Pourquoi... Pourquoi compte-t-on en noeuds ?

un loch et un sablier (musée de la marine de paris)
Un loch et un sablier (Musée de la marine de Paris) © Rémi Kaupp / Licence Creative Commons

Les navigateurs ne donnent pas leur vitesse en km/h mais en nœuds. Un nœud correspond à 1 mille marin par heure, soit 1,852 km/h. Pourquoi s'être ainsi compliqué la tâche ?

Au début de la marine, aucun instrument particulier n'existait pour calculer la vitesse d'un navire. Du coup, les marins ont appliqué une règle mathématique et se sont mis à calculer cette vitesse en utilisant un "loch à bateau" (loch vient du néerlandais log, signifiant morceau de bois). Celui-ci était constitué d'un flotteur en bois de forme triangulaire, auquel on avait attaché un cordage comportant des nœuds régulièrement espacés de 14,40 mètres (47 pieds et 3 pouces, mesure anglaise car les premiers lochs furent utilisés par des Anglais).

Le loch à bateau était jeté dans l'eau à l'arrière du navire. On laissait filer la ligne jusqu'à la "houache", un bout de tissu signalant la longueur du bateau. Ensuite démarrait vraiment le décompte de la vitesse. On déclenchait le sablier et on comptait le nombre de nœuds qui défilaient entre les doigts du marin tenant le cordage, pendant 28 secondes. Ce nombre donnait la vitesse du navire en nœuds.

Pourquoi ces 14,40 m et 28 secondes ? Un mille marin correspond à la longueur moyenne d'un arc de 1 degré sur le méridien. Si un bateau parcourt 14,40 m en 28 secondes, il fait 1 852 mètres en 3 600 secondes, soit un arc de 1 degré sur la planète.

On a ensuite conservé le terme de nœuds pour calculer la vitesse.