Philippe Caubère : il porte plainte pour diffamation contre Solveig Halloin

Philippe Caubère : il porte plainte pour diffamation contre Solveig Halloin PHILIPPE CAUBERE - Suite à l'accusation de viol par Solveig Halloin, le comédien Phillipe Caubère annonce aujourd'hui porter plainte pour diffamation.

[Mis à jour le 24 avril 2018 à 17h16] Actuellement visé par une plainte pour viol par Solveig Halloin, une ancienne militante de Femen, l'acteur de théâtre Philippe Caubère réagit et porte à son tour plainte pour diffamation ce lundi 23 avril.  Voilà ce qu'a déclaré l'avocate du comédien dans un communiqué : "Déposer plainte à l'encontre d'un justiciable ne donne pas tous les droits – et certainement pas celui de diffamer ou de salir publiquement la réputation du justiciable visé". Elle poursuit : "M. Philippe Caubère entend lutter contre ce tribunal de l'opinion et toutes les opérations de lynchage qui en résultent".

Un peu plus d'un an après avoir reçu un Molière, Philippe Caubère a fait l'actualité la semaine dernière, suite à des informations publiées dans Le Point. Celles-ci révèlent qu'il est accusé de viol par une femme d'environ vingt ans sa cadette. Les faits que lui reproche la plaignante remonteraient à 2010. Une plainte a été déposée le 27 mars par une femme, ex-militante de l'association Femen. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le lundi 16 avril.

Le Huffington Post, qui révèle le nom de la plaignante, Solveig Halloin, publie en exclusivité un entretien où elle donne le récit détaillé de sa rencontre avec Philippe Caubère, metteur en scène qu'elle admirait au point de le considérer "comme un père artistique". Leur première rencontre a lieu début 2010, "j'avais 35 ans, lui la soixantaine." C'est alors qu'ils échangent leurs numéros téléphones. Solveig Halloin recevra par la suite de nombreux SMS "mièvres et romantiques, qui se transforment très vite en messages intrusifs puis salaces, il m'appelle sans cesse. Il me demande de tout lire de lui, de tout regarder de sa production. Je ne vivais plus qu'à travers Caubère."

"Je n'ai pas envie que tout le monde soit au courant de mes agissements"

Solveig Halloin et Philippe Caubère se seraient ensuite retrouvés à Paris. Après une représentation du comédien, ils auraient partagé un dîner avant que celui-ci lui propose de boire un verre à son domicile de Saint-Mandé. Surprise de ne voir aucun nom à la porte de la maison, l'acteur se serait expliqué : "Je n'ai pas envie que tout le monde soit au courant de mes agissements." Après avoir fait visiter rapidement son domicile, le metteur en scène aurait fait entrer son invitée dans une salle "vouée aux plaisirs sexuels" narre Le Parisien, qui s'appuie sur la déposition. Dans cette salle, on trouve divers instruments mais aussi des masques. Solveig Halloin aurait ensuite plaisanter, faisant référence à l'endroit comme une garçonnière : "Il m'a répondu 'c'est pas ma garçonnière c'est mon baisodrome'."

C'est à ce moment-là que Philippe Caubère, selon les dires de la plaignante, aurait tenté de la plaquer contre un mur avant d'essayer de l'embrasser. Celle-ci aurait ensuite tenté d'échapper à son étreinte. D'après Solveig Halloin, le comédien lui aurait ensuite expliqué, d'un ton rassurant, qu'il était toujours victime d'une panne d'érection "la première fois". Il n'y aurait donc pas eu de rapport sexuel ce soir-là. La plaignante assure que par la suite, le metteur en scène aurait essayé de nouer une relation de domination elle. Elle dénonce des "pressions psychologiques".

La victime présumée raconte un rapport sexuel sous la contrainte

Solveig Halloin, qui accuse Philippe Caubère, explique dans sa plainte qu'elle l'aurait ensuite retrouvé en mars 2010 au théâtre de Béziers. Utilisant les mots "aliénée et dépendante", elle évoque avoir été "complètement soumise" au comédien. Elle aurait retrouvé l'acteur après la représentation, aurait dîné avec lui et le reste de la troupe avant de suivre l'acteur jusque dans sa chambre d'hôtel. Celui-ci se serait alors violemment jeté sur elle, selon sa version des faits. La plainte précise ensuite que le comédien l'aurait frappée du poing au visage avant de l'étrangler en criant "Maman, maman". Ce n'est qu'ensuite, toujours selon la déposition, que l'homme l'aurait contrainte à lui administrer une fellation avant de la violer et l'humilier.

Dans un entretien qu'elle a accordé au Huff Post le 18 avril, la plaignante a expliqué qu'elle avait trouvé la force de porter plainte contre Philippe Caubère grâce au mouvement #MeToo. Elle souhaite appeler les victimes supposées de l'acteur à témoigner si elles en ont le courage. "Je suis devenue une femme qui ne peut être que dans la lutte contre ça. C'est à dire que là où il y a de l'agonie, je la reconnais tout de suite parce que je suis en état d'agonie perpétuelle depuis."

Solveig Halloin a expliqué pourquoi huit ans séparent sa prise de parole des faits qu'elle reproche à Philippe Caubère. Dans son entretien avec le Huffington Post, elle raconte avoir "attendu huit ans qu'une femme, victime de Philippe Caubère, ait le courage de parler. Ce qui n'a pas été le cas. Je me suis dit 'alors fais-le'." Elle a donc déposé une plainte à l'encontre de l'acteur qui, selon ses dires, l'aurait violée en mars 2010.

"C'est complètement faux" se défend Philippe Caubère

Le Parisien précise la réaction de l'acteur face à ces accusations. L'avocate du comédien a affirmé au journal que Philippe Caubère "conteste avec la plus grande énergie les accusations de viol". Le metteur en scène "reconnaît une relation consentie avec cette femme comme il en a eu beaucoup d'autres." Il précisera par la suite au micro de RTL qu'il trouve cette plainte "complètement surréaliste". Il réfute une quelconque relation non-consentie avec Solveig Halloin.

Dans sa réaction officielle auprès de RTL, Philippe Caubère a annoncé sa version des faits : "C'est évidemment faux, je suis consterné, horrifié." S'il confirme avoir effectivement noué une relation amoureuse avec la femme qui l'accuse aujourd'hui, l'acteur nie avoir violenté Solveig Halloin. "J'ai eu une relation sexuelle et amoureuse, j'ai des mails qui le prouve et que j'ai gardés. C'est une personne qui faisait du théâtre en 2010, que j'ai draguée à la fin d'un spectacle, et avec qui j'ai passé la nuit dans mon hôtel. Mais je n'ai jamais violé ni frappé personne. Je ne sais pas faire. C'est comme si on m'accusait de meurtre."

Auprès de franceinfo, le comédien appuie une nouvelle fois sa version et explique avoir "toujours eu une vie sexuelle et sentimentale très libre, je le joue dans mes spectacle, je n'en fais pas mystère, comme je n'ai jamais caché que j'ai été longtemps client de prostituées, mais le viol c'est une autre affaire. Frapper sur une femme, c'est comme frapper un enfant." Par ailleurs, Philippe Caubère se dit prêt à collaborer avec la police : "J'attends d'être convoqué par la police, je leur montrerai mes échanges de mails avec cette personne, je n'ai pas gardé les SMS. Je vais surtout essayer de jouer pendant trois jours, et ça va être compliqué."

En savoir plus

Né le 21 septembre 1950, Philippe Caubère est à la fois acteur, auteur et metteur en scène pour le théâtre. Surtout connu pour ses rôles sur les planches, Philippe Caubère a notamment fait partie de la troupe du théâtre du Soleil. Souvent seul sur les planches, il se livre dans des théâtres à teneur autobiographique. Récemment, il a pu être vu dans un one man show intitulé Adieu Ferdinand, qu'il doit jouer au théâtre de la Liberté de Toulon puis jusqu'à la mi-juin à Montpellier.

Tout au long de sa carrière théâtrale, Philippe Caubère a été salué par ses pairs. En 1987, il est nommé trois fois aux Molière pour sa pièce Ariane ou l'Âge d'or. Il remporte deux prix : le Molière du théâtre privé et le Molière de la révélation théâtrale masculine. Trente ans plus tard, en 2017, il est récompensé une troisième fois pour Le Bac 68, pièce pour laquelle il obtient le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public.

Au cinéma, Philippe Caubère a notamment joué le rôle de Molière pour Ariane Mnouchkine dans 1789 et Molière. Il est également l'interprète de Joseph Pagnol dans La Gloire de mon père mais aussi Le Château de ma mère deux adaptations de la saga de Marcel Pagnol réalisées par Yves Robert. Plus récemment, il a joué dans Truands de Frédéric Schoendoerffer ou encore L'Harmonie familiale de Camille de Casabianca.

Philippe Caubère est un metteur en scène qui a souvent pris la parole en faveur d'une certaine vision du féminisme. Dans Libération, en 2011, il signait une tribune intitulée "Moi, Philippe Caubère, acteur, féministe, marié et 'client de prostituées'" où il répondait à la volonté du président Sarkozy de réprimer plus sévèrement la prostitution. Il avait par ailleurs été le signataire de la pétition lancée par le magazine Causeur "Touche pas à ma pute".

Article le plus lu - Attentat à Strasbourg : le tueur traqué › Voir les actualités

Philippe Caubère : il porte plainte pour diffamation contre Solveig Halloin
Philippe Caubère : il porte plainte pour diffamation contre Solveig Halloin

[Mis à jour le 24 avril 2018 à 17h16] Actuellement visé par une plainte pour viol par Solveig Halloin, une ancienne militante de Femen, l'acteur de théâtre Philippe Caubère réagit et porte à son tour plainte pour diffamation ce lundi 23 avril. ...

Annonces Google