Mort de Michel Aumont : de nombreux hommages rendus à l'acteur

Mort de Michel Aumont : de nombreux hommages rendus à l'acteur Michel Aumont est décédé le 28 août, à l'âge de 82 ans. Acteurs et personnalités publiques multiplient les hommages à ce comédien qui consacra une grande partie de sa vie au théâtre.

L'essentiel

  • Michel Aumont est mort, a-ton appris ce jeudi 29 août 2019. Michel Aumont faisait partie de ces acteurs très populaires, qui enchaînait les seconds rôles au cinéma, mais dont la carrière au théâtre fut impressionnante.
  • De nombreux hommages lui ont été rendus. Le ministre de la Culture a salué "cette générosité discrète qui emplissait chacun de ses rôles". Antoine de Caunes regrette la disparition d'un "gentleman triste". "Le maintien, l'intonation, le phrasé, la justesse, l'ironie discrète jamais bien loin et cette sorte d'épaisseur humaine qui sert les grands rôles. Un de ses titres lui va bien : L'oeil du maître", a écrit Gilles Jacob, ancien président du Festival de Cannes.

En direct

14:41 - Quels sont les cinq films de Michel Aumont qui ont marqué sa carrière ?

Fin du direct - Si Michel Aumont a joué à la fois pour la télévision et pour le cinéma, selon franceinfo, les cinq grands films réalisés pour le 7e art et dans lequel il a tenu un rôle mémorable sont : La course à l’échalote de Claude Zidi (1975), Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier (1984), Ripoux contre Ripoux de Claude Zidi (1990), Le Placard de Francis Veber (2001) et Palais Royal ! de Valérie Lemercier (2005).

10:59 - L'hommage de Jacques Weber à Michel Aumont dans Marianne

Interrogé par Marianne, l'acteur français Jacques Weber a tenu à rendre hommage à Michel Aumont, tout juste décédé, ce jeudi. "Bien moins connu que Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle ou Philippe Noiret, disparus récemment, il fait pourtant partie de ces immenses artisans dont la maison mère est toujours restée le théâtre", a estimé Jacques Weber qui n'a pour autant jamais collaboré avec lui. L'acteur a également profité de cette prise de parole pour souligner "son passage à la Comédie-Française dans la génération des Hirsch, Duchaussoy, Piat [qui] a été exceptionnel". Pour Jacques Weber : Michel Aumont "avait une humanité, un naturel et à la fois un grand respect, une élégance. Enfin, une façon ample, et claire de servir les textes, à la façon d’un Depardieu."

10:33 - Canal Plus propose 7 filsms avec Michel Aumont à ses abonnés

Pour rendre hommage au comédien, le groupe Canal + rend disponibles 7 longs métrages sur le bouquet Ciné Plus. Les films sont les suivant : Monsieur Klein, Coup de tête, Bête, mais discipliné, L’homme est une femme comme les autres, 1 Chance sur 2, Un balcon sur la mer, Imogène McCarthery.

10:23 - Pour Jacques Weber, le théâtre perd un acteur "formidable"

Toujours dans les colonnes de Marianne, Jacques Weber est revenu sur les rôles de Michel Aumont qui l'ont le plus marqué, alors que la mort de ce dernier a été annoncée ce jeudi. "Son Richard III était exceptionnel, tout comme son Alceste dans Le Misanthrope, mais il a aussi campé un Harpagon formidable, bien sûr que j’ai moi-même joué", a-t-il remarqué dans un premier temps, avant de confier : "Je l’ai observé scrupuleusement, longuement pour essayer de saisir d’où son talent venait. C’est toujours mystérieux cet équilibre entre l’artisanat et le moment de grâce, le travail et l’art sauvage. Dans les films qu’on a tous vus avec Belmondo et Delon en vedette, quand Aumont jouait les méchants, on y croyait vraiment". Enfin, pour Jacques Weber, cela ne fait aucun doute : "Ses passages à la télévision ont marqué toute une génération. C’était l’École des Buttes Chaumont et le moment où l’arrivée des gens de théâtre a apporté une charpente différente, une ossature solide, de bois, un frémissement dru, et fort au petit écran."

10:02 - Michèle Laroque regrette la disparition d'un "acteur émouvant, drôle et si intelligent"

Il était grand, autant au cinéma qu'au théâtre, et les réactions des célébrités sont nombreuses après la mort de Michel Aumont, parti à l'âge de 82 ans. Parmi elles, celle de Michèle Laroque, une des premières personnes à avoir réagi sur les réseaux sociaux. La comédienne française a rendu hommage, tout en sobriété, sur Twitter en écrivant simplement : "Quel grand acteur. Émouvant. Drôle. Si intelligent". Michèle Laroque a eu l'occasion de partager l'affiche avec Michel Aumont dans le film "Le Placard", sorti en 2001, dans lequel l'acteur interprétait Jean-Pierre Belone, le voisin de François Pignon, joué par Daniel Auteuil.

10:01 - Michel Aumont, "un homme délicieux", selon Christian Clavier

Les réactions des personnalités françaises se poursuivent après la mort de Michel Aumont, à l'âge de 82 ans. "Beaucoup de tristesse pour la disparition de Michel Aumont, un homme délicieux et un grand acteur, probablement le plus exceptionnel des 'Avare' jamais vu à la Comédie-Française. Au revoir l'Artiste...", a commenté Christian Clavier sur Twitter, jeudi après-midi. Né en 1936 à Paris, Michel Aumont, acteur et comédien, a mené deux immenses carrières, théâtrale et cinématographique, dans lesquelles il a excellé dans les seconds rôles.

Biographie courte de Michel Aumont 

Michel Aumont est né le 15 octobre 1936 à Paris. Il débute sa carrière au théâtre et entre à la Comédie Française. Il obtient un rôle pour un téléfilm en 1972 dans "La Femme en Bleu". Dès lors, il est très prisé pour les seconds rôles au cinéma, jouant notamment dans "La Course à l'Echalote" (1975), "Mort d'un Pourri" (1977) ou encore "Coup de tête" (1979). Spécialiste des rôles de commissaires ou de juristes, il tourne encore dans "Les Compères" en 1983 ou "Ripoux contre Ripoux" en 1990. Visage très populaire sans jamais avoir réellement la vedette face à la caméra, Michel Aumont restera néanmoins inoubliable pour ses rôles dans "Courage fuyons" d'Yves Robert en 1979 ou "Un dimanche à la campagne" de Bertrand Tavernier en 2005, films pour lesquels il a été nommé aux César.

Mais c'est le théâtre qui fait principalement la renommée de Michel Aumont. Il a en effet obtenu quatre Molières au cours de sa carrière sur les planches. Le premier en 1993 pour "Macbett", le deuxième en 1999 pour "Rêver peut-être" puis le troisième l'année suivante pour "Un sujet de roman". Le quatrième Molière de Michel Aumont sera celui de la consécration pusiqu'il sera récompensé cette fois pour le spectacle "À la porte" où il était seul en scène, en 2007. Il sera maintes fois nominé, pour "Décadence" en 1996, "Le Grand Retour de Boris S." en 2001, ou "Le Roi Lear" il y a à peine trois ans.

Article le plus lu - Typhon Faxai au Japon : les images › Voir les actualités

Cinéma français

Mort de Michel Aumont : de nombreux hommages rendus à l'acteur

Sommaire Biographie courte de Michel Aumont Filmographie de Michel Aumont L'essentiel Michel Aumont est mort, a-ton appris ce jeudi 29 août 2019. Michel Aumont faisait partie de ces acteurs très populaires, qui...

Je gère mes abonnements push