Serge Lama malade : son prochain album sera le dernier

Serge Lama malade : son prochain album sera le dernier SERGE LAMA. A 76 ans, le chanteur Serge Lama a affirmé qu'après ses dates de concert à Paris, il allait arrêter sa carrière pour des raisons de santé.

[Mis à jour le 31 janvier 2020 à 09h51] "Une décision drastique". Voilà ce qu'à dû prendre Serge Lama, à 76 ans. Le chanteur l'avait annoncé début 2020, il l'a confirmé : il prendra bientôt sa retraite. Fatigué physiquement, il se produira une dernière fois en tournée en France, puis à Paris, pour deux ultimes concerts au Palais des Sports. "Ma jambe droite me porte depuis 55 ans. Ma jambe gauche, c'est comme si j'avais une prothèse donc en fait, je ne la sens pas (...) depuis l'accident de la route dont j'ai été victime, où ma compagne est décédée et le frère d'Enrico Macias. Et 55 ans sur une seule jambe, ça fait beaucoup", expliquait l'artiste aux chroniqueurs de C à Vous sur France 5.

Et de continuer : "La dernière tournée, la tournée qui précède, j'ai senti que l'heure était peut-être venue de prendre des décisions drastiques, explique le chanteur. Alors je vais faire un dernier album (...) je pense que les chansons... J'ai beaucoup bossé." Et si sa santé l'empêche de pleinement se donner physiquement sur scène, il conclut : "Je sais que je vais être obligé de m'asseoir plus souvent que je ne m'asseyais par le passé. Mais je sais aussi que je vais me lever parce que c'est ma nature."

Serge Lama malade

Pour Serge Lama, à 76 ans, il est temps de faire ses adieux à la scène. Le chanteur l'a annoncé en guise de message de bonne année à ses fans, dans un long message posté sur Facebook. Pour des raisons de santé, l'interprète de "Je suis malade" se produira une dernière fois, à Paris, à la fin de l'année. "Adieu Bordeaux, Adieu Toulouse, Lille, Lyon, Rennes, Marseille et sa région, Nantes, Strasbourg et j'en oublie et j'en oublie. C'est une triste litanie pour moi aussi. Tant de souvenirs me rattachent à vos belles régions. Que de soirées mémorables partagées dans la joie d'une amitié contagieuse, un bonheur d'être ensemble, une convivialité. Car c'est vous qui avez fait ce que je suis, c'est vous qui, avant la capitale, m'avez reconnu et porté à bout de joie", commence Serge Lama dans un long message posté sur son compte Facebook.

Et d'ajouter : "Depuis que j'ai pris cette décision ça tourne dans ma tête. FINI ! Fini, c'est un mot terrible, mais vous savez que je n'ai qu'une parole et que je ne reviendrai pas sur cette décision. Je vous avais dit que le baromètre serait mon corps et que je chanterai tant que mes jambes me porteraient (je devrais d'ailleurs écrire "ma" jambe car depuis 55 ans, depuis ce fameux accident, c'est elle qui me porte, l'autre n'est qu'un appui instable). Mais maintenant elle me dit basta ! C'est pendant la dernière tournée que j'ai compris que c'était cuit et que tenir le rythme des voyages était devenu trop exigeant pour moi."

Des derniers concerts à Paris pour Serge Lama

Serge Lama donne donc un dernier rendez-vous à ses fans : ses concerts à Paris, au Palais des congrès les 11 et 12 décembre 2020. Il reste des billets par ici. "Je tiens tout de même à faire l'ultime effort, afin de venir vous remercier, car, encore une fois, c'est vous qui m'avez élu, même à Paris, c'est vous qui m'avez permis de remplir cette salle mythique qu'est le Palais des Congrès, que j'ai inauguré en janvier 1975. J'y ai chanté en tout plus de huit mois. Parfois je vous reconnaissais dans la salle, amis de province. Je vous dois ma carrière en réalité. Mais là, c'est un adieu, un vrai. La province, ce sera terminé. Si par la suite, mon état physique me permet encore de faire de la scène, il vous faudra venir me voir à Paris. Mais laissons parler le destin… Mais laissons parler le festin !", ajoute l'interprète de "Je suis malade", avant de conclure : "Mes amis, je vous aime, faisons de cette tournée d'adieu une fête !"

Malaise après les propos de Serge Lama sur les femmes

Sur le plateau de C à Vous comme sur les réseaux sociaux, le malaise était palpable. Lundi 27 janvier 2020, Serge Lama était l'invité de l'émission de France 5, pour revenir sur l'annonce de ses adieux à la scène. Le sujet du débat ? Ses "chansons joyeuses, fêtardes" avec "une once de grivoiserie", comme "Les petites femmes de Pigalle", qui pourraient difficilement être aussi légère aujourd'hui, après le mouvement #Metoo et la libéralisation de la parole des femmes, notamment sur le harcèlement sexuel. "Il faut se replacer dans le contexte des époques. Aujourd'hui, je ne pourrais pas sortir une chanson comme ça. À cette époque-là, tout le monde chantait des choses comme ça", commence Serge Lama. Jusqu'ici, tout va bien.

"Moi, j'aimerais pas prendre l'ascenseur avec une femme aujourd'hui, c'est dangereux, on peut toujours tout... Moi j'ai connu des femmes à l'époque, qui auraient, je pense, aujourd'hui dit que je les avais violées, alors que c'est moi qui ne voulait pas. Mais comme elles étaient très en colère que je ne veuille pas, je pense qu'aujourd'hui, j'en vois deux ou trois dans ma tête...", continue le chanteur, sous-entendant que ces femmes l'auraient accusé de viol pour se venger. Sur le plateau, silence radio et malaise général. Jusqu'à ce que Patrick Cohen redresse le débat et l'oriente vers un tout autre sujet, loin de "la grivoiserie de Pigalle".

Variété française