Maître Gims : accusé de plagiat pour son clip "La même", il réagit

Maître Gims : accusé de plagiat pour son clip "La même", il réagit Accusé de plagiat pour son clip "La même", dans lequel il chante en duo avec Vianney, Maître Gims a réagi sur Instagram. Une réaction du même niveau que "C'est celui qui dit qui est".

[Mis à jour le 25 mai 2018 à 16h24] En avril dernier, Maître Gims avait dévoilé son morceau "La même", chanté en duo avec Vianney. Sur YouTube, le chanteur avait également mis en ligne le clip de cette chanson, une vidéo qui pose problème aujourd'hui. Sur Twitter, Charlotte Abramow, jeune réalisatrice et photographe, a fait remarquer aux internautes grâce à des captures d'écran, que certains passages du clip de "La même", ressemblent à ceux d'un clip qu'elle a elle-même réalisé en mars dernier pour la chanson "Les passantes" de Georges Brassens. La jeune femme partage alors des captures d'écran (ci-dessous) des deux vidéos, pour que chacun puisse noter les points communs entre les deux clips. Les internautes avaient alors commencé à accuser Maître Gims de plagiat. Pour se défendre, le chanteur a insinué que la jeune réalisatrice s'était déjà elle-même inspirée de quelqu'un d'autre.

 

Halalala quest-ce quon ferait pas pour un peu de lumière...

Une publication partagée par Maître GIMS (@maitregims) le

Pour répliquer, Maître Gims s'est lui aussi servi de captures d'écran [ci-dessus] pour prouver que "si on va par là" alors la réalisatrice pourrait elle-aussi être accusée de plagiat. Il compare alors le clip de Charlotte Abramow à celui de de Tori Amos pour "Silent all these years". Pour se défendre des accusations des internautes et des insinuations de Charlotte Abramow, Maître Gims a donc choisi de réagir à la manière de "c'est celui qui dit qui est". En commentaire, le chanteur écrit à destination de ceux qui l'accusent : "Halalala qu'est-ce qu'on ferait pas pour un peu de lumière...". Une phrase qui s'applique aussi à lui : récemment, Maître Gims avait déjà créé une petite polémique sur Twitter avec sa reprise de la chanson "Bella Ciao".

La version de "Bella Ciao" de Maître Gims divise les internautes

Vendredi 18 mai, Maître Gims, son frère Dadju, Vitaa, Naestro et Slimane ont dévoilé leur reprise de "Bella Ciao", un chant de révolte italien qui a eu un certain écho médiatique grâce à la série espagnole "La Casa de papel". Chanté à plusieurs reprises par les acteurs dans la série, le morceau connait cette année une deuxième jeunesse, alors qu'il date en réalité de la Seconde Guerre Mondiale. Apparemment fan de la série à l'origine de la médiatisation récente de cette chanson, Maître Gims a voulu proposer sa propre version du morceau (extrait ci-dessous).

Sur les réseaux sociaux, les internautes n'avaient pas hésité à réagir. Les avis étaient divisés entre ceux qui qualifient cette reprise de "pure merveille" et la voient déjà comme le son de l'été et ceux qui ne comprenaient pas comment Maître Gims et ses acolytes ont pu reprendre (et traduire en français) un chant révolutionnaire à des fins commerciales. Maître Gims était donc pointé du doigt pour avoir surfé sur l'engouement actuelle autour de la série espagnol. Le 17 mai, Slimane, qui a participé au projet, avait réagi aux critiques : "Je trouve ça nul. On est là à critiquer des chanteurs qui reprennent une chanson qui a, certes, fait partie d'une histoire", a commenté le chanteur. "On est là à critiquer en attendant y a des morts à Gaza, y a des trucs qui se passent partout et y a plus de tweets sur 5 chanteurs qui font une reprise d'une chanson, je trouve qu'il y a des choses beaucoup plus importantes" avait-il déclaré pour Télé Loisirs. Cette nouvelle version de "Bella Ciao",  jugée "irrespectueuse" par certains (tweets ci-dessous), semble tout de même avoir trouvé son public.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google