Mort de Népal : après le décès du rappeur, un extrait de son album posthume dévoilé

Mort de Népal : après le décès du rappeur, un extrait de son album posthume dévoilé NEPAL - Après la mort du jeune rappeur parisien Népal, "Là-bas", un premier single de son album posthume, vient d'être dévoilé.

L'essentiel

  • Depuis l'annonce de la mort de Népal, jeune rappeur parisien de 24 ans, sur les réseaux sociaux, l'émotion est vive. Des centaines d'hommages sont rendus par des anonymes comme par des artistes, à ce jeune talent, l'un des plus prometteurs de sa génération.
  • Dès le début de sa carrière, il a fondé la 75e Session, puis le duo 2Fingz et collaboré avec de grands noms du rap français comme Nekfeu ou Lomepal.
  • C'est via un communiqué, publié mercredi 20 novembre, que "sa famille et ses amis" ont fait par de la triste nouvelle : "KLM, Grand Master Splinter, Népal, membre de 2Fingz, co-fondateur de la 75e Session, rappeur, producteur compositeur, graphiste, vidéaste, notre inspiration, notre fils, notre frère notre ami nous a quitté le samedi 9 novembre 2019 à Paris. Ni les mots ni ce communiqué ne peuvent exprimer la tristesse que nous ressentons aujourd'hui", peut-on lire dans le message.
  • Pour l'heure, les causes de la mort de Népal ne sont pas connues.

Les dernières infos

En savoir plus

Les rappeurs pleurent la mort de Népal

Depuis l'annonce brutale de la mort de Népal à seulement 24 ans, les hommages à cet artiste au visage masqué pleuvent sur les réseaux sociaux. Plusieurs noms du rap français saluent la mémoire de l'artiste, notamment Sneazzy, qui écrit, comme Jeanjass "repose en paix mon frère", Georgio XX5 qui "n'a pas les mots", ou Roméo Elvis qui lui souhaite un "bon voyage". "Le paysage du rap français perd aujourd'hui une perle. Artiste polymorphe, c'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès du rappeur Népal. Une pensée pour ses proches", peut-on enfin lire sur le Twitter de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique).

Népal, artiste aux multiples talents

Né le 18 novembre 1994 dans le 14ème arrondissement de Paris, le rappeur Népal n'avait que 24 ans quand il est mort, le 9 novembre 2019. S'il avait toujours voulu préserver son anonymat, n'apparaissant que le visage masqué ou maquillé, il était considéré comme l'un des artistes les plus prometteurs de la scène rap française. Il débute sa carrière en 2011, en co-fondant la 75e Session. Avec Doums, l'un des membres du collectif L'Entourage, il forme le duo 2Fingz et dévoile sa première mixtape éponyme cette année-là. Une deuxième sort deux ans plus tard. S'en suit de nombreuses collaborations et se produit sous le pseudonyme KLM. En 2016, Népal participe à l'album à succès "Cyborg" de Nekfeu, sur le titre "Esquimaux". Une collaboration qui participera à sa popularisation dans le paysage musical français. Avant sa disparition, il projetait de dévoiler son tout premier album, baptisé "Adios Bahamas". Selon ses dernières volonté, ce disque sortira bien le 10 janvier 2020, ont annoncé ses proches dans le communiqué qui annonçait la mort de Népal. 

Népal, artiste au visage masqué

Depuis le début de sa carrière en 2011, Népal a tenu à rester anonyme. Pour cela, le jeune rappeur a toujours dissimulé son visage, sous des capuches, derrière des cagoules ou même, parfois, du maquillage. Même dans ses clips, l'artiste n'apparaissait que de dos ou la tête dans l'ombre. Si l'on connaissait son vrai nom, Clément Di Fiore, Népal aura joué de tous les stratagèmes pour que son visage reste un mystère. Une volonté de préserver son anonymat qui s'illustrait également par sa discrétion dans les médias et même, sur les réseaux sociaux où il ne publiait que très peu de photos ou de messages. Seuls les nombreux artistes avec qui il a collaboré, peut-être, avaient réussi à percer le mystère de Népal et découvert son visage.