Gone Girl : pourquoi le film a fait polémique à sa sortie ? GONE GIRL FILM - Sorti en 2014, le dernier film de David Fincher suit la vie d'un couple, parfait en apparences, après la mystérieuse disparition de l'épouse. Gone Girl a été accusé de misogynie par certains journalistes.

[Mis à jour le 26 novembre 2020 à 20h50] Gone Girl a reçu un accueil critique et public des plus favorables lors de sa sortie en 2013. Le film a obtenu 87% des critiques positives sur Rotten Tomatoes, rassemblant 356 800 000 dollars dans le monde entier, avec plus d'1,9 millions d'entrées en France. Le dernier film de David Fincher, qui décortique l'intimité du couple formé par Nick et Amy après la disparition suspecte de  cette dernière. La façade de ce couple en apparence parfaite va peu à peu s'égratigner à mesure que l'affaire attise la curiosité des médias, jusqu'à ce que Nick soit suspecté d'avoir assassiné sa femme (attention, la suite contient des spoilers). Au fur et à mesure, on apprend qu'Amy a organisé sa propre disparition, et force son mari, violent et adultère par ailleurs, à rester avec elle en tombant enceinte de lui par insémination artificielle. Une fin qui a laissé un goût amer à certains spectateurs et journalistes, accusant le film de faire preuve de misogynie.

L'auteure Gillian Flynn, qui a signé Les Apparences, le roman qui a inspiré Gone Girl, s'en est expliquée en 2014 dans une interview au New York Times : ""J'ai passé 24 heures à hésiter et à me lamenter : " j'ai tué le féminisme. Pourquoi ai-je fait ça ? Zut ! C'est pas ce que je voulais ". Et puis, très rapidement, je me suis sentie plus à l'aise avec ce que j'avais écrit." Selon elle, ni le roman ni le film ne sont misogynes. Mais les accusations ne s'arrêtent pas là, puisque Joan Smith accuse dans le Guardian en octobre 2014 que Gone Girl "recycle les mythes sur le viol", notamment en montrant la protagoniste faire une fausse déclaration de viol, des faits qui sont en réalité très rares. Un article d'Osez le féminisme a également accusé le scénario d'illustrer "les thèses masculinistes" : "Amy incarne le cliché patriarcal de la perversion féminine idéale, qui utilise la violence psychologique [...] pour humilier et blesser son mari. [...] Nick apparaît comme un pauvre homme victime des femmes, de sa folle de bien-aimée d'abord, mais aussi du personnage-type de l'horrible harpie de journaliste qui l'accuse sans preuve devant des millions de téléspectateurs, et même de la policière avertie". Ces accusations contre Gone Girl n'ont toutefois pas empêché au film d'être un succès critique et public pour David Fincher, récoltant plusieurs prix et nominations, notamment aux Golden Globes et une aux Oscars. 

Synopsis - Nick Dunne (Ben Affleck) et sa magnifique femme, Amy (Rosamund Pike), partent de New York pour revenir dans leur ville natale de North Carthage, dans le Missouri. Avec l'argent placé par Amy, Nick ouvre un bar. Le jour de leur 5e anniversaire de mariage, Nick signale la disparition d'Amy. Au départ, il reçoit un grand soutien de la population dans sa quête pour la retrouver. Mais peu à peu, Nick devient le suspect de l'assassinat de sa femme. Quand la police s'intéresse à lui et commence à l'interroger, la vie maritale que Nick décrit est très différente de celle racontée par Amy dans son journal intime. Et Nick n'est pas si innocent qu'il le laisse entendre. D'ailleurs, il entretient une liaison extra-conjugale. Basé sur le roman et un scénario de Gillian Flynn.