Birds of Prey : Harley Quinn sans Joker, que disent les critiques ? Plus de trois ans après Suicide Squad, Harley Quinn est de retour émancipée du Joker dans un film où elle crée une équipe de femmes pour sauver une jeune femme d'un baron du crime. Que vaut le film ? Revue de la critique.

[Mis à jour le 5 février 2020 à 9h58] Réalisé par Cathy Yan, Birds of Prey est un film dédié à Harley Quinn, personnage de DC Comics porté à l'écran par Margot Robbie. Seule survivante de Suicide Squad (2016), Robbie reprend son rôle fantasque dans ce spin-off voulu comme une variante féminine voire féministe du film de super-héros à tendance anti-héros. Pour l'occasion, elle se sépare complètement du Joker de Jared Leto vu dans Suicide Squad bien avant que Joaquin Phoenix joue le personnage pour Todd Phillips avec le succès critique et commercial qu'on lui connaît. Birds of Prey, à l'inverse, se veut plus "pop" et azimuté. C'est du moins ce que l'on peut voir dans les critiques publiées par la presse française.

En France, les critiques ne sont pas toujours très joyeuses au sujet de Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn. Libération s'accorde avec le Figaro pour dire que les scènes de combat sont "interminables". Le quotidien du boulevard Haussmann regrette par ailleurs que "la démonstration de sororité, louable en principe, s'accompagne d'une représentation manichéenne du monde." Le Parisien, de son côté, ne peut pas s'empêcher de ressentir une "impression de déjà-vu" face à ce film "truffé de flash-back pour masquer la pauvreté du scénario". Le journal francilien s'étonne par ailleurs du manque de cohérence dans les productions DC Comics au cinéma, faisant le grand écart entre Joker et Birds of Prey à seulement quelques mois d'écart.Libération s'agace face à l'intrigue "lourde et laborieuse" de Birds of Prey que la publication n'a vraiment pas beaucoup aimé. "Tout est bouillie dans ce film" annonce Libé qui regrette que les morceaux choisis pour la bande originale du film soient de véritables béquilles pour le spin-off sur Harley Quinn. Et malheureusement, "quand la musique s'arrête, tout s'effondre". On trouvera tout de même quelques points positifs égrainés en Suisse dans la critique du Temps qui fait l'éloge de la Harley Quinn de Margot Robbie, "autrement plus attachante que ses supercollègues virils et vertueux". Le film offre par ailleurs un "déferlement de féminisme explosif et malpoli". De son côté, melty a apprécié le long-métrage de Cathy Yan qui fait preuve d'un "humour qui fait toujours mouche" et rappelle celui de Deadpool.

Synopsis Harley Quinn et le Joker ont rompu, mais elle n'a pas spécialement le temps de se morfondre sur son sort puisqu'elle rejoint d'autres femmes en quête d'émancipation : Huntress, Black Canary et Renee Montoya. Leur particularité ? Elles ont des super-pouvoirs ! Ensemble, Harley Quinn et les Birds of Prey vont tenter de libérer une jeune femme capturée par un baron du crime.

Birds of Prey - Sortie Cinéma le 5 février 2020 en France

Photos