Harvey Weinstein : bientôt le verdict, que risque le producteur ?

Harvey Weinstein : bientôt le verdict, que risque le producteur ? PROCES HARVEY WEINSTEIN - Après plus de trois semaines de procès, le jury débute ses délibérations et va devoir trancher sur le sort d'Harvey Weinstein.

[Mis à jour le 18 février 2020 à 09h30] Le sort d'Harvey Weinstein sera bientôt connu. Les douze membres du jury se retirent ce mardi 18 février 2020 pour débuter les délibérations. Ils vont devoir trancher sur la culpabilité de l'ancien producteur dans le cadre de deux accusations de viols et d'agressions sexuelles. Mais après plus de trois semaines de débats, le sort de l'ex-magnat d'Hollywood, âgé de 67 ans, reste incertain. Six femmes ont témoigné lors du procès, dont les deux plaignantes. Toutefois, les témoignages de ces dernières ont été mises à mal par la défense lors des contre-interrogatoires : la défense a présenté des correspondances chaleureuses entre ces deux victimes présumées et Harvey Weinstein après les agressions sexuelles présumées, l'avocate du producteur suggérant que ces deux femmes avaient profité du producteur pour débuter à Hollywood. Suite à ces débats virulents, rien n'est donc joué pour l'accusé.

S'il est reconnu coupable des cinq chefs d'accusation, Harvey Weinstein risque la prison à perpétuité. Ce sera au juge James Burke, qui a présidé les débats, de déterminer ultérieurement sa peine. Toutefois, les douze jurés doivent donner une réponse à l'unanimité dans les heures voir les jours qui viennent : en cas de désaccord persistant, le procès sera annulé. Un nouveau pourrait être organisé avec de nouveaux jurés. Compte tenu de la teneur des débats, rien n'est donc joué pour l'ancien producteur, qui est resté silencieux durant les trois semaines, refusant de témoigner. Ce dernier nie les faits, affirmant que les relations sexuelles dans ces deux affaires avaient été consenties. Toutefois, même si le sexagénaire est acquitté ou que le procès est annulé, les déboires judiciaires d'Harvey Weinstein ne s'arrêteront pas là, puisqu'il est inculpé pour deux agressions sexuelles survenues à Los Angeles

Biographie d'Harvey Weinstein

Né le 19 mars 1952 à New York, Harvey Weinstein est connu comme l'un des plus influents et puissant producteur de cinéma américain. Avant que ne sorte les nombreuses accusations d'agressions sexuelles et de harcèlement le visant, il faisait figure comme l'un des producteurs les plus primés de Hollywood.

Les films produits par Harvey Weinstein

En 1979, Harvey Weinstein fonde avec son frère Robert Weinstein la société Miramax Films, qui a notamment financé de nombreux films de Quentin Tarantino. Harvey Weinstein est en outre l'homme derrière Shakespeare in Love, Gangs of New-York, et qui a participé à la production de Will Hunting ou encore la trilogie du Seigneur des Anneaux. Avec Miramax, il a notamment obtenu la Palme d'Or pour Sexe, mensonges et vidéo et Pulp Fiction, mais aussi l'Oscar du Meilleur film pour Le Patient anglais, Le Seigneur des anneaux 3 ou encore Le Discours d'un roi. Au total, les frères Weinsteins ont produit des films qui ont, au total, remportés pas moins de 81 Oscars.

Il crée en 2005 The Weinstein Company, qui connaîtra plusieurs problèmes financiers avant de se déclarer en faillite après le scandale Harvey Weinstein.

Le 5 octobre 2017 est sortie dans le New York Times une enquête rédigée par Jodi Kantor et Megan Twohey. Elle décrivait trois décennies de harcèlement sexuel de la part du producteur Harvey Weinstein. Le chef de la Weinstein Company y était accusé par de nombreuses femmes ayant travaillé avec lui, qu'elles soient actrices, assistantes de production ou employées. Cinq jours plus tard, le New Yorker publiait de nouvelles allégations concernant treize autres témoignages au sujet d'agressions sexuelles et de viols commis par Harvey Weinstein.

Au total, une centaine de femmes - dont des stars comme Angelina Jolie ou Asia Argento - a témoigné des agissements du producteur, qui aurait profité de sa position de pouvoir pour s'attirer les faveurs de femmes ou les aurait forcées quand celles-ci refusaient ses avances. L'affaire a eu un retentissement mondial, libérant la parole de nombreuses victimes apportant leur témoignage au sujet de Harvey Weinstein ou d'autres agresseurs, anonymes ou personnalités de la sphère publique. Suite au scandale, Harvey Weinstein a donné sa démission du poste qu'il occupait dans la Weinstein Company et avait entamé un traitement pour addiction sexuelle dans l'Arizona.

Cependant, la plupart des faits à l'encontre d'Harvey Weinstein sont prescrits. Il a toutefois été inculpé pour viols et agressions sexuelles suite aux accusations de deux femmes, ce qui a donné l'ouverture d'un premier procès devant la Cour Suprême de New York le 6 janvier 2020, plus de deux ans après le début de l'affaire. Il est inculpé dans le cas de deux autres affaires, survenues cette fois à Los Angeles.

Des témoignages glaçants contre Harvey Weinstein

Une centaine de témoignages a été publiée au sujet des agissements de Harvey Weinstein. L'actrice française Emma de Caunes a fait partie des premières à évoquer sa rencontre avec le producteur dans le New Yorker du 10 octobre 2017. Elle y raconte comment Weinstein l'a attirée dans sa chambre pour lui donner un livre qu'il souhaitait adapter avec elle au cinéma. Celle-ci s'est rendue dans sa chambre d'hôtel, où elle l'a vu sortir de la douche, complètement nu et en érection. Emma de Caunes a réussi à quitter les lieux, échappant ainsi au producteur, mais elle affirme que "tout le monde à Hollywood [était] au courant. Il ne se cache pas vraiment […] Mais tout le monde a trop peur pour dire quoi que ce soit." L'actrice Asia Argento, la première à avoir dénoncé les agissements de Harvey Weinstein, a expliqué avoir été victime d'un viol dans une chambre d'hôtel en 1977. Rose McGowan, autre figure du mouvement, n'a légalement pas le droit de parler de ce qui lui est arrivé face à Harvey Weinstein puisqu'il lui a fait signer un accord à 100 000 dollars pour acheter son silence. Elle aurait été violée par le producteur alors qu'elle n'avait que 23 ans. Ci-dessous, retrouvez les témoignages glaçants des victimes présumées d'Harvey Weinstein.

La femme d'Harvey Weinstein "humiliée"

En 2007, Harvey Weinstein épouse Georgina Chapman, styliste britannique reconnue. Le couple a eu deux enfants. Mais le mariage prend fin à la suite des accusations pour agressions sexuelles qui visent le producteur américain. "J'ai été tellement humiliée, j'étais si brisée que je ne pensais pas que ce serait respectueux de parler" confiait-elle au magazine Vogue en juin 2018. "Il y avait une part de mois qui était naïve. J'avais des moments de fureur, des moments de confusion. Des moments d'incrédulité". Lorsque les témoignages contre son mari s'accumulent, elle réalise "que ce n'était pas un accident isolé. Je savais que je devais partir et prendre les enfants". Depuis, Georgina Chapman a demandé le divorce et ses créations de mode ne sont réapparues que très récemment sur les tapis rouges. Avant de se marier avec Georgina Chapman, Harvey Weinstein avait épousé en première noce son assistante Eve Chilton de 1986 à 2004. Le couple a eu trois enfants.

Le début du mouvement #MeToo

Les accusations contre Harvey Weinstein donnent lieu à l'émergence sur les réseaux sociaux des hashtag #MeToo (moi aussi) aux Etats-Unis ou #BalanceTonPorc en France. Kevin Spacey, Louis CK ou encore Bill O'Reilley, Al Franken et Matt Lauer font partie des personnalités visées par ce mouvement sans précédant, avec des accusations diverses, aux conséquences médiatiques, professionnelles et judiciaires variées. En France, c'est le scandale Gilbert Rozon producteur québécois et fondateur du festival Juste pour rire, ex-juré de La France a un incroyable talent, qui aura eu le plus de retentissement, ainsi que la plainte pour viol portée à l'encontre du producteur Luc Besson. Quelques mois après l'émergence de l'affaire, de nombreuses stars américaines ont affiché leur soutien à l'initiative Time's Up, une association visant à lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes ainsi que contre le harcèlement.

Le procès d'Harvey Weinstein s'est ouvert le 6 janvier 2020 devant la Cour Suprême de New York et s'est achevé le 14 février 2020. L'ancien patron de Miramax est poursuivi suite à deux accusations non-prescrites : celle de son ancienne assistante de production, Mimi Haleyi qui affirme avoir subi un cunnilingus forcé de la part d'Harvey Weinstein en 2006, et une aspirante actrice, Jessica Mann, qui accuse le producteur de l'avoir violée en 2013. Au terme des débats virulents, le producteur plaide non-coupable. Ses avocats ont réclamé l'acquittement de leur client, tandis que la procureure adjointe du district de New York a appelé les douze membres du jury à condamner fermement l'ex-magnat d'Hollywood. Harvey Weinstein a refusé de témoigner.

Les témoignages des deux accusatrices

Au cours du procès Weinstein, Mimi Haleyi, son ancienne assistante de production, a détaillé le cunnilingus forcé qu'elle aurait subi en 2006. Les faits se seraient produits dans l'appartement du producteur, où il l'avait invité. Ce dernier l'a embrassé avant de la pousser sur le lit d'une chambre d'enfant, la repoussant lorsqu'elle tente de se relever. Il lui a ensuite fait un cunnilingus : "J'essayais de m'échapper, mais j'ai réalisé que ça ne servait à rien". Au cours du contre-interrogatoire, la défense a dévoilé un mail envoyé deux ans après cette soirée par l'assistante à Harvey Weinstein, avec la signature "plein d'amour". L'accusatrice a ainsi expliquée que travaillant à l'époque sans visa de travail et risquant l'expulsion, "aller voir la police n'était pas une option pour moi".

Jessica Mann, la seconde accusatrice, accuse Harvey Weinstein de l'avoir violée. Selon elle, ses rencontres avec Harvey Weinstein mêlait la séduction, mais également l'humiliation et la manipulation. Le producteur l'aurait attiré dans une chambre et tenté de l'embrasser. L'aspirante actrice se défend, exprime son refus, mais l'ancien magnat d'Hollywood pratique tout de même un cunnilingus. Donna Rotunno l'a décrite comme "une menteuse" qui "a manipulé Harvey Weinstein". Elle lui a rappelé qu'elle était resté à ses côtés en 2013, 2014 2015 et 2016. Jessica Mann, en larmes, a reconnu avoir eu une relation "dégradante" et "compliquée" avec le producteur.

Le témoignage d'Annabella Sciorra au procès Weinstein

Le procès devait se tenir initialement en septembre 2019. Il a toutefois été repoussé à la suite de nouvelles accusations, d'Anabella Sciorra. Vue dans les Sopranos, la comédienne accuse Harvey Weinstein de l'avoir agressée en 1993. Les faits sont prescrits, mais le juge a toutefois estimé que son témoignage était suffisamment important pour être entendu durant le procès, expliquant ce report de quelques mois pour étudier ce nouvel élément. 

Elle a détaillé aux jurés le viol qu'elle a subi en 1993 et 1994, ainsi que le harcèlement sexuel dont elle aurait été victime. Annabella Sciorra raconte ainsi que dans un premier temps, Harvey Weinstein s'est positionné comme un mentor pour elle, la pressant à accepter un rôle, avant de lui envoyer du Valium et une boîte de chocolats qui avaient la forme de pénis. Après l'avoir déposé chez elle suite à un dîner à Manhattan, le producteur aurait tenté de la violer : il serait entré de force dans son appartement. Si l'actrice a répété qu'elle ne souhaitait pas de relations sexuelles avec lui, cela ne l'aurait pas stoppé. Annabella Sciorra aurait confronté son agresseur présumé quelques temps plus tard. Ce dernier l'a intimé au silence : "Il était menaçant, il avait le regard noir, j'ai cru qu'il allait me frapper. J'ai eu peur pour ma vie".

Quelques années plus tard, en 1997, elle dit avoir retrouvé Harvey Weinstein dans sa chambre d'hôtel au Festival de Cannes en sous-vêtements, en tenant une bouteille d'huile pour bébé. L'actrice réussit à appeler plusieurs personnes et le producteur quitte la chambre. Durant ce témoignage, Harvey Weinstein est resté tête baissée, selon les observateurs.

Nouvelle inculpation à Los Angeles

Le jour de l'ouverture du procès à New York, Harvey Weinstein est inculpé dans deux nouveaux cas d'agressions sexuelles survenus en 2013 à Los Angeles. Le producteur est accusé d'avoir pénétré de force dans la chambre d'hôtel d'une femme pour la violer le 18 février 2013, avant d'en agresser une autre dans un hôtel de Beverly Hils le lendemain. Dans le cas de ces deux nouvelles agressions, Harvey Weinstein pourrait être condamné à 28 ans de prison s'il est jugé en Californie, tandis que les services de la procureure du comté de Los Angeles ont réclamé une caution de 5 millions de dollars

Hollywood