Les films incompréhensibles... et nos explications ! Donnie Darko

donnie darko
Donnie Darko © Metropolitan Filmexport

Donnie est un adolescent perturbé, étrangement détaché du monde qui l'entoure. La nuit du 2 octobre, il est réveillé par Franck, un étrange type déguisé en lapin qui lui prédit la fin du monde dans 28 jours. Comme pris d'une crise de somnambulisme, Donnie quitte alors la maison familiale poussée par une force étrange. Quelques minutes plus tard, un réacteur tombé du ciel ravage sa chambre... A partir de cet instant, le jeune homme miraculé va acquérir un étrange pouvoir : il peut désormais voir l'avenir des gens grâce à un canal émanant de leur corps.

Nous n'en sommes qu'au premier quart d'heure du film et déjà nombre de personnes ont décroché. Comme Mylène par exemple : "Je n'ai rien compris à l'histoire de cet ado qui voit un lapin géant et qui a un avion qui tombe sur sa chambre." La suite est encore plus obscure... Déterminé à empêcher la fin du monde, Donnie va obéir aveuglément aux indications de Franck qui continue de lui apparaître. Cependant, chacun de ses actes entraînent de graves répercussions : la mort de sa mère, de sa sœur, mais aussi de sa nouvelle petite amie. Devant ce désastre, il remonte dans le temps jusqu'au soir du 2 octobre. Et, conscient de l'accident à venir, accepte de mourir écrasé par le réacteur d'avion.

Notre tentative d'explication

un ado perturbé
Un ado perturbé © Metropolitan Filmexport
Donnie Darko n'est pas un film qui se donne facilement. Aujourd'hui encore, des fans bataillent à longueur de forum pour trouver une explication rationnelle ou spirituelle. Alors que la vérité se situe certainement entre les deux... Pour bien comprendre, il faut avoir en mémoire la discussion de Donnie avec son professeur de physique à propos des voyages dans le temps :
- Donnie : Chaque créature vivante suit un chemin préétabli, donc si l'on pouvait voir son chemin, son canal, eh bien cela voudrait dire qu'on peut voir l'avenir. Ce serait une forme de voyage dans le temps...
- Le professeur : Oui mais tu... tu te contredis toi-même Donnie. Si on était capable de voir nos destinées se manifester virtuellement, ça expliquerait qu'on aurait le choix de trahir cette destinée qui nous est imposée et ceci mettrait fin à toute forme de... destinée préétablie.
- Donnie : Pas si on voyage dans le canal de Dieu !
 
A partir de là tout s'explique plus ou moins simplement. Pour une raison volontairement inexpliquée (intervention divine, théorie des trous de vers de Stephen Hawkins), le soir du 2 octobre, Donnie parvient à voyager dans le canal de Dieu. Canal qui lui permet de voir ce que serait sa vie s'il décidait de quitter la maison et de survivre au crash. Comme une réalité alternative qui existerait en parallèle de la nôtre avant chacune de nos décisions. Hélas ce choix de survivre, s'il fait son bonheur (l'amour, la paix), se révèle funeste pour l'ensemble de sa famille, mais aussi pour cette petite amie qui l'a rendu heureux le temps d'un destin fantasmé. Son avenir entre ses mains, Donnie accomplit alors le seul acte héroïque de son existence : le soir du 2 octobre, pour sauver ses proches, il choisit son destin originel et se laisse écraser par le réacteur. Avec le sourire de celui qui sait. En un sens, le film que nous avons vu n'existe donc pas : ce n'est qu'un des futurs potentiels que Donnie a pu explorer à loisirs.

Pour l'anecdote, le film adresse un clin d'œil sans équivoque à La Dernière Tentation du Christ dans lequel Scorsese imaginait Jésus refusant son rôle de Sauveur et décidant de couler des jours heureux avec Marie-Madeleine...

 Déposez votre interprétation
 Lire les autres témoignages