Quand le scandale... ne vient pas

Irréversible © Studio Canal

Irréversible est présenté au Festival de Cannes en première mondiale. Violent, particulièrement difficile, certains festivaliers quittent la salle au bout de seulement quelques minutes de projection. L'actrice Monica Bellucci, avant la diffusion cannoise, avait fait part de ses craintes au magazine Les Inrockuptibles : "A Cannes, ça va être l'amour et la haine : des gens vont crier au génie, d'autres vont hurler que des films pareils devraient être interdits". Pourtant, le scandale attendu n'a pas eu lieu : le film a finalement provoqué l'indifférence du public resté jusqu'à la fin, ainsi que du jury de l'époque qui ne lui décerna aucun prix.

Suggestions de contenus