Kad Merad : comment il est devenu Dupont de Ligonnès dans la part du soupçon (TF1)

Kad Merad : comment il est devenu Dupont de Ligonnès dans la part du soupçon (TF1) KAD MERAD - Ce soir, Kad Merad laisse la comédie de côté pour jouer dans le téléfilm La part du soupçon sur TF1. L'acteur va se mettre dans la peau d'un père de famille avec de nombreux secrets.

[Mis à jour le 23 septembre 2019 à 21h04] Le public français va découvrir Kad Merad sous un jour nouveau. Dans la fiction événement La part du soupçon, diffusé lundi 23 septembre 2019 sur TF1, le comédien va s'essayer à un personnage sombre et ambigu. Dans cette fiction, il incarne Thomas Kertez, un père de famille heureux en mariage. Un beau jour, il est accusé d'être un certain Antoine Durieux-Jelosse, un homme qui a disparu depuis quinze ans après avoir assassiné sa famille. Au regard de ces accusations, son épouse commence à douter de l'innocence de son mari.

En lisant le synopsis, difficile de ne pas penser à l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès, qui a défrayé la chronique : depuis avril 2011, ce père de famille, soupçonné d'avoir assassiné toute sa famille, reste introuvable. Kad Merad incarne-t-il un double de Xavier Dupont de Ligonnès dans la nouvelle fiction de TF1 ? La Une avance que ce téléfilm s'inspire librement de l'affaire John List, un Américain qui a assassiné toute sa famille mais qui a été retrouvé seulement vingt ans après le drame. Mais pour Kad Merad, cette histoire "rappelle forcément l'affaire Dupont de Ligonnès. L'histoire de cette famille massacrée est absolument épouvantable", déclare-t-il dans une interview à TF1.  Mais si le rapprochement avec le quintuple meurtre de Nantes semble inévitable, le comédien affirme à Pure Médias qu'il n'a pas voulu s'inspirer de Dupont de Ligonnès : "J'ai surtout créé un personnage, je n'ai pas cherché à m'inspirer de lui".

Kad Merad n'avait qu'une seule exigence

Kad Merad a pris le temps de lire le script avant d'accepter de jouer dans La part du soupçon. Le téléfilm de TF1 est un thriller mais il n'y a aucune scène de meurtre et aucun cadavre. L'acteur ne voulait pas qu'il y ait des scènes macabres dans le film car cela aurait enlevé une grande part de mystère. "Cela m'aurait beaucoup moins intéressé. Je ne sais pas si j'assumerais. Il aurait vraiment fallu que je réfléchisse. Je ne sais sincèrement pas si je l'aurais fait. C'est dur d'assumer. " a t-il dit dans PureMédias.

Des scènes compliquées à tourner

Kad Merad joue un rôle complexe dans La part du soupçon puisque le personnage ne laisse jamais entendre qu'il est coupable. Les téléspectateurs ne savent pas sur quel pied danser avec le père de famille et certaines scènes sont poignantes. Kad Merad a dû trouver un moyen de relâcher la tension entre deux scènes. Pour cela, il a pu compter sur l'aide de Laurence Arné !  "On essaye en tout cas de bien rigoler, surtout avec Laurence Arné qui joue ma femme et que je connais bien puisque nous avons joué ensemble dans "Pamela Rose" déjà. On essaye donc de bien se détendre entre chaque prise " a t-il confié dans PureMédias.

Kad Merad change de registre avec La Part du soupçon

Le public connaît bien Kad Merad pour ses comédies comme Le Doudou sorti en 2018 ou encore Alibi.com sorti en 2017. Pour autant, l'acteur a décidé de changer de registre en jouant dans La Part du Soupçon sur TF1. Il lit beaucoup de scripts et il avoue vouloir se pencher plus sur des films avec de la profondeur. À 55 ans, Kad Merad veut encore surprendre le public et il n'a pas peur de se renouveler. "Franchement, je ne lis pas grand chose de très drôle ces temps-ci. Je lis plutôt des films plus épais, plus noirs, plus intenses, plus universels finalement que des comédies qui tournent maintenant souvent autour de la famille et qui sont des resucées de resucées de resucées... Je trouve que l'on devrait se renouveler un peu. " a t-il dit dans PureMedias.

Kad Merad fasciné par l'affaire Dupont de Ligonnès

L'affaire Dupont de Ligonnès a évidemment marqué l'acteur : Kad Merad est revenu sur ce fait divers et sur le principal suspect, qu'il trouve " fascinant et horrifiant" à la fois.  Bien qu'il admet ne pas être adepte des faits divers, il avoue être fasciné par cette histoire, comme peuvent l'être les médias et le reste du public. Le comédien pense d'ailleurs que Xavier Dupont de Ligonnès a mis fin à ses jours, comme il le révèle dans plusieurs médias. " C'est fascinant de ne pas savoir ce que le type a fait, qu'il a disparu. On a tous envie de savoir [...] On se demande comment ces gens font pour être des monstres pareils alors qu'ils pourraient être nos voisins. C'est ça qui est terrifiant ", détaille-t-il dans 20 minutes.  

Un personnage sombre pour un acteur de comédie

C'est ce décalage entre l'horreur et la simplicité du quotidien que Kad Merad a travaillé pour son rôle dans La part du soupçon : "Je n'avais jamais joué un rôle comme celui-ci dans un thriller, qui plus est inspiré d'un fait divers qui a bouleversé la France entière. Ce personnage complexe et le rôle intense, différent de la comédie, m'ont intéressé. En tant qu'acteur, j'essaie à chaque fois de me surprendre", avoue-t-il dans Le Figaro TV Mag. Un rôle à contre-emploi pour le comédien, davantage habitué aux comédies qu'aux thrillers. Et le comédien semble être parfaitement à l'aise avec cette nouvelle palette de jeu : Allociné dit "apprécier de voir Kad Merad sous un jour plus sombre et plus ambigu", bien que le média salue davantage la prestation de Laurence Arné, qui incarne la femme du personnage de Kad Merad. Pour Le Parisien, l'acteur "campe à merveille cet homme tantôt rassurant ou tantôt inquiétant". Une occasion de découvrir l'acteur sous un jour complètement nouveau.

Biographie courte de Kad Merad - Kaddour Merad dit Kad naît le 27 mars 1964 à Sidi Bel Abbes en Algérie. Après des débuts en tant que musicien et comique au Club Med, Kad rencontre Olivier Baroux alors qu'il est animateur sur la radio Oui FM en 1991. Ils forment un duo en 1992 et s'illustrent dans des programmes télévisés comme "La Grosse émission". Kad apparaît parallèlement dans des films avec son acolyte Olivier (Mais qui a tué Pamela Rose ? en 2003, Iznogoud en 2005) et s'illustre dans Les Choristes en 2004. Il multiplie les tournages, remportant un César pour Je vais bien, ne t'en fais pas (2006) et obtient la consécration avec Bienvenue chez les Ch'tis en 2008, le second plus gros succès au box-office français. L'année suivante, plus attendu suite au succès fulgurant des Ch'tis, il enchaîne avec plusieurs comédies, dont Safari ou encore Le Petit Nicolas. Ces films riment souvent avec réussite puisqu'ils dépassent systématiquement le million d'entrées.

En 2011, il participe à La Nouvelle Guerre des Boutons de Christophe Barratier, dont la sortie s'inscrit dans une bataille au box-office puisqu'elle succède à celle de La Guerre des Boutons de Yann Samuell la semaine précédente. En 2012, il retrouve son comparse Olivier Baroux avec qui il donne une suite à Mais qui a tué Pamela Rose ? dans Mais qui a re-tué Pamela Rose ?

En 2014, Kad Merad retrouve Dany Boon, 7 ans après Bienvenue chez les Ch'tis pour tourner la comédie Supercondriaque dans laquelle il joue un médecin qui essaie de se débarrasser de l'un de ses patients en lui cherchant l'amour. Par ailleurs, la suite du Petit Nicolas sera portée à l'écran dans Les Vacances du Petit Nicolas. En 2016, il coécrit et réalise la comédie française Marseille. Il est également l'un des personnages principaux de la comédie de Michèle Laroque, Brillantissime, sortie en 2018.  En 2019, il est la tête d'affiche de Just a Gigolo, remake du film américain How to Be a Latin Lover, mis en scène par son acolyte Olivier Baroux. Le vendredi 22 février 2019, il a présenté la  44e cérémonie des César, en direct depuis la Salle Pleyel, à Paris.

Article le plus lu - Xavier Dupont de Ligonnès : l'incroyable erreur › Voir les actualités

Autour du même sujet

Kad Merad : comment il est devenu Dupont de Ligonnès dans la part du soupçon (TF1)

Sommaire Biographie de Kad Merad Films de Kad Merad [Mis à jour le 23 septembre 2019 à 21h04]  Le public français va découvrir Kad Merad sous un jour nouveau. Dans la fiction événement La part du soupçon , diffusé lundi 23 septembre...

Je gère mes abonnements push