Moha La Squale interpellé à Paris : pour quels motifs a-t-il été arrêté ?

Moha La Squale interpellé à Paris : pour quels motifs a-t-il été arrêté ? Le rappeur Moha La Squale et sa copine ont été interpellés vendredi 19 juin à Paris. Les vidéos la scène filmées par des passants ont rapidement fait le tour de Twitter.

[Mis à jour le 22 juin 2020 à 15h01] Moha La Squale sera jugé le 9 juillet prochain. Le jeune rappeur de 25 ans a été interpellé vendredi dernier, dans l'après-midi, dans le 18ème arrondissement parisien, pour plusieurs motifs : "refus d'obtempérer aggravé", "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique" et "rébellion", selon une source judiciaire interrogée par l'AFP. L'interpellation a eu lieu après un contrôle routier de routine, après que les policiers se soient aperçus que Moha La Squale était déjà recherché pour "refus d'obtempérer aggravé", a fait savoir la même source policière.

Placé en garde à vue après son arrestation, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire samedi en fin de matinée. Le 9 juillet prochain, selon la même source judiciaire, il sera jugé pour les trois infractions évoquées ci-dessus, mais aussi pour "conduite qui compromet la sécurité des usagers de la route ou trouble la tranquillité publique", une infraction créée en 2018 pour lutter contre le phénomène urbain appelé "rodéos". C'est pour cela que Moha La Squale faisait l'objet d'un mandat de recherche, pour un "rodéo à moto le 21 mai dans le 20ème arrondissement de Paris". Il aurait alors "refusé d'obtempérer aux demandes de s'arrêter et manqué de percuter une fillette dans sa fuite."

Après sa remise en liberté, Moha La Squale a pu rentrer chez lui "fêter" sa sortie de garde à vue, comme il l'a publié sur Instagram avec deux photos avec son avocate et... une bouteille de champagne.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Merci maitres et les filles

Une publication partagée par Mohalasquale (@mohalasquale) le

Les vidéos de l'interpellation de Moha La Squale

"Laissez moi juste respirer". Sur Twitter, les vidéos tournent par dizaines. Le rappeur Moha La Squale a été interpellé ce vendredi 19 juin en fin d'après-midi dans le 18ème arrondissement de Paris. Une information divulguée via des images sur Twitter, qui a été confirmée par nos confrères de l'Obs. Sur les vidéos de l'interpellation, on découvre quatre policier menotter le jeune homme à terre, torse et pieds nus, le visage en sang. Moha La Squale leur demande de desserrer leur étreinte pour le laisser respirer, le tout devant plusieurs témoins qui ont filmé la scène et l'ont posté sur les réseaux sociaux.

Selon une source policière interrogée par l'Obs, le rappeur de 25 ans, Mohamed Bellahmed de son vrai nom, aurait fait l'objet d'un contrôle routier et aurait refusé d'obtempérer. "Il a pris la fuite à pied avant d'être rattrapé et interpellé difficilement, avec son amie, qui s'est interposée à son interpellation", explique la même source au journal. Sur les vidéos, on distingue l'amie en question, filmant elle aussi la scène avec son téléphone. Tous deux auraient été placés en garde à vue : "lui, pour refus d'obtempérer dans le cadre du mandat de recherche, violences sur agent de surveillance de Paris (ASP) et rébellion. Elle, pour violences sur ASP et entrave à une action de police", rapporte l'Obs.

Qui est Moha La Squale ?

Moha La Squale, de son vrai nom Mohamed Bellahmed, né le 24 février 1995 à Créteil,  s'est fait connaître en 2017 grâce à des vidéos de freestyles postées sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, tous les dimanches. L'année suivante, le jeune rappeur sort son premier album, Bendero. C'est un succès : il est certifié disque d'or en deux mois. Très vite il devient le nouveau visage du rap français.

"Quand j'étais enfant, je n'étais pas à fond dans le rap. Je ne connaissais pas les artistes mais c'était clairement la musique d'ambiance de ma vie. Le premier vrai son dont je me souviens, c'est Gravé dans la roche de Sniper. Ma sœur écoutait Usher, mais je ne faisais pas trop la distinction entre rap et r'n'b. Ce qui est sûr, c'est que cette musique collait avec ma vie, avec ma réalité", confiait-il aux InRocks en 2018.

Dans son quartier de la Banane, dans le 20e arrondissement de Paris, Moha La Squale a également fait parler de lui pour du trafic de drogue, qui lui aura valu un passage à la prison de Fleury-Mérogis. Le rappeur a étudié au cours Florent, avant que sa notoriété n'explose et que son poids dans le rap français ne se comptabilise en millions de vues sur YouTube.