Festival de Cannes 2019 : découvrez la Palme d'or, Parasite, et le palmarès complet

Festival de Cannes 2019 : découvrez la Palme d'or, Parasite, et le palmarès complet CANNES 2019 - La Palme d'or de la 72e édition du Festival de Cannes a été attribuée au film "Parasite" de Bong Joon-ho hier. Pas de prix pour Quentin Tarantino ou Ken Loach, la cérémonie de clôture du Festival de Cannes a créé la surprise et l'émotion.

L'essentiel

Hier, lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, le palmarès de cette 72e édition a été dévoilé. Récompense après récompense, le président du jury, Alejandro González Iñárritu, a annoncé les noms des gagnants, défiant plusieurs des pronostics. Ainsi, ni Ken Loach, ni Quentin Tarrantino, ni Terrence Malick n'ont remporté de prix lors de ce Festival de Cannes 2019. En revanche, pas de surprise pour la Palme d'or, attribuée au réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho pour son film "Parasite". Du côté des Français, la réalisatrice Céline Sciamma a remporté le prix du scénario  pour "Portrait de la jeune fille en feu" et Ladj Ly le prix du jury pour "Les Misérables". Retrouvez le palmarès complet de ce 72e Festival de Cannes sur cette page. 

Photos du Festival de Cannes

En direct

15:11 - Deux films seulement ont déjà eu la Palme d'or et le César du meilleur film

Depuis que le Festival de Cannes existe, peu de films ont réalisé le doublé Palme d'or et prix du meilleur film. Selon le Checknews de Libération, ils ne seraient même que deux : "Amour" de Michael Haneke qui a eu la Palme d'or en 2012 puis le César du meilleur film l'année d'après. Le deuxième est "le Pianiste" de Roman Polanski, Palme d'or en 2002 et meilleur film aux Césars en 2013. Cette année, nous ne savons pas encore si le film de Bong Joon-ho, "Parasite", Palme d'or remportera le César du meilleur film. En revanche, les journalistes assurent qu'aucun film n'a jamais remporté la Palme d'or à Cannes et l'Oscar du meilleur film. 

14:44 - Un témoignage relance la polémique sur le film d'Abdelattif Kechiche

La polémique autour du film d'Abdellatif Kechiche ne fait peut-être que commencer. Alors que plusieurs personnes sont sorties de la salle pendant la projection lors du Festival de Cannes, des témoins rapportent les conditions de travail des acteurs lors du tournage. Dans le journal Midi Libre, une personne, choquée, qui a assisté aux scènes explique ainsi : "Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque, épuisant tous les acteurs et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n'étaient pas disposés. Mais à force d'insister, au fil des heures et alors que de l'alcool était régulièrement consommé sur place, il a réussi à obtenir ce qu'il voulait". 

14:37 - "Hors normes", le film projeté en clôture du Festival de Cannes

Hier soir, après la cérémonie de clôture du 72e Festival de Cannes, c'est le film d'Olivier Nakache et Éric Toledano qui a été projeté sur la Croisette. Intitulé "Hors normes", le film raconte l'histoire de Bruno et Malik qui travaillent avec de jeunes autistes et des adolescents en difficulté. Les jeunes ados sont d'ailleurs formés pour pouvoir s'occuper des premiers. Le film est très inspiré de la réalité, notamment de la rencontre que les réalisateurs ont faite avec Stéphane Benhamou, créateur de l’association Le Silence des Justes. Au casting, Vincent Cassel et Reda Kateb interprètent les deux éducateurs. 

14:16 - Les frères Dardenne récompensés pour "Le Jeune Ahmed" à Cannes

Habitués du Festival de Cannes, les frères Dardenne ont reçu hier le prix de la meilleure mise en scène pour leur film "Le Jeune Ahmed". L'histoire d'un jeune adolescent  de 13 ans radicalisé. "Merci au jury pour cette récompense pour ce film, qu’on a voulu comme une ode à la vie", a déclaré Luc Dardenne qui a également pointé les "temps sombres difficiles, où des populismes identitaires montent". Comment souvent, les réalisateurs ont tourné avec des inconnus, "Le Jeune Ahmed" suit le parcours du garçon qui grandi dans une famille musulmane ouverte, mais qui se retrouve fasciné par la mort d'un de ses cousins au jihad. 

14:00 - Emily Beecham, l'actrice qui monte, sacrée meilleure interprète féminine à Cannes

Dans "Little Joe", de Jessica Hausner, Emily Beecham interprète Alice, une scientifique qui modifie des plantes génétiquement dans un monde futuriste et borderline. L'actrice anglo-américaine a étudié la London Academy of Music and Dramatic Art et joué dans son premier film en 2006 : Voyage de John Fawcett. Elle remporte un premier prix en 2008 , celui de meilleure actrice au Festival du film indépendant de Londres. Elle est aussi connue pour ses rôles à la télévision, comme dans "Into the Badlands". Mais c'est en 2017 que tout s'accélère pour la jeune femme, repérée dans le film Daphné où elle campe le personnage principal. Au moment de recevoir son prix d'interprétation féminine, elle a fait part de sa surprise et avoue: elle a fait sa valise tellement rapidement qu'elle a oublié sa brosse à dents. 

13:32 - Bong Joon-ho a rendu hommage au cinéma français en recevant sa Palme d'or

Grand favori et grand lauréat, le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho a prononcé un discours vibrant lorsqu'il a reçu sa Palme d'or pour son film "Parasite" lors de la cérémonie de clôture du 72e Festival de Cannes. "Je suis très inspiré par le cinéma français. Et je dois beaucoup à Clouzot et Chabrol, a expliqué en préambule le cinéaste. Parasite a été une aventure particulière. J’étais un enfant passionné de cinéma, c’est pour cela que je suis devenu cinéaste. Je suis le premier étonné à toucher ce prix", a-t-il ainsi expliqué, rendant hommage au passage au cinéma français. Si la Corée du Sud est souvent représentée par des films au Festival de Cannes, c'est la première fois qu'un film de ce pays remporte la prestigieuse Palme d'or. 

12:49 - Cannes 2019 : Ladj Ly dédie son prix "à tous les misérables"

Hier soir à Cannes, le réalisateur français Ladj Ly a remporté le prestigieux Prix du jury, ex aequo avec le réalisateur brésilien Kleber Mendonça Filho lors du 72e Festival de Cannes. Le Français, très ému par son prix a prononcé un discours engagé et dédié sa récompense " à tous les misérables de France et d'ailleurs". Son film se déroule dans la banlieue de Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, et raconte une bavure policière. "Tout est inspiré d’histoires qui me sont arrivées ou à des amis", racontait au Monde le réalisateur qui a grandi dans ce quartier. 

11:57 - La photo des lauréats du Festival de Cannes 2019

Hier soir à Cannes, le comédien français Edouard Baer officiait en tant que maître de cérémonie. L'occasion pour lui d'amener un peu de légèreté et d'humour à la remise des prix du Festival de Cannes. Une fois la Palme d'or attribuée et le discours du gagnant Bong Joon-ho passé, la traditionnelle photo de famille a été prise. Sur la scène du Palais des Festivals, tous les lauréats se sont donc regroupés, le temps d'un cliché mémorable, mis en scène par Edouard Baer. "À l'année prochaine pour certains d'entre nous!", a-t-il lancé en guise d'au revoir à cette 72e édition du Festival de Cannes.  

11:30 - Cannes 2019 : tout le palmarès du Festival

Hier soir, le festival de Cannes 2019 s'est clôturé, sacrant Bong Joon-ho et son film "Parasite", qui remporte la Palme d'or.  Voici en détail tout le palmarès de ce 72e festival de Cannes : Palme d'or : Parasite du Sud-Coréen Bong Joon-ho; Grand Prix : Atlantique de la Franco-Sénégalaise Mati Diop; Prix du jury : Les Misérables du Français Ladj Ly, ex-aequo avec Bacurau des Brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles; Prix de la mise en scène : les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour Le jeune Ahmed; Prix d'interprétation masculine : l'Espagnol Antonio Banderas pour Douleur et gloire de Pedro Almodovar; Prix d'interprétation féminine : l'Anglo-Américaine Emily Beecham pour Little Joe de Jessica Hausner; Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma; Mention spéciale du jury : It must be heaven du Palestinien Elia Suleiman; Camera d'or : Nuestras madres du Guatémaltèque César Diaz; Palme d'or du court métrage : La distance entre le ciel et nous du Grec Vasilis Kekatos; Mention spéciale du court métrage : Monstruos Dios de l'Argentine Agustina San Marti. 

10:39 - Cannes 2019 : le prix du scénario pour une histoire d'amour impossible

Céline Sciamma a reçu hier lors de la remise des prix du Festival de Cannes 2019, le prix du scénario pour son film "Portrait de la jeune fille en feu". Très émue, la cinéaste a évoqué au moment de recevoir la récompense qu'elle pensait renoncer à sa carrière de scénariste. Elle a par ailleurs évoqué les nombreux "regards" qui l'ont porté, de ses parents aux acteurs, insistant sur le travail collectif nécessaire à l'aboutissement d'une oeuvre. "Portrait de la jeune fille en feu" raconte une histoire d'amour impossible en une aristocrate et une artiste peintre, venue dessiner son portrait. 

10:10 - Cannes 2019 : pas de Palme pour Ken Loach, Quentin Tarantino ou Terrence Malick

Hier soir, le réalisateur sud-coréen, l'un des grands favoris de la compétition, a remporté la Palme d'or au Festival de Cannes. Mais, surprise dans ce palmarès, Quentin Tarantino, Ken Loach ou encore Terrence Malick repartent bredouilles. Avec son film Once Upon a Time... in Hollywood, Quentin Tarantino n'aura décroché que la Palm Dog, pour Brandy, la chienne du film. Idem du côté des acteurs : ni Brad Pitt ni Leonardo DiCaprio n'ont remporté de prix à Cannes cette année. Pour Pedro Almodóvar non plus pas de récompense, mais son acteur fétiche, Antonio Banderas, longuement applaudi, repart tout de même avec le prix d'interprétation masculine. 

En savoir plus

Palme d'or du Festival de Cannes

La Palme d'or du Festival de Cannes 2019 a été décernée au film Parasite du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho. Très ému, il a tenu à remercier son entourage et même ses inspirations, dont le réalisateur français Claude Chabrol. Le film Parasite raconte l'histoire d'une famille pauvre et débrouillarde. Bong Joon-ho suit une famille de chômeur qui s'arrange avec la légalité. La famille de Ki-taek est au chômage. Elle s'intéresse particulièrement au train de vie de la richissime famille Park. Mais un incident se produit et les 2 familles se retrouvent mêlées, sans le savoir, à une bien étrange histoire... En savoir plus sur le film Parasite.

Palmarès du Festival de Cannes

  • Palme d'or : Parasite du sud-coréen Bong Joon-ho
  • Grand prix du jury :  Atlantique de la franco-sénégalaise Mati Diop. 
  • Prix du jury : Les Misérables de Ladj Ly et Bacurau du Brésilien Kleber Mendonça Filho
  • Prix d'interprétation masculine : Antonio Banderas, dans le film Douleur et gloire de l'espagnol Pedro Almodóvar
  • Prix de la mise en scène : les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour le film Le Jeune Ahmed
  • Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma
  • Prix de l'interprétation féminine : Emily Beecham , dans le film Little Joe de  Jessica Hausner. 
  • Mention spéciale pour It Must be heaven d'Elia Suleiman 
  • Prix de la Caméra d'or : Nuestras madres de  César Diaz
  • Palme d'Or du court-métrage : La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos À noter que le jury a décerné une mention spéciale à Monstruo Dios de Agustina San Martín.

Films en compétition au Festival de Cannes 2019 (Sélection officielle)

La liste des longs-métrages présents en compétition, autrement dit au sein de la prestigieuse "Sélection officielle" du Festival de Cannes 2019 a été dévoilée le 18 avril 2019, lors d'une conférence de presse menée par Pierre Lescure et Thierry Frémaux. Voici tous les films de l'édition 2019 du Festival de Cannes ci-dessous :

  • The Dead Don't Die de Jim Jarmusch
  • Douleur et gloire de Pedro Almodóvar
  • Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino
  • Le Traître de Marco Bellocchio
  • The Wild Goose Lake de Diao Yinan
  • Parasite de Bong Joon Ho
  • Le jeune Ahmed de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
  • Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin
  • Atlantique de Mati Diop
  • Matthias et Maxime de Xavier Dolan
  • Little Joe de Jessica Hausner
  • Sorry we missed you de Ken Loach
  • Les Misérables de Ladj Ly
  • Une vie cachée de Terrence Malick
  • Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles
  • La Gomera de Corneliu Porumboiu
  • Frankie d'Ira Sachs
  • Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
  • It must be heaven de Elia Suleiman
  • Sibyl de Justine Triet

Jury du Festival de Cannes 2019

Le jury du Festival de Cannes 2019 était présidé par le réalisateur mexicain Alejandro González Iñarritu que vous connaissez pour les récents The Revenant et Birdman, qui lui ont valu une pluie d'Oscars et de prix en tout genre, mais aussi pour Babel ou encore Amours chiennes. Il faisait suite à Cate Blanchett qui, en 2018, avait présidé le jury qui avait sacré Une affaire de famille Palme d'or. Le jury de ce Festival de Cannes 2019 était composé du scénariste et auteur de bande dessinée français Enki Bilal, du réalisateur Robin Campillo, de l'actrice américaine Elle Fanning, du réalisateur grec Yórgos Lánthimos, de l'actrice burkinabé Maimouna N'Diaye, du réalisateur et scénariste polonais Pawel Pawlikowski, de sa confrère américaine Kelly Reichardt et enfin de l'Italienne Alice Rohrwacher.

Article le plus lu - Elections européennes : les résultats des sondages › Voir les actualités

Festival de Cannes 2019 : découvrez la Palme d'or, Parasite, et le palmarès complet
Festival de Cannes 2019 : découvrez la Palme d'or, Parasite, et le palmarès complet

Sommaire Photos du Festival de Cannes Palme d'or du Festival de Cannes Palmarès du Festival de Cannes Films en compétition à Cannes (Sélection officielle 2019) Jury du Festival de Cannes 2019 ...