Pen-Duick II

Le deuxième Pen-Duick reste associé à la victoire d'Eric Tabarly sur la Transat anglaise, course transatlantique en solitaire, en 1964. C'est la première fois qu'un marin s'aventure seul en course sur un bateau aussi imposant (13,60 mètres). Audacieux et téméraire, le Français n'hésite pas à faire usage du spi (voile située à l'avant) au départ de la Transat, ce qu'aucun autre avait tenté sans équipage.
©  Guy Simmonet

Suggestions de contenus