Mort d'Idir : de quoi est décédé le célèbre chanteur kabyle ?

Mort d'Idir : de quoi est décédé le célèbre chanteur kabyle ? Le chanteur algérien Idir, interprète du célèbre "A Vava Inouva", est mort samedi à Paris à l'âge de 70 ans, a annoncé dimanche sa famille.

"Repose en paix papa." Le chanteur algérien Idir, grand ambassadeur de la chanson kabyle et défenseur de l'identité berbère à travers le monde, interprète du célèbre A Vava Inouva, est mort samedi à Paris à l'âge de 70 ans. C'est dans un court message posté sur la page Facebook officielle de l'artiste, que sa famille a fait part de la nouvelle. "Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre père (à tous), Idir, le samedi 2 mai à 21h30. Repose en paix papa", est-il indiqué dans ce message publié dans la nuit de samedi à dimanche 3 mai. Idir, qui avait été hospitalisé vendredi à Paris, a succombé à une maladie pulmonaire et devrait être enterré en région parisienne, selon des proches. Plusieurs médias algériens, dont Berbère Télévision, affirment que le chanteur s'est éteint à Paris, à l'hôpital Bichat, après s'être battu des années contre la maladie. Sa mort n'est pas liée au Covid-19, a précisé sa famille, ajoute le site ObservAlgérie.

Dès l'annonce de la mort d'Idir, sur les réseaux sociaux, les hommages se comptent par milliers. Sur Twitter, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a fait part de son "immense tristesse". "Avec sa disparition, l'Algérie perd un de ses monuments", écrit-il. "Tu as marqué mon enfance (...) Je n’oublierai jamais notre rencontre", écrit sur Instagram la légende du football français Zinédine Zidane, originaire de Kabylie, région où se concentre la plus grande partie de la minorité berbérophone d'Algérie. Se son côté, Emmanuel Macron a salué "une voie unique" qui "chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d'un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d'un humaniste". Le chanteur français Patrick Bruel, né en Algérie et qui avait fait un duo avec Idir, a salué une "grande voix". Même l'Unesco rend hommage à "un ambassadeur éminent des cultures kabyle et berbère".

Divers