Permis bateau : mode d'emploi Témoignages de lecteurs

Est-ce difficile ?

vous avez passé le permis bateau : racontez-nous.
Vous avez passé le permis bateau : racontez-nous. © Pics on stock - Fotolia.com

 Marc : "Le permis côtier est une formalité pour les pratiquants de la voile même si on doit apprendre les feux, la sécurité et les règles de croisement. Pour la pratique, il est bon d'avoir déjà fait des manœuvres de port, cela aide beaucoup (la pratique est alors une formalité). Attention au permis par jour de vent ou de grande marée, il faudra penser que le vent ou le courant va vous déporter pour les manœuvres de port. J'ai un ami débutant qui l'a raté à cause de ça. Il avait réglé la vitesse comme s'il n'y avait pas de vent (comme il l'avait appris). Malheureusement, le vent a poussé le bateau vers le ponton et celui-ci a tapé un peu trop fort. Presque tout le monde a le code en révisant (3 personnes sur 40 ne l'ont pas eu). Par contre, la conduite est plus sélective (seulement 2/3 l'ont eu).
Quant au permis hauturier, cela nécessite de la rigueur (2 calculs de route sur carte et 1 calcul de marée). Je conseille vivement de bien le préparer en école".

Comment préparer le permis hauturier ?

 Yoenn : "Le hauturier est plus difficile que le côtier, c'est évident. Rien que sa préparation est plus longue (environ deux mois). Pour ma part je l'ai préparé en un mois, obligations de réussite pour croisières très proches. Pour ce permis, il n'y a que de la théorie, beaucoup de mathématiques (avis aux hérétiques), et j'ajouterais qu'il faut une bonne logique et beaucoup de précision pour espérer décrocher le César.
L'épreuve se décompose en deux parties si je me souviens bien, avec deux problèmes de carte, un calcul de marée et quelques questions sur la météo ou les règles de conduite dans un navire ou autres, ces dernières questions sont très diverses, attention aux surprises. Je dirais que contrairement au permis côtier, le permis hauturier ne peut s'obtenir que par la rigueur et l'assiduité aux cours de formation, mais pas de panique, ça reste un exercice faisable. Bon vent à tous et à bientôt dans les criques !"