Bien choisir son parquet Quelle technique de pose adopter ?

on pose souvent le parquet en le collant.
On pose souvent le parquet en le collant. © L'Internaute Magazine /Cécile Debise

Le choix de la technique de pose se fait en fonction du type de parquet, mais aussi selon l'état et la nature du support.

La pose collée : économique

La pose collée du parquet est très fréquente. Elle s'effectue directement, avec ou sans couche de ragréage, sur une chape fine de ciment, des panneaux de contreplaqué ou du béton surfacé. La difficulté tient au fait qu'une dalle est rarement parfaitement plane, ce qui nécessite des ajustements. Cette technique de pose est notamment préconisée dans le cas de planchers chauffants. Le parquet posé de la sorte sera moins bruyant qu'avec les deux techniques suivantes.

 Voir notre tutoriel en images sur la pose d'un parquet collé

La pose flottante : rapide

La pose flottante implique de coller les lames entre elles et de les étaler sur une sous-couche. Cette dernière est souvent constituée de mousse, mais elle peut aussi être faite de liège. Cette sous-couche est obligatoire dans un appartement pour respecter les normes d'isolation acoustique. Elle apporte aussi une isolation thermique à la pièce.

Les lames peuvent être fixées entre elles grâce aux rainures dans lesquelles on met de la colle avant d'assembler les lames. Plus facile encore, certains systèmes permettent de "clipser" les lames de parquet, sans même utiliser de colle. Les deux techniques permettent une pose très facile et à la portée de tous. Elles limitent cependant la disposition du parquet à une pose droite ("à l'anglaise") et ne permettent donc pas de réaliser des motifs.

Silencieuse, la pose flottante convient très bien pour la pose de parquet dans un appartement. Elle est également très pratique dans le cas d'une rénovation, car ce type de pose peut être effectuée par-dessus une moquette rase, des sols stratifiés ou du carrelage.

 Voir notre tutoriel en images sur la pose d'un parquet flottant

La pose clouée : durable

Le parquet massif ou contrecollé peut être cloué : on dit aussi qu'il est posé "sur lambourdes". Il s'agit de la technique de pose traditionnelle. Les lames de parquet sont pour cela clouées sur des tasseaux, eux-mêmes vissés au sol tous les 40 cm.

Un avantage majeur de cette technique est qu'elle permet de prévoir une bonne isolation thermique et acoustique sous le parquet, sur toute la hauteur des tasseaux. Elle est également particulièrement résistante et durable dans le temps.

Mais la pose cloutée rend le parquet plus sonore que lorsqu'il est collé. Délicat, ce type de pose sera de préférence confiée à des professionnels pour éviter tout risque de défaut et de grincement. Notez enfin que cette technique, en surélevant le sol de 5 cm au moins à cause des tasseaux, est plus adaptée à une construction neuve qu'à de la rénovation. Cette hauteur supplémentaire poserait en effet des problèmes, au niveau des portes notamment.