pendant l'épisode de canicule de juin 2019, Météo-France a mis en vigilance orange canicule jusqu'à 78 départements, et 4 départements en vigilance rouge, une première en France pour un phénomène de canicule.

En quoi consiste le plan canicule en France ?

Depuis le 1er juin 2020, le plan national canicule est activé. Le niveau 3 du plan canicule permet notamment de mettre en place des mesures pour les personnes les plus fragiles, c'est à dire les personnes âgées, les personnes souffrant d'une maladie et les femmes enceintes. Un centre d'appel téléphonique (3975) permet ainsi de contacter les personnes en situation de fragilité qui se sont préalablement inscrites ou dont l'état a été signalé. Pour ces personnes, des salles rafraîchies spécifiques sont également à disposition entre 14h et 18h. Pour tous, des salles rafraîchies sont en libre accès dans certaines mairies aux mêmes plages horaires. Le ministère des Solidarités et de la Santé a également mis en place une plate-forme téléphonique nationale à votre disposition. En cas de fortes chaleurs, vous pouvez joindre le 0 800 06 66 66 tous les jours de 9h à 19h. L'appel est gratuit depuis un poste fixe. Pour rappel, le plan canicule 2019 niveau 3 avait été activé dans plusieurs départements français fin juin mais aussi en juillet 2019 par les préfectures pour répondre aux fortes chaleurs.

Quelles sont les recommandations en cas de canicule ?

Pendant les périodes de canicule, pour faire face aux fortes chaleurs, et éviter les malaises et la déshydratation, le gouvernement met à disposition du public des recommandations disponibles sur le site du ministère de la Santé. Il est par exemple recommandé de boire régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif et d'éviter l'alcool. Il est également conseillé de manger suffisamment même si l'appétit diminue en cas de chaleur, et de privilégier des aliments frais comme les fruits et légumes. Pour vous rafraîchir, il ne faut pas hésiter à vous mouiller le corps, le visage et les avants bras. Le ministère de la Santé invite également à passer plusieurs heures dans un endroit frais comme le centre commercial ou le cinéma et d'éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée, mais aussi de ne pas faire de sport en pleine journée. Il est demandé à tous de faire preuve de vigilance et de rester attentif aux besoins des personnes les plus fragiles. Il est nécessaire de faire attention lorsque l'on se baigne pour éviter tout risque d'hydrocution et de noyades. Pendant les périodes de canicule, les risques de noyade sont importants. La différence entre la température du corps et celle de l'eau peut être très élevée en période de fortes chaleurs et il y a un risque d'hydrocution. 

Comment rafraîchir sa maison en période de canicule ?

Avant d'investir dans un climatiseur, un ventilateur ou un rafraîchisseur d'air, quelques gestes simples peuvent déjà vous aider à réduire la chaleur dans votre logement et ainsi faire face aux fortes chaleurs. En gardant les volets fermés durant la journée lorsqu'il fait chaud et en ouvrant les fenêtres seulement à la tombée de la nuit, vous souffrirez moins de la chaleur. Si vous ne possédez pas de volet, vous pouvez adopter des stores, en sachant que les stores extérieurs sont plus efficaces que ceux installés à l'intérieur. Pensez aussi, si vous en avez la possibilité, à débrancher un maximum d'appareils électriques (ordinateur, télévision ou encore chaîne-hifi), ils sont une source de chaleur non négligeable, qu'il est pourtant facile de contrôler. Évitez bien entendu de cuisiner au four pendant cette période et limitez l'usage des plaques électriques ou vitro-céramiques qui dégagent beaucoup de chaleur.
Il existe également quelques astuces simples à mettre en place pour rafraîchir une pièce, comme par exemple la chambre pour mieux dormir la nuit. Vous pouvez mouiller une grande serviette ou des draps avec de l'eau glacée, puis de l'étendre devant la fenêtre. L'évaporation de l'eau devrait faire baisser la température de la pièce. Si malgré tous vos efforts, vous ne supportez toujours pas les températures actuelles, n'hésitez pas à investir dans un ventilateur. Même s'il brasse de l'air tiède, voire chaud, il procure une sensation de fraîcheur non négligeable en période de canicule. Pour un air plus frais, il suffit de recouvrir l'appareil d'une serviette humide ou de placer une bouteille d'eau gelée juste devant celui-ci. Si vraiment vous ne supportez pas d'avoir chaud, vous pouvez alors passer à la vitesse supérieure en investissant dans un rafraîchisseur d'air, voire dans un climatiseur. 

Canicule : retour sur les températures record en 2019

La France a connu un été 2019 très chaud avec deux canicules au compteur. Les records de température maximale ont été dépassés dans une grande partie de la France. Selon les données de Météo-France, c'est plus de 50 villes qui comptabilisent un nouveau record depuis le 25 juillet 2019. Fin juin, par exemple le mercure a atteint des sommets et plusieurs villes avaient déjà dépassé leur record de température maximale :

  • 45,8 degrés ont été enregistrés à Gallargues-le-Montueux
  • A Montpellier, le thermomètre a affiché 42,5 degrés soit 5 degrés de plus que son ancien record absolu
  • Le thermomètre a affiché 44,3 degrés à Carpentras

En juillet 2019, ce sont surtout les villes de l'ouest, du nord et de l'est de la France qui ont vu leurs records pulvérisés. Par exemple Météo-France a enregistré les records suivants :

  • 42,6 degrés à Paris
  • 41,5 degrés à Lille
  • 41,2 degrés à Bordeaux
  • 41,3 degrés à Dunkerque
  • 41 degrés à Angers
  • 40,1 degrés à Reims
  • 38,9 degrés à Strasbourg
    Infographie: Plusieurs records de chaleur battus  | Statista