Domhnall Gleeson et Richard E. Grant : "J'avais peur d'être viré de Star Wars !"

Domhnall Gleeson et Richard E. Grant : "J'avais peur d'être viré de Star Wars !" Ils se donnent la réplique dans Star Wars 9 dans le rôle des généraux du Premier Ordre, Domhnall Gleeson et Richard E. Grant ont répondu à nos questions autour du tournage de L'Ascension de Skywalker. Interview.

Arrivé dans la saga Star Wars avec Le Réveil de la Force, l'acteur irlandais Domhnall Gleeson a accueilli un nouvel officier dans le vaisseau amiral du Premier Ordre en la personne de Richard E. Grant. L'un joue le général Hux, bras droit malmené de Kylo Ren, tandis que l'autre incarne le général allégeant Pryde, un nouveau personnage créé pour Star Wars 9. Les deux acteurs semblent très bien s'entendre comme nous avons pu nous en rendre compte lors de notre interview réalisée à Londres au lendemain de la sortie française de L'Ascension de Skywalker.

Quel est votre premier souvenir de Star Wars ?

Domhnall Gleeson : Les marcheurs ! Je me souviens que mes cousins en avaient un en jouet. C'est mon premier souvenir de Star Wars.

Richard E. Grant : Je suis allé le voir à 20 ans en 1977 quand j'étais étudiant en arts dramatiques. C'était inoubliable. J'y suis allé trois fois.

Et en tant qu'acteur sur le tournage de Star Wars ?

D. G. : En tant qu'acteur, mon premier souvenir c'est de lire le scénario après avoir parlé avec J.J. [Abrams] et je me suis dit "Oh mon dieu, c'est vraiment Star Wars !"  Et puis je me souviens très bien de la première lecture du scénario. Il y avait tout le monde. Harrison Ford, Carrie… Non pas Carrie… Mark était là. C'était un moment très spécial.

R. E. G. : Je n'ai pas eu ça. On m'a donné mon costume et on m'a dit d'aller sur le plateau. Je n'ai pas fait de première lecture du scénario ou quoi que ce soit mais c'était vraiment un sentiment irréel de se retrouver sur un vaisseau spatial qui n'était pas créé en images de synthèse avec des points partout et des acteurs en justaucorps. Ça paraissait entièrement réel.

Votre première réaction en apprenant que vous joueriez dans Star Wars ?

D. G. : J'avais assez peur ! Surtout pour tout ce qui tourne autour des films : comment ils affectent ta propre vie, ce genre de choses. Ça me faisait un peu peur. Et puis évidemment ravi et un peu déboussolé d'être dans Star Wars. Toi, tu étais…

R. E. G. : Aux anges ! J'étais sur un petit nuage. J'étais absolument ravi et je le suis toujours !

Être dans Star Wars a-t-il affecté votre vie personnelle ?

D. G. : Oui, on me reconnaît plus souvent maintenant à cause des films. C'est surtout aux moments où les films sortent que ça devient plus intense. Et puis une fois que cette période passe, tout redevient comme avant.

Une anecdote à partager sur le tournage ?

R. E. G. : La première scène qu'on a faite ensemble, c'était dans une salle de conseil sur un vaisseau. Et Adam Driver, qui était sous le masque de Kylo Ren, a raconté une blague en plein milieu d'une scène très sérieuse où on cherche à trouver qui est l'espion. Ça a permis de briser la glace. C'était vraiment inattendu parce qu'on ne voyait pas son visage. On n'avait que sa voix qui racontait une blague. On a adoré.

D. G. : C'était génial.

Il y a eu beaucoup de blagues sur le tournage ?

R. E. G. : Ça a été la seule ! C'est pour ça que je m'en souviens. Sinon c'était très sérieux.

D. G. : (Rires) On s'est dit 'Oh on va bien s'amuser !' Et puis après, plus de blagues !

R. E. G. : La fête est finie !

Domhnall, Hux et Kylo Ren ont une sorte de rivalité fraternelle. Comment avez-vous travaillé dessus avec Adam Driver ?

D. G. : Je ne suis pas aussi sadique avec mes propres frères dans la vraie vie. Je ne sais pas si je dirais qu'ils sont fraternels. Enfin, dans le sens où ils se battent pour l'affection de l'approbation de Snoke dans les précédents films. Ça s'est fait assez naturellement. Sur le premier film, J.J. [Abrams]  voulait trouver la relation entre les personnages au fur et à mesure. C'est ce que c'est devenu au fil du tournage. J'ai bien aimé qu'on soit l'un contre l'autre plutôt que l'un avec l'autre. Au final, on a fait ça sur les trois films, c'était super. Adam est un acteur fabuleux comme tout le monde le sait. Ça rend les choses plus faciles.

Etant tous les deux généraux, Hux et Pryde sont aussi rivaux. Vous avez ressenti cette rivalité tous les deux en tant qu'acteurs ?

D. G. : Je dirais pas ça… Peut-être ! (il se met devant lui)

R. E. G. : En effet ! (il le pousse)

D. G. : Non, on s'est plutôt bien tenus sur le plateau. C'est en dehors des plateaux qu'on causait des problèmes.

R. E. G. : Tout à fait, oui. Comme en ce moment même !

Richard, c'est votre première fois dans un film Star Wars. Est-ce que c'était tout ce que vous espériez ?

R. E. G. : Oui ça l'était et plus encore ! Le plus gros défi que j'ai eu dans ce film c'est que je ne pouvais en parler à personne. Même le fait que j'étais dedans. J'aurais pu être coupé au montage avant la version finale. J'ai développé une vraie paranoïa à ce sujet. Je n'ai même pas dit le nom de mon personnage à ma femme et à ma fille de peur d'être viré !