Françoise Hardy : sa drôle de rencontre avec Jacques Dutronc

Récemment invitée dans l'émission "A La Bonne Heure" de Stéphane Bern, Françoise Hardy s'est rappelée du jour où elle a vu Jacques Dutronc pour la première fois. Une rencontre loin d'être romantique.

[Mis à jour le 11 avril 2018 à 16h14] Invitée le 9 avril dans l'émission "A La Bonne Heure" présentée par Stéphane Berne, Françoise Hardy était venue présenter son nouvel album "Personne d'autre". Selon Télé Loisir, le titre ferrait référence à Jacques Dutronc, qui fut le mari de la chanteuse de 1981 à 1987. Lors de l'émission, Françoise Hardy s'est souvenue du jour où elle a rencontré celui qu'elle appelle encore son "mari", car malgré leur séparation, ils n'auraient pas divorcé. La première fois que Françoise Hardy et Jacques Dutronc se sont rencontrés c'était dans les locaux des éditions Vogue alors qu'ils n'avaient qu'une vingtaine d'années.

Françoise Hardy s'est souvenue de ce jour-là : "Il était assistant de celui qui est devenu notre éditeur commun, Jacques Wolfsohn chez Vogue, il revenait du service militaire il avait la tête rasée, il avait des lunettes de myopes avec des verres très épais et puis je crois qu'il avait pas mal de boutons". Après avoir dressé ce portrait peu flatteur de son ex-compagnon, la chanteuse a également précisé : "Je n'ai pas du tout fait attention à lui, j'ai fait attention à sa laideur à ce moment-là". Après les rires des chroniqueurs, Françoise Hardy les a invités à regarder les photos de l'époque témoignant qu'elle "n'a pas exagéré les choses". La chanteuse succomba malgré ça au charme de Jacques Dutronc quelques années plus tard.

Françoise Hardy : des propos qui font polémique, son petit tacle à Julien Clerc

Avec "Personne d'autre", sorti le 6 avril dernier, Françoise Hardy signe son 28e album en 55 ans de carrière. Pour l'occasion, la chanteuse avait donné plusieurs interviews et avait lâché certains propos qui avaient fait polémique. Le 5 avril, Françoise Hardy était au micro de Léa Salamé sur France Inter. La journaliste l'avait interrogée sur des sujets d'actualité, notamment les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc. Pour la chanteuse, ces mouvements signifient, aussi, que "d'une certaine manière il y a les gentilles femmes d'un côté, les méchants hommes de l'autre...". "Et je crois que l'on ne pense pas assez aux raisons pour lesquelles un homme se comporte mal", avait-elle expliqué. Pour Françoise Hardy, "derrière chaque homme qui se comporte mal, il y a soit une maman qui n'a pas pu être là", soit qui n'a pas pu "aimer" et "transmettre les valeurs qu'il fallait" à son enfant. "Il y a beaucoup de mères qui privilégient leurs fils d'une manière qui fait qu'il se croit tout permis", avait précisé la chanteuse. Une interprétation de la violence masculine qui avait choqué plusieurs internautes.

Le 5 avril également, Françoise Hardy était également invitée sur le plateau de Quotidien sur TMC. Lors de l'émission, la chanteuse avait rapporté une anecdote concernant Julien Clerc, qui n'est pas des plus bienveillantes. On avait ainsi pu apprendre qu'elle reprendra le morceau "Seras-tu là ?" de Michel Berger, seule et non accompagnée de Julien Clerc. Françoise Hardy devait normalement enregistrer cette chanson en duo avec le chanteur. Seulement voilà, Julien Clerc étant malade, il n'avait pas pu enregistrer sa voix le même jour que la chanteuse, mais s'était rendu en studio quelques jours après. Une fois la maquette terminée, Françoise Hardy avait découvert le résultat et il ne correspondait pas à ses attentes. "C'est Pascal Obispo qui dirigeait l'album, et je crois qu'il n'a pas osé diriger Julien Clerc. J'ai été déçue du résultat", avait expliqué la chanteuse. C'est donc en solo qu'elle reprend "Seras-tu là ?".

Article le plus lu : Alexandre Benalla : des méthodes très spéciales : voir les actualités

Annonces Google