Taylor Hickson : elle raconte l'accident sur le tournage de Ghostland

Taylor Hickson : elle raconte l'accident sur le tournage de Ghostland Grièvement blessée au visage lors du tournage d'une scène du film Ghostland de Pascal Laugier avec Mylène Farmer, Taylor Hickson donne sa version des faits.

[Mis à jour le 8 mars 2018 à 14h40] Ce mercredi 7 mars, une semaine avant la sortie française du film d'horreur Ghostland, une plainte a été déposée à l'encontre de la production. C'est l'actrice Taylor Hickson qui pointe du doigt les manquements à sa sécurité sur le plateau de tournage du long-métrage de Pascal Laugier. En décembre 2016, l'actrice est mobilisée pour une scène chargée d'émotion où elle doit frapper contre une vitre tout en tenant son visage contre la vitre. Dans la plainte déposée, on apprend que le réalisateur Pascal Laugier "a constamment insisté pour que l'actrice frappe plus fort contre la vitre."

C'est à ce moment-là que l'accident est survenu : "La vitre s'est rompue, sa tête et le haut de son corps sont passés à travers la porte et sous les éclats de verre. Suite à cet incident, [Taylor Hickson] a été coupée profondément sur le côté droit du visage." Emmenée en urgences à l'hôpital, la jeune actrice qui venait d'avoir 19 ans au moment des faits subit une opération visant à coudre 70 points de suture le long de son visage. Aujourd'hui, l'actrice porte une cicatrice sur le côté gauche de son visage, au-dessus de son menton.

Dans la plainte, il est précisé que Taylor Hickson a depuis fait l'objet d'un traitement au laser et au silicone mais qu'elle est toujours marquée par une cicatrice, plus d'un an après l'accident. "Il est incertain si d'autres opérations pourront réduire l'apparence visuelle de la blessure." La plainte affirme que l'actrice a perdu des revenus pendant la période où elle n'a pas pu jouer alors qu'elle était en convalescence. 

Dans une interview accordée à Deadline, Taylor Hickson se dit à la fois "blessée, furieuse et triste à l'idée que c'était mon dernier jour de tournage et qu'aucune précaution n'ont été prises." La comédienne avait en effet demandé au préalable au réalisateur et au producteur si cette séquence était sans risque pour elle, ce à quoi on lui a répondu que rien ne pouvait lui arriver. Dans la plainte qui ne vise pas Pascal Laugier nommément mais la production, on peut lire qu'au-delà de la blessure physique, l'incident a été la cause d'une "détresse mentale" avec laquelle Taylor Hickson vit encore aujourd'hui.

Pour rappel, Ghostland est un film d'horreur qui met en scène le grand retour de Mylène Farmer sur grand écran. Le film a été récompensé du grand prix du festival du film fantastique de Gérarmer 2018 mais aussi du prix du public. Ironie du sort, l'affiche du film présente le visage découpé et craquelé d'une jeune femme. Interdit aux moins de 16 ans en France, le long métrage de Pascal Laugier sortira le mercredi 14 mars dans l'Hexagone. Taylor Hickson n'assistera pas à l'avant-première.

Article le plus lu - Campion tient des propos homophobes (et vulgaires) › Voir les actualités

Annonces Google