Bertrand Cantat : les images de l'audition, les témoignages... Retour sur l'affaire

Bertrand Cantat : les images de l'audition, les témoignages... Retour sur l'affaire CANTAT - Une enquête sur la mort de Marie Trintignant était diffusée dimanche 24 novembre, dans "Enquête Exclusive", sur M6 avec, pour la première fois, des images de l'audition de Bertrand Cantat en Lituanie.

[Mis à jour le 25 novembre 2019 à 11h09] Pour la première fois à la télévision française étaient diffusée, dimanche soir, des images de l'audition de Bertrand Cantat devant la justice lituanienne, en 2003. Dans l'émission Enquête Exclusive, un documentaire diffusé à 23h10 sur M6 retraçait l'enquête sur la mort de Marie Trintignant, tuée par son compagnon, ancien leader du groupe Noir Désir. Un féminicide devenu le triste symbole français des violences faites aux femmes.

Le documentaire de l'émission Enquête Exclusive rassemble donc une quinzaine de minutes d'images de l'audition de Bertrand Cantat, qui était filmée, à Vilnius, en août 2003. "On s'est aperçu qu'il y avait non pas une mais deux auditions filmées. Le 8 et le 21 août 2003. Ce qui nous permet de constater que Bertrand Cantat a changé de version au cours de l'enquête. Au départ, il dit avoir bu de l'alcool le soir du crime, mais quelques jours plus tard, il assure le contraire. En Lituanie, l'état d'ébriété est une circonstance aggravante", explique Jacques Aragones, le producteur du documentaire interrogé par TV Mag.

Et d'ajouter : "L'idée n'est pas de refaire le procès. Bertrand Cantat a purgé sa peine. Seulement, on ne l'avait jamais vu et entendu s'exprimer sur cette affaire (...) Le grand public va découvrir son système de défense. Mais surtout constater que ses explications et son attitude sont semblables à celles des hommes coupables de violences conjugales aujourd'hui (...) Enfin, les images ne sont pas diffusées de façon brute. Elles sont commentées, décryptées et interprétées par des acteurs directs ou indirects: l'avocat de Bertrand Cantat mais aussi le procureur de la République, Marlène Schiappa ou encore un expert-psychiatre. C'était primordial."

"Quand on aime quelqu'un, on ne la tue pas"

D'ailleurs, Marlène Schiappa aussi s'exprime dans de documentaire, qui rassemble également plusieurs témoignages. "Des Marie Trintignant, il y en a des centaines de milliers", déclare la Secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes dans le documentaire. Et d'ajouter : "Quand on aime quelqu'un, on ne la tue pas. Et je pense que ce ne sont pas des crimes d'amour, mais des crimes de possession. C'est très différent. S'il s'agit de crime passionnel et qu'on tuait par amour, les femmes aiment aussi. Et pourtant, les femmes ne tuent pas, ou presque pas en proportion par rapport aux hommes." 

Nadine Trintignant, mère de Marie, témoigne elle aussi et se souvient des derniers souvenirs qu'elle a de sa fille, le jour même de sa mort, quand la comédienne achevait un tournage. "Je suis sûre que le matin, elle lui a dit que c'était fini. Le dernier jour de tournage, elle était joyeuse. Elle m'a dit "je me sens libre'." Depuis ce drame en août 2003 et quatre ans de prison (sur les huit dont il avait écopés), Bertrand Cantat a tenté de faire un retour sur scène, en dépit des polémiques suscitées.

Bertrand Cantat, un concert annulé

Le retour de Bertrand Cantat sur scène devra attendre. À peine l'annonce de la programmation de son nouveau spectacle, baptisé "Paz", en mars 2020 dans une salle près de Bordeaux, les organisateurs ont dû renoncer. Le Rocher de Palmer, qui devait recevoir l'ex-leader de Noir Désir, a rapidement annoncé que le concert prévu le 31 mars 2020, n'aura pas lieu. "En vertu de pressions multiples et d'une censure qui ne dit pas son nom, l'équipe de 'PAZ' et le Rocher de Palmer se voient contraints d'annuler la représentation du 31 mars 2020", peut-on lire sur le site, comme l'a repéré 20 Minutes. Une désillusion pour le chanteur, qui travaillait sur "un spectacle alliant musique et littérature, en collaboration avec le romancier français Caryl Férey", expliquait l'AFP lundi 21 octobre dans la soirée, relayant les déclarations des organisateurs de ce nouveau projet.

"Dès que le communiqué annonçant le concert est paru, il a été repris partout. L'emballement et les réactions violentes ont été immédiats. Et donc, hier en fin de journée, l'équipe de 'Paz' m'a dit d'annuler. Alors que ce spectacle a été complet en moins d'une journée, encore plus fort que pour IAM. J'ai aussi beaucoup de messages de spectateurs qui réagissent : 'Et notre liberté à nous, d'aller voir Cantat sur un spectacle ? Elle est où ?' C'est une des rares personnes en France dont on ne considère pas qu'il a purgé sa peine. Avec les réseaux sociaux, c'est la double, la triple peine", a de son côté déploré Patrick Duval, le directeur du Rocher de Palmer, interrogé par le journal Sud Ouest.

Comme il était à prévoir, ce retour n'aura fait que relancer la polémique qui l'avait poussé à annuler sa tournée en 2018. Bertrand Cantat, condamné en 2003 pour le meurtre de Marie Trintignant, avait annoncé que son concert à Bruxelles en juin 2018 serait "la dernière date tout court". Ce retour sur scène en solo a suscité une vive polémique et l'indignation de plusieurs associations féministes et de lutte contre les violences faites aux femmes. Une levée de boucliers qui l'avait poussé à déprogrammer plusieurs concerts et dates de festivals, jusqu'à interrompre totalement sa tournée.

Bertrand Cantat, un retour en 2020 en suspend

Aussitôt annoncé, aussitôt annulé. En début de semaine, Bertrand Cantat avait annoncé son retour sur le devant de la scène avec un tout nouveau projet. "Tiré du roman policier "Paz" de Caryl Férey, ce projet sous forme de spectacle, mettra en scène Bertrand Cantat dans un texte de poésie libre, sombre et onirique, où prose et chansons se superposeront", est-il détaillé dans un communiqué de la même salle de spectacle de la banlieue bordelaise, relayé par l'AFP. L'histoire de ce livre est celle d'une guérilla en Colombie, d'un accord de paix entre FARC et narcotrafiquants et d'une tragédie familiale. La première date de ce nouveau spectacle doit être programmée le 31 mars au Rocher de Palmer, à Cenon, annonce ce théâtre près de Bordeaux à l'AFP, qui évoque que d'autres shows sont "en cours de calage". 

Concerts et polémiques pour Bertrand Cantat

Depuis 2010 et la fin de Noir Désir, après sa sortie de prison, Bertrand Cantat est reparti sur les routes de France. Le chanteur a dévoilé plusieurs collaborations, et est remonté sur scène au Rocher de Palmer à Cenon, à l'été 2011. C'est précisément cette salle qui l'accueillera pour sa tournée 2020. Après plusieurs années de tournée, il avait dû s'éloigner de la scène en 2018 face aux protestations à chacune de ses dates. Certains de ses shows, notamment à l'Olympia, avaient même été annulés par les organisateurs, qui craignaient des "risques sérieux de troubles à l'ordre public."

Au début de son unique concert à Paris, le 7 juin 2018, Bertrand Cantat avait dénoncé "les censures" et "les intimidations" dont il disait faire l'objet. Nul doute que cette nouvelle tournée 2020 donnera lieu à une autre levée de boucliers d'associations de défense des droits des femmes.

Bertrand Cantat et l'affaire Marie Trintignant

Si la tournée 2018 de Bertrand Cantat avait suscité une telle polémique, c'est que le chanteur est toujours considéré comme l'un des visages des violences faites aux femmes. Et dont l'histoire restera liée à celle de l'actrice Marie Trintignant, morte en 2003. À l'époque, le chanteur de Noir Désir est marié à Krisztina Rády, lorsqu'il fait la connaissance de la fille de Jean-Louis et Nadine Trintignant fin 2002. Leur histoire dure 18 mois, et s'achève par la tragédie survenue à Vilnius en Lituanie dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003.

Le chanteur roue sa compagne de coups, "quatre gifles" selon son témoignage, "9 coups, dont 4 à la face, donnés à poings fermés", selon les médecins légistes baltes. L'actrice, transférée en France, décédera des suites de ses blessures le 1er août 2003. Le leader de Noir Désir est condamné à huit ans de réclusion en 2004, mais sort en octobre 2007.

Qui était la femme de Bertrand Cantat ?

Avant et après le drame du décès de Marie Trintignant après avoir été frappée par Bertrand Cantat à Vilnius, le chanteur a vécu avec Krisztina Rády. Le couple s'était rencontré en 1993. D'origine hongroise, la jeune femme avait 25 ans quand elle a croisé la route du chanteur. Quatre ans plus tard, ils se marient à Bordeaux. Krisztina Rády, très active dans le milieu culturel parisien, est directrice culturelle de l'Institut hongrois. Le couple a deux enfants, Milo, né en 1997 et Alice, née en 2002.

À sa sortie de prison pour le meurtre de Marie Trintignant, Bertrand Cantat s'installe de nouveau avec Krisztina Rády dans les Landes. Mais leur "relation libre", rapportait Le Point, sera ternie par la relation de cette dernière avec un autre homme. Ce qui déclencha la colère du chanteur. Le 10 janvier 2010, elle est retrouvée pendue à son domicile, par son fils Milo, âgé de 12 ans à l'époque. A ses côtés, une lettre d'adieux a été retrouvée, mais restée secrète. L'enquête tranche d'abord pour un suicide, mais une enquête est rouverte quelques mois plus tard avec de nouveaux éléments transmis par l'avocate et présidente d'une association féministe.