Aretha Franklin : la date de son enterrement est fixée

Aretha Franklin : la date de son enterrement est fixée MORT D'ARETHA FRANKLIN - Décédée le 16 août dernier, la "reine de la Soul" sera enterrée vendredi 31 août à Détroit. Linternaute.com fait le point sur le déroulé de ses obsèques.

[Mis à jour le 20 août 2018 à 14h33] La "reine de la Soul" est décédée le jeudi 16 août 2018 à Détroit des suites d'un cancer du pancréas. Gravement malade depuis des années, la chanteuse afro-américaine de 76 ans a succombé après 10 ans de combat. L'interprète de "Respect" s'est éteinte à son domicile de Détroit à 9h50, annonçait un porte-parole de l'agence Associated Press. L'artiste n'avait plus chanté depuis novembre 2017 à l'occasion d'une cérémonie au profit de la fondation d'Elton John contre le sida. De Lenny Kravitz, à Barack Obama, l'annonce de sa mort a suscité une vague d'émotion à travers la planète, multipliant ainsi les hommages envers la légende de la chanson américaine. 

Les médias locaux WDUV et Détroit Free Press ont annoncé que les obsèques d'Aretha Franklin seront célébrées le vendredi 31 août à Détroit dans l'Etat du Michigan. C'est dans la grande église "Greater Grace Temple" que se dérouleront les funérailles en présence de la famille de la chanteuse. C'est dans cette même église que les funérailles de Rosa Parks avaient été organisées en 2005. Côté invités, seuls les membres de la famille, les proches et quelques célébrités devraient être conviés. Le public pourra quant à lui rendre hommage à Aretha Franklin les mardi 28 et mercredi 29 août. La dépouille de la légende de la soul sera en effet exposée de 9 heures à 21 heures au Musée Charles Wright, un lieu "dédié à l'histoire des noirs américains" a indiqué l'AFP. L'inhumation se déroulera en revanche dans le cimetière de la ville "où reposent son père et trois de ses frères et sœurs" a déclaré son agente Gwendoyn Quinn.

En savoir plus

Aretha Franklin malade du cancer depuis des années

Depuis 2010, Aretha Franklin souffrait d'un cancer du pancréas. Du fait de sa maladie, la chanteuse s'était faite de plus en plus discrète ces dernières années. Toutefois, malgré l'annulation de certains concerts, celle qui est également surnommée "Lady soul" avait encore assuré un concert en août 2017. Une performance qualifiée de "miraculeuse" par Roger Friedman qui rapporte qu'à l'époque, la star "combattait déjà la fatigue et la déshydratation". Aretha Franklin s'était produite pour la toute dernière fois à l'occasion du gala de lutte contre le sida qui était organisé le 2 novembre 2017 à New York par Elton John. Depuis quelques jours, plusieurs médias, dont Purepeople, constataient le lourd passif de la famille Franklin avec le cancer. En avril 1988, Aretha Franklin avaient en effet perdu sa soeur Carolyn, décédée à la suite d'un cancer du sein. Quelques mois plus tard, à Noël 1989, c'est son frère et manager Cecil, victime, lui, d'un cancer du poumon qui l'avait quittée. Enfin, Aretha Franklin avait enterré en septembre 2002 sa soeur aînée Erma. Elle était atteinte d'un cancer de la gorge.

Aretha Franklin : biographie express

Couramment surnommée "la reine de la soul", Aretha Franklin est considérée comme l'une des plus grandes voix américaines de l'histoire. Tour à tour chanteuse de gospel, de funk, de R&B ou de jazz, son oeuvre a inspiré une grande partie des chanteuses modernes. Née en 1942 à Memphis, c'est à Detroit qu'Aretha Franklin grandit en compagnie de son père, pasteur. Elle garde néanmoins de bons contacts avec sa mère, chanteuse de gospel. Cette filiation ne pouvait que la destiner à s'initier au chant, ce qu'elle fait dans la chorale de son père en 1956. La voix et le talent de la jeune Aretha Franklin sont rapidement repérés, et exploités dans un premier temps pour des albums de jazz. Mais le faible engouement du public, malgré "Rock-a-bye your baby with a dixie melody", achève de la convaincre de s'orienter vers des styles plus populaires. Un changement de maison de disques plus tard, la carrière de la chanteuse prend son envol.

Sa signature chez Atlantic en 1967 coïncide avec l'arrivée de ses premiers grands titres. "I Never Loved a Man (The Way I Love You)" ouvre les vannes d'un flot de hits mythiques. "Aretha Arrives", "Lady Soul" et "Aretha Now" confirment la naissance d'un phénomène qui devient une ambassadrice de la lutte pour les droits civiques de la population noire. L'année suivante, elle enregistre sa célèbre version enflammée de "Respect" (1968), qui reste aujourd'hui une référence du R&B. Pendant plus de dix ans, Aretha Franklin se transforme en machine à titres de légende tels que "Call Me" (1970) ou "Day Dreaming" (1972). Plus consensuelle par la suite, Aretha Franklin se signalera une dernière fois avec "Think", interprété pour le film "Blues Brothers" (1980).

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages ! › Voir les actualités

Annonces Google